Taux assurance prêt immobilier - Magnolia.fr

Taux assurance prêt immobilier


Lors de la souscription d’un prêt immobilier, une assurance de prêt doit généralement être choisie en même temps. Si ce n’est pas obligatoire selon la loi, il vous sera très compliqué de pouvoir convaincre un établissement bancaire de vous prêter une somme importante sans contrat d’assurance. Il s’agit en effet d’une garantie pour l’organisme prêteur pour pallier aux situations dans lesquelles vous ne seriez plus en mesure de rembourser votre emprunt (décès, accident de la vie…) mais aussi de protéger vos proches.

Le taux de l’assurance de prêt varie selon votre profil d’emprunteur et le montant et la durée de votre crédit immobilier mais il peut également varier selon l’organisme. Sachez qu’entre l’assurance groupe de votre banque et une assurance externe, le tarif peut varier du simple au double. Une seule chose à faire : allez sur un comparateur en assurance de prêt immobilier et trouvez le meilleur tarif. Faire établir des devis permet d’avoir une bonne idée de coûts qui vont être engagés.  

 Qu’est-ce que le taux d’assurance prêt immobilier ?

Plusieurs facteurs ont fait évoluer les coûts de l’assurance de prêt : tout d’abord la loi Lagarde qui a permis à tous les emprunteurs de pouvoir choisir leur assurance de prêt en dehors de leur banque, puis la loi Sapin qui permet à l’emprunteur de résilier durant la première année du contrat  et enfin, plus récemment, la loi Sapin (ou amendement Bourquin) qui permet de résilier son assurance de prêt chaque année à date d’anniversaire du contrat. Ainsi, la législation à favorisé l’ouverture à la concurrence d’un marché détenu à 85% par les banques et donc l’arrivée de nouveaux acteurs en assurance emprunteur. Tous les nouveaux contrats issus de ce phénomène ont permis de les rendre plus compétitifs. Les tarifs ont ainsi baissé au fur et à mesure des années pour proposer aux emprunteurs français des contrats toujours plus adaptés à tous les profils.

JE COMPARE LES CONTRATS D'ASSURANCE DE PRET

LE TAEG

Depuis le 1er octobre 2016, le nouvel indicateur de référence du coût total de votre crédit immobilier devient le TAEG et non le TEG.

Il comporte l’ensemble des frais obligatoires au sein de votre crédit et correspond au taux de toute la durée du prêt.

Le TAEG inclut :

  • Le taux d’intérêt dit « de base »
  • Tous les frais soit les commissions et rémunérations à acquitter
  • Les primes d’assurance si vous choisissez l’assurance groupe de votre banque

À savoir : le TAEG n’inclut pas les frais de notaire engendrés par l’achat de votre bien.

Il y a 2 types de TAEG :

Le TAEG fixe

Le TAEG fixe représente le taux d’intérêt d’un prêt. Les mensualités seront ainsi constantes sur toute la durée de votre crédit. L’avantage de ce type de TAEG est la sécurité et la maîtrise du montant de vos échéances. Les mensualités peuvent être ainsi un peu plus élevées mais ne changeront pas durant toute la période.

Le TAEG révisable

Dans ce cas précis, les mensualités peuvent varier durant toute la durée du crédit : soit elles sont à la hausse, soit à la baisse en fonction d’un indice de référence. Classiquement, les mensualités seront plus basses au début de la période du remboursement puis augmenteront peu à peu.

LE TAEA

Qu'est-ce que le TAEA ?

Le TAEA, pour Taux Annuel Effectif d’Assurance, doit être indiqué pour chaque offre de prêt immobilier. C’est une information destinée aux emprunteurs afin de calculer leur budget global concernant leur crédit immobilier.

TAEA : comment le calculer ?

Le TAEA s’inscrit dans la volonté d’informer au mieux le consommateur, par la transparence des informations concernant l’assurance emprunteur. Les emprunteurs peuvent donc jouer au mieux de la concurrence et choisir la meilleure solution pour eux. Vous pouvez retrouver les modalités qui déterminent le montant du TAEA dans le décret n°2014-1190 du 15 octobre 2014, entré en vigueur le 1er janvier 2015, à propos des modalités de calcul du taux annuel effectif d’assurance en termes de crédit à la consommation et également de crédit immobilier.

Ainsi, le TAEA se calcule de cette manière :

TAEA = TEG (Taux Effectif Global) avec assurances – TEG hors assurances

JE CHERCHE LE MEILLEUR TARIF POUR COUVRIR MON CREDIT IMMO

A combien s’élèvent les taux d’assurance de prêt ?

Comme expliqué précédemment, le montant de votre assurance de prêt va dépendre de :

  • L’établissement qui va couvrir votre crédit (banque, assureur…)
  • Votre profil d’emprunteur (âge, situation professionnelle, risque de santé…)
  • La durée et le montant de votre crédit immobilier

Globalement, plus vous êtes jeune et en bonne santé, moins vous allez payer. Également, la différence entre le taux d’assurance proposé par votre banque et le taux proposé par une compagnie d’assurance peut passer du simple au double. En général, l’assurance de prêt groupe va vous coûter 30% plus cher qu’une délégation d’assurance malgré une couverture équivalente. Cela s’explique par la différence de marge que peuvent prendre les banques ou les courtiers sur ce type de produits.

Comment se calcule le taux d’assurance de prêt immobilier ?

Les deux types de calcul du taux d'assurance prêt immobilier

Le montant de votre assurance de prêt est un élément important à prendre en compte car il représente aujourd’hui une part non négligeable du coût total de votre crédit immobilier. En moyenne, il représente 30% de vos dépenses. C’est un point central sur lequel il faut s’attarder.

Votre taux d'assurance emprunteur calculé en fonction du capital restant dû

La cotisation d’une assurance de prêt évolue avec le temps quand elle est calculée selon le capital qu'il vous reste à payer à l'organisme prêteur. En effet, l'âge de l'emprunteur est également pris en compte, les cotisations augmentent donc à mesure que les années passent. C'est logique puisqu'il existe davantage de risques liés à la santé lorsque l'on prend de l'âge. Néanmoins, passé quelques années, ces cotisations seront de moins en moins élevées car l'emprunteur aura déjà remboursé la plus grosse partie de son capital. C'est donc un système de crédit immobilier dégressif et donc plutôt intéressant.

Le taux de l'assurance calculé en fonction du capital initial

Cette fois, la cotisation est calculée en fonction du capital de départ de l'emprunteur, et non plus en fonction du capital restant. Il s'agit donc là d'un système de calcul qui fixe le taux d'assurance de prêt mensuel durant toute la durée du contrat d'assurance, sans évolution progressive ou dégressive possible. Les banques fonctionnent généralement sur ce modèle de calcul de taux.

Comment diminuer le taux de son assurance emprunteur ?

Plusieurs cas de figure sont possibles pour diminuer le taux de votre assurance emprunteur, cela dépend de votre situation au moment venu.

Vous êtes en train de négocier votre crédit immobilier avec la banque : comparez et choisissez un meilleur contrat !

L’établissement prêteur, par défaut, va vous proposer son assurance groupe bancaire. A ce moment précis, utilisez un comparateur en assurance de prêt le taux dont vous pouvez bénéficier en passant par une assurance externe à votre banque. La loi Lagarde depuis 2010 permet à l’emprunteur de pouvoir choisir librement son assurance de prêt. Seulement, dans les faits, les choses peuvent être plus complexes que ce que la loi a volonté de vous offrir. Votre conseiller peut freiner les démarches, revenir sur le taux de votre crédit immobilier etc.

On vous conseille donc de parler de cette possibilité de délégation d’assurance emprunteur à votre conseiller assez rapidement. Surtout n’attendez pas qu’il vous ait quasiment clôturé votre dossier !

2 possibilités s’offriront :

  • Soit votre conseiller est totalement ouvert à la délégation d’assurance de prêt et dans ces cas-là vous préparez votre contrat d’assurance de prêt en parallèle pour le fournir le plus rapidement possible à la banque. Ce document est nécessaire à l’obtention de votre crédit immobilier, n’attendez donc pas le dernier moment !
  • Soit votre conseiller est réticent et il vous faudra dans un premier temps choisir l’assurance de prêt de votre banque. Cependant, bonne nouvelle ! Vous avez le droit de bénéficier de la loi Hamon et de la possibilité de résilier votre assurance de prêt à tout moment durant la 1ere année du contrat ! Nous vous expliquons tout en détail ci-dessous

Vous avez déjà souscrit l’assurance de prêt de votre banque : la résiliation comme solution !

Si vous êtes déjà couvert par l’assurance-crédit immobilier de votre établissement bancaire, pas de panique !

Tout d’abord, sachez que la loi est avec vous et vous offre la possibilité de résilier votre assurance emprunteur au profit d’une moins chère et aux garanties équivalentes.

La seule chose à faire pour commencer est de comparer les offres en ligne notamment avec Magnolia.fr qui dispose d’une vingtaine de contrats issus des offres des leaders de l’assurance emprunteur. En 2 minutes seulement, vous aurez accès aux meilleurs tarifs en assurance de prêt selon votre profil d’emprunteur.

Vous avez souscrit à une assurance de prêt il y a moins d’un an

Comme expliqué précédemment, la loi Hamon vous permet de changer d’assurance emprunteur à tout moment durant la première année de votre contrat. Il y a tout de même certaines conditions :

  • Votre contrat doit disposer de garanties au moins équivalentes à votre banque selon des critères établis par le Comité Consultatif du Secteur Financier
  • Respecter le préavis de 2 semaines avant lequel vous devez avoir envoyé à votre banque tous les papiers nécessaires à la résiliation de votre contrat d’assurance emprunteur. Ainsi votre banque devra recevoir par recommandé votre nouveau contrat, les conditions générales et une lettre de résiliation.

Exemple : Vous avez signé votre offre de prêt le 1er mars 2018. Vous devez avoir envoyé votre recommandé avant le 15 février 2019. Après cette date, vous devrez attendre l’année prochaine et profiter d’une autre législation dont nous allons vous parler ci-dessous.

La banque a alors 10 jours ouvrés pour vous répondre. Si les conditions sont remplies, vous bénéficierez d’un nouveau contrat d’assurance emprunteur et vous pourrez réaliser des milliers d’euros d’économies.

Vous avez souscrit à une assurance de prêt il y a plus d’un an

Si vous avez souscrit il y a plus d’un an, nous avons aussi la solution pour que vous puissiez payer votre assurance de prêt moins cher. Depuis le 1er janvier 2018, la loi Sapin vous permet de résilier votre assurance de prêt chaque année à date d’anniversaire du contrat.

Là encore, il y a certaines conditions à respecter :

  • Votre contrat doit disposer de garanties au moins équivalentes à votre banque selon des critères établis par le Comité Consultatif du Secteur Financier.
  • Respecter le préavis de 2 mois avant lequel vous devez avoir envoyé à votre banque tous les papiers nécessaires à la résiliation de votre contrat d’assurance emprunteur : votre nouveau contrat d’assurance ce prêt, les conditions générales de ce contrat ainsi qu’une lettre de résiliation.

Exemple : Vous avez signé votre offre de prêt le 1er mars 2018. Vous devez avoir envoyé votre recommandé avant le 1er janvier 2019. Après cette date, vous devrez attendre l’année prochaine !

À savoir : pour être certain d’être dans les délais, entamez vos démarches 4 à 6 mois avant la date d’anniversaire. 

La date d’anniversaire du contrat n’est pas encore clairement définie. D’un établissement bancaire à l’autre, elle peut changer. Renseignez-vous auprès de votre courtier ou de votre compagnie d’assurance afin de disposer de cette date d’anniversaire et pouvoir résilier dans les meilleurs délais

J'ECONOMISE SUR MON ASSURANCE DE PRET

L’accompagnement d’un courtier pour vos démarches

Sachez que votre établissement bancaire peut essayer de ralentir les démarches de plusieurs manières :

  • Délai de réponse légal dépassé
  • Refus de délégation non justifié
  • Demande de pièces supplémentaires inutiles
  • ….

Vous devez savoir plusieurs choses pour mener à bien votre résiliation :

  • Sous réserve que le nouveau contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat actuel, elle ne peut pas refuser le changement de votre assurance.
  • La banque dispose d’un délai de 10 jours ouvrés à compter de la réception de la demande de substitution pour signifier à l’emprunteur son acceptation ou son refus… sous peine d’une amende de 3 000 euros !
  • Tout refus de la banque doit être motivé par écrit et doit comporter seulement sur la base des critères CCSF.
  • Si la banque accepte, le prêteur modifie par voie d’avenant le contrat de prêt en mentionnant le nouveau Taux Annuel Effectif Global (TAEG) tenant compte du nouveau contrat d’assurance emprunteur auquel vous venez de souscrire.
  • La banque n’a pas le droit de vous imposer des frais de résiliation.

Étant donné les nombreuses dérives des établissements bancaires visant à empêcher la mise en œuvre du libre choix de l’assurance de prêt, il est grandement conseillé à un emprunteur de se faire accompagner d’un courtier dans le cadre du choix d’une délégation.

Chez Magnolia.fr, le service est totalement gratuit. 50 conseillers sont à votre disposition pour vous accompagner durant toutes vos démarches mais également pour répondre à votre établissement bancaire en cas de refus ou de manque de bonne volonté de la part de celui-ci.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire :

  • Comparez sur internet
  • Sélectionnez le meilleur contrat
  • Souscrivez auprès de la compagnie d’assurance
  • Envoyez votre courrier à votre banque et bénéficiez d’un tarif d’assurance emprunteur sur-mesure !