Changement d'assurance de prêt immobilier : des économies pour les seniors et les personnes avec un risque de santé


senior changement assurance de prêt

La substitution annuelle de l'assurance de prêt est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Tous les emprunteurs, pas seulement les jeunes actifs en bonne santé, peuvent faire jouer la concurrence à la date d'anniversaire du contrat et souscrire une offre moins chère. Les seniors et les personnes malades peuvent eux aussi profiter de cette aubaine pour bénéficier d'une couverture adaptée à leur situation tout en réalisant des économies. 

Seniors, population à risque pour les banques

L'assurance de prêt est le deuxième coût le plus important d'un crédit immobilier, et peut représenter plus de la moitié du coût global en cas de risque accru. Le taux d'assurance est d'autant plus élevé que le risque à couvrir est important selon les critères des établissements de crédit.

Vous avez plus de 55 ans et vous venez de contracter crédit immobilier dont le remboursement court jusqu'à vos 70 ans voire au-delà ? Changer d'assurance de prêt peut vous permettre de réaliser entre 10 et 50% d'économies. La notion de risques de santé rend frileux les établissements de crédit à l'égard des emprunteurs âgés. Les taux d'assurance accordés aux seniors par les banques sont supérieurs à ceux que proposent les assurances individuelles.

Les contrats alternatifs couvrent jusqu'à 80 voire 85 ans pour la garantie décès, quand la limite est souvent de 70 ans dans les banques. Même si certaines banques font désormais l'effort d'allonger la durée de prise en charge, la cotisation reste plus chère que celle des contrats individuels. Elle a en outre l'avantage d'être calculée sur le capital restant dû quand une cotisation d'assurance groupe est linéaire sur la durée de l'emprunt.

Emprunteurs avec risque aggravé de santé

Les personnes malades ou les anciens malades sont pénalisés par leur historique de santé quand ils souhaitent emprunter. Les banques sont peu accueillantes pour ces profils, appliquant des surprimes qui se révèlent dissuasives. La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) leur permet d'accéder au crédit à des conditions tarifaires encadrées auprès d'assureurs externes. Les surprimes sont réduites voire inexistantes. La convention AERAS est aussi un dispositif évolutif qui a su s'adapter aux progrès de la médecine. Si vous avez déclaré un cancer à la souscription de l'offre de prêt, et que vous êtes aujourd'hui guéri, vous êtes peut-être éligible au droit à l'oubli : en changeant d'assurance, vous n'aurez pas à déclarer votre ancienne pathologie si vous n'avez pas connu de rechute en dix ans.

Les avancées de la convention AERAS bénéficient également à d’autres malades, notamment aux personnes séropositives pour lesquelles la loi plafonne les surprimes, ce qui vaut pour les assurances bancaires comme individuelles, ces dernières étant toujours plus concurrentielles à niveau équivalent de garanties.

Dans tous les cas, faire jouer la concurrence vous permettra de décrocher le meilleur taux en fonction de votre profil. Les experts de Magnolia vous accompagnent dans votre changement d'assurance pour vous aider à trouver les garanties les mieux adaptées à votre situation au taux le plus compétitif.

Publié par le