Rénovation par un architecte : combien ça coûte ?


Dans le cadre de la rénovation d'une maison, vous pouvez choisir de vous débrouiller seul si vous êtes un excellent bricoleur, que vous pouvez vous improviser chef des travaux et que vous avez la fibre décoratrice. Faire appel à un architecte est pourtant la meilleure solution pour tirer le meilleur parti de votre projet

Son intervention est même nécessaire au-delà d'une certaine superficie. Quels sont les avantages à avoir recours à un architecte ? Quels sont les honoraires de cet expert de la construction et de la rénovation ?

Dans quels cas doit-on recourir à un architecte ?

Selon le Code de l'urbanisme, le recours à un architecte agréé, c'est-à-dire inscrit au Tableau de l'Ordre des Architectes, est obligatoire pour tout projet architectural qui fait l'objet d'une demande de permis de construire

Si vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation dans votre logement, l'intervention d'un architecte s'impose dès lors que la surface de plancher après travaux est supérieure à 150 m2, car le dépôt d'un permis de construire est nécessaire. 

Une modification de façade et un changement de destination d'une construction existante sur une surface de plancher inférieure à 150 m2 impliquent également d’avoir recours à un architecte. Il n'y a en revanche aucune obligation pour les déclarations préalables.

Il est d'intérêt public de garantir la création architecturale, la qualité des constructions, ainsi que le respect des paysages naturels ou urbains et du patrimoine, raison pour laquelle l'État a réglementé la profession et instauré un monopole en faveur des architectes.

À noter : le Tableau de l'Ordre des Architectes est mis à jour en permanence par les Conseils régionaux de l'Ordre. Vous pouvez le consulter en ligne : https://annuaire.architectes.org/?region_slug=national.

Recours à un architecte : optimisez votre projet de rénovation

Il est donc primordial de bien identifier votre projet architectural :

  • Est-il soumis à un permis de construire ou à une déclaration préalable ?
  • La surface totale après travaux est-elle supérieure à 150 m2 ?

Votre projet ne relève de l'obligation de recourir à un architecte ! Ouf ! Pas de frais supplémentaires à intégrer dans un budget déjà au cordeau. Un calcul légitime, qui pourrait avoir des conséquences désastreuses. Que vous n'ayez pas obligation de faire appel à cet expert ne signifie pas qu'il ne soit pas nécessaire. Bien au contraire. Pour la plupart des projets non soumis à obligation de recours à un architecte, vous en aurez besoin !

À moins d'être vous-même rompu aux techniques de construction et/ou rénovation, de savoir déterminer l'ordre d'intervention des différents prestataires (maçon, carreleur, plombier, peintre, etc.), et de pouvoir jouer à la fois le maître d'œuvre et le maître d'ouvrage, mieux vaut déléguer ces missions au seul professionnel qui porte toutes ces casquettes : l'architecte. 

Dès lors que vous faites intervenir plusieurs artisans, seul un architecte pourra mener à bien votre projet de rénovation. Entre la définition de vos attentes, l'étude de la faisabilité technique, la conception architecturale, la gestion administrative, le choix des matériaux, l'échange de devis avec les prestataires extérieurs, l'assistance pour la signature des contrats, le suivi technique et financier des travaux, un architecte mène une mission de maîtrise d'œuvre complète, du dépôt du permis de construire à la livraison du chantier. 

Son champ de compétence vous apporte les garanties suivantes :

  • la conception : au-delà de la représentation de votre projet par un dessin, l'architecte est un concepteur, c'est-à-dire qu'il sait assembler tous les éléments que vous souhaitez, intérieurs comme extérieurs, qu'il prend en compte tous les aspects de votre projet pour rendre votre maison aussi bien confortable et esthétique que durable et économique. 
  • la technicité : un architecte a une vision globale de votre futur lieu de vie. Il est capable d'appréhender toute la problématique de votre projet, trouvant des solutions techniques dans le respect de la réglementation. Son rôle est de coordonner et contrôler les différents artisans intervenant sur le chantier.
  • l'urbanisme : la France est un pays perclu de réglementations, surtout en matière d'urbanisme, domaine où les contentieux sont légion. L'architecte veillera à ce que votre projet de rénovation, qu'il soit soumis à un permis de construire ou à une déclaration préalable de travaux, soit conforme aux règles d'urbanisme en vigueur dans votre commune.
  • la gestion de la construction : l'architecte a obligation de concevoir un projet en adéquation avec votre budget et de vous informer du coût additionnel de tout changement. Sa mission ne s'arrête pas au dépôt de la demande de permis de construire. Lorsqu'il n'assure pas la direction des travaux, il doit vérifier que les documents d'exécution et les ouvrages en cours respectent les dispositions du projet architectural qu'il a élaboré.

Combien coûte un architecte ?

Qu'il soit imposé par la réglementation ou laissé à votre libre appréciation, le recours à un architecte présente l'avantage d'apporter toutes les garanties en ce qui concerne la viabilité et le rapport qualité/prix des travaux de rénovation. Ce service a un coût, généralement calculé en pourcentage du montant des travaux dans le cadre d'une rénovation ou extension de maison. 

Les honoraires d'un architecte peuvent aussi être calculés au tarif horaire, qui va de 70 € à 140 € / heure avec une tva diminuée à 5,5% ou 10% en rénovation. Pour les petites rénovations et les projets simples, l'architecte peut proposer une rémunération au forfait : coût par mètre carré avec un minimum.

Les prix sont librement fixés et varient en fonction de 4 facteurs :

  1. la taille du projet : plus le surface du projet est importante, plus le temps de conception et la durée du chantier seront longs ;
  2. la complexité du projet : rénovation très spécifique, recherche de matériaux particuliers, environnement technique compliqué, cadre réglementaire contraignant, autant de paramètres qui vont augmenter la rémunération de l'architecte ;
  3. les charges professionnelles : à grand cabinet d'architecte, charges élevées (nombre de collaborateurs, locaux professionnels, matériel, etc.) ;
  4. la notoriété : un architecte va valoriser le fait d'être reconnu, d'avoir conçu des projets ambitieux et d'avoir un carnet de commande rempli. 

Type de prestation

Tarifs

Mission complète de maître d’œuvre

  • Entre 11% et 18% pour rénovation ou extension de moyenne importance
  • Entre 8% et 15% pour les gros projets

Mission de conseil/expertise/faisabilité

  • De 85€ à 170€ TTC / heure
  • Ou de 5% à 10% du coût HT des travaux

Plus le montant des travaux est important, moins le pourcentage de rémunération de l’architecte sera élevé :

  • Au forfait jusqu’à 50 000€ HT
  • En moyenne 13% jusqu’à 100 000€ HT
  • Autour de 10% au-delà de 150 00€ HT. 

Entre le projet initial et la livraison du chantier, le coût final peut avoir évolué. Le contrat que vous signez avec l’architecte doit stipuler une clause tout à fait légale qui prend en compte les aléas du chantier. Si les honoraires d’un architecte ne sont pas réglementés, cette marge de tolérance est en revanche encadrée par la loi : seul un dépassement maximum de 10% entre le montant estimé et le coût définitif est autorisé.

Travaux

Pour tout savoir sur les Travaux et leurs financements avec Magnolia.fr !