Comparez les garanties de votre contrat avant les tarifs : bonne stratégie ?


comparez-tarifs-garanties-assurance-emprunteur.jpeg

Pour vous accorder un crédit immobilier, la banque exige la souscription à une assurance de prêt, une couverture pour le prêteur et pour vous, le client emprunteur, si jamais un évènement vous empêche de payer vos mensualités. La loi vous permet de choisir librement le contrat d'assurance, c'est donc l'occasion de comparer les offres et de sélectionner la moins chère,...mais surtout la mieux adaptée à votre situation. Comparaison n'est pas raison. Évaluez les garanties avant les prix pour être couvert de manière optimale.

Les garanties de l'assurance emprunteur

Le rôle d'une assurance de prêt est d'intervenir en cas de défaillance de l'emprunteur et de garantir le paiement des mensualités au prêteur. Les garanties sont toujours les mêmes ; la banque qui accorde le financement exige que l'emprunteur soit couvert s'il vient à décéder, ou s’il est dans l'incapacité de rembourser en cas de maladie ou accident (arrêt de travail, invalidité totale ou partielle) :

  • garantie décès : le capital restant dû est intégralement remboursé ;
  • garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie) : liée à la première, le prêt est soldé auprès la banque en cas d'invalidité à 100% ;
  • garantie IPT (Invalidité Permanente Totale) : prise en charge des mensualités à partir d'un taux d'invalidité de 66% ;
  • garantie ITT (Incapacité Temporaire de Travail) : prise en charge totale ou partielle des mensualités de prêt en cas d'arrêt de travail.

Il s'agit là d'un survol des garanties essentielles de l'assurance emprunteur. Elles sont assorties d'exclusions et de conditions de mise en œuvre qui varient d'un assureur à l'autre. Des garanties complémentaires peuvent être ajoutées pour étayer la couverture : IPP (Invalidité Permanente Partielle) et perte d'emploi.

Déléguez pour économiser !

La banque prêteuse propose systématiquement son assurance emprunteur. Vous pouvez souscrire le contrat de votre choix selon le principe de la délégation instaurée par la loi Lagarde de septembre 2010, elle-même renforcée par les réglementations suivantes. La dernière en date, l'amendement Bourquin de janvier 2018, autorise la substitution annuelle de l'assurance sur la durée du prêt.

Au moment de la recherche du financement ou en cours de prêt, voici donc maintes opportunités de faire jouer la concurrence et de décrocher le contrat d'assurance le moins cher.

L'exercice de comparaison n'est pas chose aisée malgré les comparateurs qui fleurissent sur la toile. L'assurance emprunteur est considéré comme un des produits les plus techniques du marché de l'assurance, elle requiert une approche personnalisée qu'aucun comparateur si précis soit-il ne peut apporter. Le motif principal qui amène les emprunteurs sur un comparateur est bien sûr le prix. Mais le dispositif a ses limites qui se heurtent aux subtilités et à la complexité du produit. La solution : le recours à un courtier spécialisé qui étudiera votre dossier et sélectionnera la ou les offres d'assurance adaptées à votre profil au meilleur tarif. À garanties équivalentes, la délégation permet en effet d'économiser jusqu'à 50% (voire plus pour certains profils) sur le coût de l'assurance.

L'assurance emprunteur : un produit complexe qui nécessite l’intermédiation d’un expert

Depuis octobre 2015, la banque doit communiquer à l'emprunteur les garanties qu'elle exige pour octroyer le financement. La liste de ces critères de garanties va permettre d'évaluer le niveau d'équivalence de couverture avec le contrat alternatif, et de comparer en toute objectivité. On l'a dit, l'assurance de prêt est un produit très technique, qui requiert l'intermédiation d'un professionnel non seulement pour se conformer à l'équivalence de niveau de garanties, mais également pour obtenir la couverture adaptée à sa situation. Difficile pour un néophyte de connaître l'étendue des garanties, de poser les bonnes questions, notamment en ce qui concerne les garanties ITT et IPT, pour le moins complexes à appréhender :

  • La cotisation est-elle fixe ou variable sur la durée du prêt ?
  • Quelle est la différence entre une offre forfaitaire et une offre indemnitaire ?
  • Comment sont évalués les degrés d'invalidité ?
  • Quel est le seuil de déclenchement de la prestation en cas d'invalidité ?
  • Quelle protection en cas de risques aggravés de santé ?
  • Le contrat couvre-t-il les affections dorsales ou psychiques ?
  • Quel est le surcoût pour un rachat d'exclusion de ces risques ?
  • Quelles sont les exclusions pour certains sports ? Ces risques sont-ils assurables ?
  • Quel est le surcoût pour la garantie IPP ?
  • Quelle est la durée de prise en charge de la garantie ITT ?
  • Les quotités appliquées peuvent-elles être dissociées d'une garantie à l'autre ?

Ce ne sont là que quelques exemples de questions auxquelles il faudra nécessairement répondre pour bien évaluer chaque offre. Aucun comparateur en ligne n'a été paramétré pour affiner la recherche, dès lors qu'il faut entrer dans le détail de chaque situation. Faire votre choix en quelques clics en optant d’emblée pour l’offre la moins chère pourrait avoir une incidence sur votre protection à l'instant T. Les critères de garanties définis par le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier) sont certes utiles pour renseigner sur la partie fonctionnement d'un contrat d'assurance emprunteur, mais seules les conditions générales et leur interprétation par un professionnel peuvent vous aider à faire un choix éclairé.

Les experts de Magnolia.fr vous accompagnent dans votre recherche du meilleur contrat, celui qui présentera les garanties adaptées à votre profil et à votre projet, au tarif le plus compétitif.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications