Assurance de prêt : âge et capacité d'emprunt


assurance-pret-immobilier-age-et-capacite-emprunt

L'âge de l'emprunteur n'a pas d'incidence sur le taux d'intérêts, il en a en revanche sur le taux de l'assurance qui va couvrir le crédit immobilier. Plus vous êtes âgé, plus le taux de votre assurance va être élevé et diminuer la somme que vous pouvez emprunter. Le courtier Empruntis a effectué diverses simulations qui mettent en lumière l'impact de l'âge sur la capacité d'emprunt.

 

L'âge : paramètre central dans la souscription d'assurance de prêt

Au-delà du contexte monétaire, le taux d'intérêts d'un crédit immobilier proposé par la banque est directement lié à la solvabilité du candidat emprunteur et non à son âge. Les taux les plus performants sont réservés à la clientèle la plus aisée et la mieux dotée en apport personnel. 

L'âge est pourtant un paramètre déterminant dans l'examen d'une demande de prêt immobilier. Pour octroyer le financement, la banque va exiger la souscription à une assurance de prêt pour se prémunir contre les défaillances éventuelles de l'emprunteur (décès, invalidité, incapacité voire perte d'emploi). 

Pour souscrire à l'assurance, vous remplissez un questionnaire qui informe l'assureur de votre état et de vos antécédents de santé, de votre profession, de vos habitudes de vie (fumeur ou non-fumeur, pratiques sportives et de loisirs) et de votre âge. Ces données vont lui permettre d'évaluer le niveau de risque, l'âge étant le facteur qui va le plus influencer le montant de la cotisation. 

La part financière dédiée à l'assurance dans un prêt immobilier est loin d'être négligeable. Actuellement, en période de taux au plancher, elle peut représenter jusqu'à 40% du coût global du crédit immobilier, voire nettement plus pour les profils à risques accrus. Les seniors paient cher leur assurance de prêt en raison de leur âge et des risques potentiels de maladie et de décès, statistiquement plus élevés que pour la population jeune. 

Exprimé par le TAEA (Taux Annuel Effectif Assurance), le coût de l'assurance de prêt immobilier varie grandement en fonction des caractéristiques de l'emprunteur. Là où un trentenaire en bonne santé décrochera un TAEA de 0,12%, un senior d'à peine 60 ans se verra appliquer un TAEA de 0,85% pour une demande de crédit similaire en montant et en durée. Au final, le coût de ce prêt sera plus léger pour le jeune emprunteur que pour le senior. Or, la dépense que représente l'assurance va mathématiquement affecter la capacité d'emprunt, puisque l'emprunteur ne peut consacrer plus de 35% de ses revenus nets au remboursement de son crédit. 

Pour mémoire, le coût global d'un prêt immobilier est exprimé par le TAEG (Taux Annuel Effectif Global), un indicateur qui comprend tous les frais liés à l'obtention du financement, à savoir les intérêts et tous les autres frais facturés par la banque dès lors qu'elle les exige pour octroyer le prêt (frais de dossier, frais d'ouverture et de tenue de compte, garantie, assurances). 

L'âge : variable du montant empruntable

Le courtier Empruntis a voulu savoir quelles étaient les conséquences de l'âge sur le taux d'assurance et sur la somme empruntable. Pour effectuer des simulations, il s'est basé sur les dossiers finançables assortis d'une promesse de vente. Tous, sans distinction de zone géographique, ont en commun les caractéristiques suivantes :

  • ils souhaitent acquérir leur résidence principale ;
  • ils sont salariés en CDI avec de l'ancienneté (non cadres), sauf le couple senior qui est retraité ;
  • ils empruntent sur 20 ans ;
  • ils disposent d'un apport personnel à hauteur de 10% du financement demandé ;
  • ils sont en bonne santé, ne fument pas et chacun d'eux est couvert à moitié (quotité d'assurance à 50% du montant de l'opération) ;
  • ils sont couverts avec les garanties décès, perte totale et irréversible d'autonomie, invalidité totale et incapacité temporaire de travail (garantie décès uniquement pour le couple de seniors). 

Empruntis a dressé 5 profils de couple, séparés d'une dizaine d'années. Le premier a moins de 30 ans et le dernier plus de 60 ans. Le taux d’assurance retenu correspond au meilleur contrat individuel du marché. 

  Revenus nets moyens Taux assurance Taux d’emprunt Somme empruntable (assurance comprise) Mensualité
Couple -30 ans 4 247 € 0,06 % 0,95 % 306 400 € 1 486 €
Couple 40 ans 4 815 € 0,11 % 0,95 % 360 000 € 1 685 €
Couple 50 ans 5 061 € 0,26 % 0,95 % 365 000 € 1 771 €
Couple -60 ans 5 087 € 0,49 % 0,95 % 357 000 € 1 780 €
Couple +60 ans 5 042 € 0,90 % 0,95 % 330 000 € 1 768 €

Malgré des revenus élevés, d’un niveau quasiment identique à ceux des emprunteurs âgés entre 50 et moins de 60 ans, et un taux nominal tout aussi performant que ceux des autres profils, notre couple de retraités de plus de 60 ans peut emprunter une somme moins élevée que les autres candidats, exception faite des plus jeunes dont les revenus sont inférieurs de 15%. La raison : un TAEA important qui porte le coût d’assurance à 65% du coût total du crédit. Pour le couple quarantenaire, l’assurance ne représente que 18% du coût global. 

Pour minimiser le coût de votre assurance de prêt immobilier, faites appel aux experts de Magnolia.fr. Comparez les meilleures offres du marché et sélectionnez la formule la plus compétitive qui correspond à votre profil et à votre projet. 

Source Capital

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications