Substitution assurance de prêt : à qui profite le changement ?


substitution-assurance-de-pret-profite-changement

Substitution assurance de prêt : quels emprunteurs ont tout intérêt à changer l’assurance de leur prêt immobilier ?

Le droit au changement annuel de l'assurance de prêt est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Chaque emprunteur, s'il le souhaite, peut dénoncer son contrat en cours pour le substituer par une assurance à garanties au moins équivalentes. L'intérêt de la démarche est double : souscrire des garanties parfaitement adaptées à son profil et réduire le coût de son assurance. Les jeunes actifs, les emprunteurs pénalisés par des surprimes et ceux dont la situation a évolué doivent saisir cette opportunité.

 

Emprunteurs jeunes actifs

Les contrats d'assurance bancaires sont mutualisés et de ce fait pénalisent les profils à risque limité que sont les jeunes actifs non fumeurs. Si vous avez souscrit le contrat groupe de la banque prêteuse il y a moins d'un an, profitez de la loi Hamon qui vous autorise à changer d'assurance dans les 12 premiers mois qui suivent la signature de l'offre de prêt. Si l'emprunt a été contracté il y a plus d'un an, vous bénéficiez de l'amendement Bourquin qui permet la substitution annuelle de l'assurance de prêt au-delà de la première échéance.

Les contrats délégués sont jusqu'à 3 fois moins chers que les contrats des bancassureurs. Sur la durée de votre crédit immobilier, vous pouvez économiser plus de 10 000 euros.

 

Seniors en bonne santé

La cotisation de l'assurance de prêt dépend de l'état de santé du souscripteur. Les banques acceptent de prêter aux personnes âgées de 55 ans et plus, et plus généralement aux seniors, mais les primes d'assurance sont indexées sur le risque de santé induit par l'âge. Si vous êtes en bonne santé, mettez en concurrence votre assurance emprunteur. Les offres individuelles réservées aux seniors sont nettement plus avantageuses que les contrats groupe des banques.

 

Emprunteurs dont l'état de santé s'est amélioré

Les personnes présentant un risque aggravé de santé peuvent emprunter grâce à la convention AERAS, dispositif qui encadre les modalités de souscription d'un contrat d'assurance emprunteur pour ceux qui ne peuvent être couverts selon les conditions standard. Cette convention évolue au gré des progrès de la médecine et a mis en place en 2017 le droit à l'oubli qui permet aux personnes guéries du cancer de ne pas déclarer leur ancienne maladie. Rapprochez-vous d'un courtier en assurance de prêt pour savoir si vous remplissez les conditions pour bénéficier de ce nouveau dispositif. Vous n'aurez plus de surprime à payer grâce au nouveau contrat individuel adapté à votre situation actuelle.

 

Emprunteurs anciens fumeurs

Fumer est pénalisant quand on souhaite emprunter. Le montant de la cotisation est nettement plus élevé pour les fumeurs compte tenu du risque de santé. Si vous avez arrêté de fumer depuis 24 mois, pensez à changer d'assurance de prêt pour faire de belles économies. Une fois le contrat souscrit, les garanties sont maintenues sur la durée restante du prêt, quand bien même vous succomberiez de nouveau à la cigarette.

 

Emprunteurs avec surprime

Les adeptes de sports extrêmes ou ceux qui exercent une profession à risque écopent de surprimes compte tenu de l'élévation du niveau de risque. Le contrat est par ailleurs assorti d'exclusions : en cas de survenance du risque l'emprunteur n'est pas couvert. Si votre situation a évolué, c'est-à-dire que vous avez renoncé à votre activité physique ou que vous avez changé de métier, résiliez votre assurance de prêt pour souscrire un contrat individuel adapté à votre nouvelle situation.

 

Les experts de Magnolia vous accompagnent pour résilier votre assurance de prêt et trouver le contrat qui correspond parfaitement à votre profil au meilleur tarif.

Publié par le