Primo-accédants : les 3 grandes aides financières pour devenir propriétaire de votre logement


primo-accedants-aide-acheter-logement

Les primo-accédants sont les premières victimes du durcissement des conditions d'emprunt imposées depuis janvier 2020. Bon nombre d'entre eux sont frappés d'exclusion pour cause d'endettement trop élevé ou/et sur une trop longue durée. Trois dispositifs de soutien, qui peuvent éventuellement se cumuler, permettent d'étayer une demande de financement pour acquérir  sa résidence principale. 

Prêt à taux zéro

Qui ne connaît pas le PTZ, le dispositif phare de l'accession à la propriété ?! S'il est désormais trop tard pour le solliciter en 2020, les banques clôturant l'examen des dossiers fin novembre, le PTZ va poursuivre son ouvrage à destination des primo-accédants au moins jusqu'à fin 2022. Ce prêt sans intérêts présente un immense... intérêt : il permet de financer jusqu'à 40% de l'opération. Il est réservé aux personnes qui n'ont pas été propriétaires de leur résidence principale durant les deux années précédant la demande de prêt.

Voici les grandes caractéristiques de ce prêt accordé par les banques ayant signé une convention avec l'État :

  • le PTZ peut contribuer à l'achat d'un logement neuf ou d'un terrain à bâtir dans toutes les zones, ou à l'achat d'un logement ancien à rénover en zones B2 et C ;
  • en zones B2 et C, l'attribution du PTZ est conditionné à de lourds travaux devant représenter au moins 25% du coût total de l'opération et à un niveau minimal de performance énergétique après travaux ;
  • vous devez respecter les plafonds de revenus, fixés en fonction de la zone géographique et de la composition du foyer ;
  • le montant du PTZ dépend de la zone et du nombre de personnes destinées à occuper le logement, et peut aller jusqu'à 40% du coût de l'opération dans la limite d'un plafond (20% en zones B2 et C) ;
  • le remboursement se fait en 2 phases : une période de différé de 5 à 15 ans, suivie d'une période de remboursement des sommes dues de 10 à 15 ans, soit une durée totale du prêt de 20 à 25 ans.

Jusqu'à présent, les revenus fiscaux de référence sont ceux de l'année N-2. Cette même base de calcul de l'aide reste en place en 2021, mais à compter de janvier 2022, seront pris en compte les revenus de l'année de l'émission de l'offre de prêt.

En 2019, 92 890 PTZ ont été distribués dont 76% dans le logement neuf, 21% dans l'ancien et 3% en logement HLM, soit une hausse de 6,2% par rapport à 2018. Cette augmentation est sans doute liée au fait que les ménages avaient anticipé la suppression du PTZ neuf en zones B2 et C, à laquelle le gouvernement a finalement renoncé. Les bénéficiaires du PTZ étaient en grande majorité des jeunes actifs : 17,7% d'emprunteurs de moins de 25 ans et 51,1% dans la tranche d'âge 26-35 ans.

Prêt d'accession sociale ou PAS

Ce prêt conventionné concerne lui aussi la résidence principale (acquisition d'un logement neuf ou ancien, achat d'un terrain à bâtir). Il peut également servir à financer des travaux dans un logement existant pour améliorer la performance énergétique, l'agrandir ou transformer un local en logement d'habitation. Dans ce cas, les travaux devront être achevés dans le délai de remboursement du prêt. 

Les conditions de ressources sont alignées sur celles du PTZ. Et comme le PTZ, le PAS est distribué par les établissements de crédit ayant passé une convention avec l'État. Mais à la différence du premier, il permet de financer la totalité de l'opération, à l'exception des frais de notaire et d'agence immobilière. Il nécessite donc un minimum d'apport personnel pour financer ces dépenses. 

Le PAS peut être remboursé sur une durée comprise entre 5 et 30 ans, voire 35 ans, ce qui constitue une entorse aux règles émises par le Haut Conseil de Stabilité Financière, imposant la limite de remboursement à 25 ans. 

Comme il s'agit d'un prêt garanti par l'État, les banques font moins de difficultés pour l'accorder, contrairement à un prêt classique. Elles doivent respecter des taux plafonds définis par la SGFGAS (Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l'Accession Sociale à la propriété), qui sont légèrement supérieurs aux taux de l'usure applicables selon la durée de remboursement. Ces taux sont nets, c'est-à-dire qu'ils renvoient au TAEG (Taux Annuel Effectif Global) qui agrège tous les frais nécessaires à l'obtention du prêt dont l'assurance emprunteur. 

Tableau des taux plafonds pour le PAS

Taux

Durée

Taux maximum

Fixe

Inférieure ou égale à 12 ans

2,30 %

 

Entre 12 et 15 ans

2,50 %

 

Entre 15 et 20 ans

2,65 %

 

Supérieure à 20 ans

2,75 %

variable

Quelle que soit la durée

2,30 %

 En pratique, les banques accordent un taux PAS dans la moyenne des taux du marché, et comme pour un crédit classique, le taux d'intérêt comme l'assurance de prêt se négocient !

Le PAS présente 3 autres avantages :

  1. l'inscription hypothécaire (obligatoire à partir de 15 000€) est exonérée de la taxe de publicité foncière ;
  2. les frais de dossier sont plafonnés à 500€ ;
  3. les émoluments du notaire sont réduits.

Prêt Action Logement

Créé en 1943, le 1% Logement ou 1% patronal est un dispositif d'aide à l'accession financé par la PEEC (Participation des Employeurs à l'Effort de Construction), une contribution versée chaque année par les entreprises du secteur privé (y compris agricole) de plus de 50 salariés. Aujourd'hui la PEEC représente non pas 1% de la masse salariale mais 0,45%.

Le Prêt Action Logement (PAL) est destiné aux salariés du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus. Les personnels du secteur agricole sont éligibles au Prêt Agri-Accession. 

Le PAL est devenu plus avantageux depuis septembre 2020, puisque le taux d'intérêt nominal est passé de 1% à 0,50% (hors assurance emprunteur obligatoire). Il permet de financer jusqu'à 40 000€ de l'opération, qu'il s'agisse :

  • d'une construction ;
  • de l'achat d'un logement à titre de résidence principale, neuf ou ancien, avec ou sans travaux ;
  • de l'accession sociale à la propriété dont la vente HLM ;
  • de l'accession en bail réel solidaire ;
  • de l'agrandissement d'un logement existant (montant plafonné à 20 000€).

Vous devez respecter les plafonds de ressources, dépendant de la zone géographique et du nombre de personnes destinées à occuper le logement. La durée de remboursement est limitée à 25 ans. Le PAL est cumulable avec le prêt travaux proposé par ce même organisme (jusqu'à 10 000€ remboursables sur 10 ans max. à un taux réduit égal au taux du Livret A en vigueur au 31 décembre de l'année N-1 avec un taux plancher de 1 %).

Ces trois prêts (PTZ, PAS et PAL) peuvent être cumulés. Vous pouvez compléter avec d'autres sources de financement, certaines collectivités locales ou départements accordent en effet des subventions ou des prêts destinés à faciliter l'accession à la propriété ou à améliorer le logement pour les emprunteurs modestes. Les fonctionnaires, qui ne sont pas éligibles au Prêt Action Logement, ont accès à un prêt aidé spécifique, attribué en complément d'un PAS. 

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications