Quel taux pour mon prêt travaux ?


Vous venez d'acheter un bien immobilier ancien qui nécessite des travaux de rénovation ou votre logement actuel a besoin d'un bon lifting et de nouveaux équipements. Un prêt travaux est la meilleure solution pour financer ces améliorations dans votre habitat. Quel crédit pouvez-vous souscrire ? Quelle option choisir ? Pouvez-vous bénéficier d'un coup de pouce de l'État ?

Qu'est-ce qu'un prêt travaux ?

La notion de "prêt travaux" est générique et s’applique à diverses situations. Il permet de financer plusieurs types de travaux : agrandissement, aménagement, décoration, rénovation, isolation et achat d'équipement visant l'amélioration de la performance énergétique.

En fonction du projet et de la somme empruntée, le prêt travaux peut prendre plusieurs formes :

  • Le prêt affecté : la somme empruntée est uniquement destinée au financement des travaux. Le crédit est donc attaché à la réalisation des travaux financés, ce qui implique de fournir des justificatifs (devis ou factures de travaux).

  •  Le prêt personnel : vous décidez de la destination des fonds prêtés, travaux ou autres. La banque ne demande aucun justificatif, ce qui vous offre une plus grande flexibilité si vous changez de projet en cours de prêt. 

La troisième forme de crédit à la consommation est le crédit renouvelable, une réserve d'argent qui se reconstitue au fur et à mesure que vous remboursez les montants utilisés. Il n'est pas recommandé pour financer des travaux pour deux raisons :

  1. La durée du prêt ne doit pas être supérieure à 60 mensualités (5 ans) quand le montant excède 3 000€ ;
  2. Le taux pratiqué est élevé et presque toujours révisable (dans la limite des seuils de l'usure).

La réglementation du prêt travaux

Le prêt souscrit pour financer les travaux dans un logement est considéré comme un crédit à la consommation et tombe sous la réglementation de ce type de crédit :

  • Les sommes empruntées sont comprises entre 200€ et 75 000€ ;
  • La durée de remboursement est supérieure à 3 mois ;
  • Le prêt (personnel ou affecté) peut être remboursé à tout moment sans pénalité si le montant est inférieur à 10 000€. 

L'organisme de crédit qui vous accorde un prêt travaux doit respecter les taux de l'usure applicables aux crédits de trésorerie en vigueur pour le trimestre en cours, seuils qui sont définis en fonction du montant du prêt. 

L'attribution du financement est conditionnée à l'émission d'une offre préalable qui détaille les modalités du prêt : taux d'intérêt, durée de remboursement, nombre d'échéances, taux d'assurance, clauses suspensives, procédure de règlement anticipé. Vous disposez de 14 jours pour vous rétracter sans pénalité, sans avoir à justifier votre décision.

Le montant de mes travaux excède 75 000€ : quel crédit choisir ?

Jusqu'au 1er juillet 2016, un prêt travaux dont le montant était supérieur à 75 000€ changeait de catégorie pour entrer dans celle du crédit immobilier. Cela permettait à l'emprunteur de bénéficier de la protection et des taux d’intérêt plus avantageux de ce type de crédit. 

Conformément à la règle communautaire, la France a transposé dans le droit local une ordonnance qui étend le seuil des crédits affectés pour les travaux : tous les prêts travaux dont le montant excède 75 000€ sont considérés comme des crédits à la consommation, sauf les emprunts garantis par une hypothèque ou un cautionnement qui restent régis par la réglementation du crédit immobilier. 

L'octroi du crédit est, comme pour le prêt affecté, conditionné à l'intervention d'une entreprise. Étant donné les sommes engagées, les exigences de la banque seront plus strictes et les délais d'obtention plus longs.

Quels avantages à souscrire un crédit spécial travaux ?

Le prêt affecté est le type de crédit le plus courant pour financer des travaux. La banque accordera plus facilement un prêt affecté, car elle sait pourquoi elle prête. Les projets de rénovation comme changer ses fenêtres sont toujours bien considérés par les organismes de crédit car ils vont augmenter la valeur du logement. 

Pour s'assurer de la destination des fonds, la banque exige des devis et/ou factures de l'entreprise en charge des travaux. Bien souvent, elle paie elle-même l'entrepreneur. L'autre raison est le cadre juridique sécurisant qu'offre le prêt affecté : étant donné qu'il est subordonné à la réalisation de travaux, il peut être résilié en cas de non-réalisation ou de non-conformité des travaux selon le devis. Le contrat de prêt est alors annulé, la banque conserve l'argent et les sommes déjà versées vous sont remboursées. En outre, si la banque ne vous accorde pas le crédit affecté, le contrat de vente (équipements pour la maison par exemple) est automatiquement nul et non avenu.

Le prêt personnel se justifie si vous réalisez les travaux vous-même. Il s'obtient plus rapidement, puisque vous n'avez pas de justification à fournir (hors justificatifs de revenus), mais est généralement plus cher que le prêt affecté pour les raisons exposées plus haut.

Quels sont les meilleurs taux de prêt travaux ?

Les taux proposés par les organismes pour un prêt travaux dépendent de la durée et du capital emprunté. Un "petit" prêt travaux n'excède pas 10 000€, mais plus le remboursement s'étale, moins intéressant sera le taux d'intérêt. Généralement, la durée d'un prêt travaux est au maximum de 10 ans, mais elle peut aller au-delà si la somme est importante (plus de 50 000€).

Si l'on se réfère aux taux d'usure en vigueur au deuxième trimestre 2020, un prêt travaux d'un montant supérieur à 6 000€ ne doit pas être accordé à un taux excédant 4,26%. Ce taux maximum légal est le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) qui contient toutes les dépenses nécessaires à l'obtention du crédit (taux d'intérêt, frais de dossier, coût assurance, frais de courtage, frais liés aux opérations de paiement et de prélèvement, etc.). 

Faites des simulations en ligne pour connaître les taux proposés du moment. Les écarts entre les organismes de crédit peuvent être importants. Les taux affichés sur les publicités sont donnés à titre indicatif. Contactez un courtier en crédit pour bénéficier d'une étude personnalisée de votre projet. Cet expert sélectionnera les offres les plus compétitives et pourra vous renseigner le cas échéant sur les aides auxquelles vous êtes éligible. 

Quelles sont les prêts aidés pour les travaux de rénovation ?

Si les travaux que vous envisagez permettent d'améliorer la performance énergétique de votre logement, vous pouvez prétendre à des aides publiques :

  • L'éco-prêt à taux zéro : accordé sans conditions de ressources pour la rénovation d'un logement construit depuis plus de 2 ans, ce prêt est gratuit et permet de financer une enveloppe de travaux, obligatoirement réalisés par des entreprises certifiées, d'un montant entre 10 000€ et 30 000€. Il est prorogé jusqu'au 31 décembre 2021.

Vous trouverez la liste de travaux éligibles sur le site de l'ADEME (Agence de l'Environnement de la Maîtrise de l'Énergie)

  • Le prêt à taux zéro : le PTZ est destiné aux primo-accédants pour l'achat de leur résidence principale. Étendu jusqu'à fin 2021, il peut financer l'acquisition d'un bien ancien situé en zones B2 et C sous réserve que les travaux nécessaires à la rénovation du logement représentent au moins 25% du coût total de l'opération. Il est distribué par les établissements bancaires ayant signé une convention avec l'État.

Ces prêts peuvent être complétés par MaPrimRenov', une aide forfaitaire par poste de travaux réalisés, accordée par l'Anah (Agence nationale de l'habitat) en fonction de votre niveau de ressources et du gain énergétique permis par ces travaux. Si vous avez des ressources modestes ou très modestes, l'aide Habiter Mieux Sérénité distribuée par l'Anah peut financer 35% ou 50% du montant total des travaux dans la limite de 15 000€.



Travaux

Pour tout savoir sur les Travaux et leurs financements avec Magnolia.fr !