Comment est calculé le coût de votre assurance emprunteur ?


Calcul assurance de pret

L'assurance de prêt est un élément indispensable à tout crédit immobilier. Son coût vient s'ajouter à celui du prêt et peut représenter plus du tiers du coût global. Comment est calculée la prime de votre assurance emprunteur ?

Evaluer les risques

Que l'assurance soit souscrite auprès de la banque prêteuse ou auprès d'un assureur spécialisé, son coût dépend des paramètres suivants :

  1. L'âge du souscripteur : le tarif évolue à la hausse avec l'âge, les risques (décès-invalidité) étant moindres chez les jeunes emprunteurs.
  2. L'état de santé : le questionnaire médical va permettre d'évaluer les risques. Des analyses complémentaires peuvent être demandées par le médecin-conseil. Les personnes présentant un risque aggravé de santé bénéficient de la convention AERAS. Est également pris en compte le caracrtère fumeur/non-fumeur.
  3. La profession : les métiers à risque (policier, pompier,...) sont soit exclus des garanties, soit paient des surprimes.
  4. Les sports : même chose pour la pratique de sports à risque, exclusion ou surprime.

La garantie socle de l'assurance emprunteur est la garantie décès-invalidité. Peuvent être ajoutées les garanties incapacité et perte d'emploi. La prime est calculée en fonction des risques définis pour chaque garantie. Un taux est appliqué : il varie entre 0,16% et 0,70% selon le profil de l'emprunteur.

Calcul sur le capital emprunté

Le mode de calcul diffère selon que l'assurance est individuelle ou souscrite auprès de la banque. L'assurance bancaire est un contrat groupe, mutualisé, dont le coût est calculé sur le capital emprunté. La prime d'assurance reste identique sur la durée du prêt. Exemple : Pour un taux d'assurance de 0,36% sur un crédit de 200 000€ sur 20 ans, la prime mensuelle s'élève à 60€ (200 000 x 0,36% / 12) ; le coût global de l'assurance est de 14 400€.

Calcul sur le capital restant dû

En revanche, les offres individuelles ont leur prime calculée sur le capital restant dû. Cette dernière est recalculée à chaque échéance annuelle et diminue au fil des remboursements du capitaL. Pour un même prêt, son coût est donc moindre par rapport à celui d'une assurance bancaire. Sans compter qu'une assurance individuelle peut être deux fois moins chère pour certains profils que l'assurance de la banque.

Publié par le