Podologue : quel remboursement possible ?


Le podologue est le spécialiste de pieds, parties du corps qui nécessitent des soins appropriés, parfois d'être appareillées pour faciliter la marche ou d'un suivi régulier dans le cas de certaines pathologies. Quand faut-il consulter un pédicure-podologue ? Comment sont remboursées les consultations par l'Assurance Maladie et les mutuelles ? 

Podologue : paramédical diplômé d'État

Le pédicure-podologue est un professionnel de santé paramédical spécialisé dans la prise en charge des affections et des soins du pied. Pour exercer son activité, il doit être titulaire d'un diplôme d'État, obtenu en 3 années dans un des instituts agréés par le ministère de la Santé. 

Les deux métiers, pédicure et podologue, sont enseignés simultanément durant le cursus, mais ils présentent des différences tout en étant complémentaires :

  • le pédicure réalise les soins du pied : il soigne toutes les affections de la peau et des ongles du pied (cors, œils-de-perdrix, ongles incarnés, durillons, mycoses, verrues, troubles de la sudation, etc.) ;
  • le podologue intervient dans le prolongement et le complément des soins : il peut fabriquer des semelles orthopédiques, appelées orthèses plantaires, utilisées en cas de malformation du pied, pour pallier aux douleurs articulaires, musculaires ou ligamentaires, à des problèmes vasculaires, ou à des pathologies du dos et du genou ; il peut aussi façonner des appareillages en silicone ou en résine pour soigner le développement d'un hallux valgus (orthoplastie), un ongle incarné (orthonyxie) ou pour guider la repousse de l'ongle (onychoplastie). 

Les deux facettes de ce métier peuvent être exercées par le même professionnel ou séparément. La plupart des pédicures-podologues exercent en libéral (conventionnés ou non-conventionnés), plus rarement en tant que salarié en hôpital ou en clinique. Certains professionnels se spécialisent dans un type de pathologie (traumatologie ou rhumatologie), d'autres en appareillage. 

Quand consulter un pédicure-podologue ?

Les actes de pédicurie-podologie ne sont pas cosmétiques ou esthétiques. Ils n'ont bien évidemment rien à voir avec les soins de pédicurie effectués par une esthéticienne (mise en beauté des ongles). Dès que vous ressentez une gêne ou une douleur, que vous constatez un changement d'aspect de la peau ou des ongles, ou bien l'apparition d'une verrue, d'un cor ou d'une mycose, prenez rendez-vous avec le spécialiste du pied, le pédicure-podologue. Plus tôt le problème sera détecté, plus facilement il pourra être guéri. Une mauvaise santé du pied peut engendrer des problèmes dans d'autres parties du corps, la cheville, le genou, la hanche et plus généralement la partie dorsale.

Notre pied est une partie du corps humain complexe, qui supporte notre poids et endure au bas mot 5 000 pas par jour : il comprend 28 os, 16 articulations,  107 ligaments et 20 muscles, soit un quart de l'ensemble du corps quand on additionne les 2 pieds. Prenez-en soin !

Chaque année, l'Union Française pour la Santé du Pied, association du rassemble les podologues, les sociétés scientifiques, les instituts de formation en pédicurie-podologie, les associations d’étudiants, les associations d’usagers de la santé, les fournisseurs et distributeurs de la podologie, les laboratoires et les syndicats représentatifs de la profession de podologue, organise une Journée Nationale de sensibilisation à la santé du pied : des podologues viennent à la rencontre du grand public dans les CPAM, dans les écoles, ou dans les lieux communautaires. La prochaine est prévue le jeudi 10 juin 2021. 

Consultation chez le pédicure-podologue : quel remboursement par l'Assurance Maladie ?

Les pédicures-podologues libéraux conventionnés appliquent les tarifs suivants, que les soins soient dispensés au cabinet, au domicile du patient ou dans les structures de soins dès lors qu'ils sont tarifés à l'acte :

Acte professionnel France métropolitaine DOM et Mayotte
POD : actes de prévention 27,00 € 27,00 €
AMP : autres actes 0,63 € 0,63 €
Majoration de nuit 0,76 € 0,79 €
Majoration de dimanche 0,61 € 0,64 €
IFD : indemnité de déplacement 2,50 € 2,50 €
IK : indemnité kilométrique en plaine 0,35 € 0,35 €
IK : indemnité kilométrique en montagne 0,50 € 0,50 €
IK : indemnité kilométrique à pied ou à skis 3,40 € 3,66 €

Source Ameli 

Les pédicures-podologues non conventionnés ne sont soumis à aucune obligation tarifaire et peuvent donc pratiquer des tarifs bien supérieurs à ceux des professionnels signataires de la convention. 

Seuls les soins de pédicurie-podologie dispensés aux personnes souffrant de diabète, une affection de longue durée selon la Sécurité Sociale, font l'objet d'un remboursement par l'Assurance Maladie, en fonction du degré d'atteinte du pied :

  • grade 0 : la sensibilité du pied n'est pas affectée ; la consultation est prise en charge au taux de 60% sur la base du tarif dû de convention ;
  • grade 1 : la sensibilité est affectée, mais n'est pas associée à d'autres complications ; la consultation est remboursée au taux de 60% sur la base du tarif de convention ;
  • grade 2 : la sensibilité est affectée et associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou une déformation du pied. 4 séances par an de podologie sont prises en charge à 100 % sur la base des tarifs de convention ;
  • grade 3 : antécédent de complication sévère (ulcère au pied et/ou amputation des membres inférieurs). 6 séances par an de podologie sont prises en charge à 100 % sur la base des tarifs de convention. 

Pour les grades 0 et 1, le remboursement s'élève à 80% pour les bénéficiaires du Fonds de Solidarité Vieillesse (FSV) ou de l'ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées). En dehors du parcours de soins coordonnés, c'est-à-dire sans orientation préalable du médecin traitant, le remboursement par l'Assurance Maladie tombe à 30%. 

Pour les personnes non diabétiques, le remboursement de l'Assurance Maladie est négligeable : autour de 1€ et uniquement sur prescription médicale. 

Consultation chez le pédicure-podologue : quel remboursement par la mutuelle ?

Si vous êtes diabétique, votre mutuelle va compenser le reste à charge éventuel, que le podologue soit conventionné ou non, hormis la participation forfaitaire de 1€. Si vous avez l'habitude de consulter un podologue non conventionné (tarifs libres), assurez-vous que votre complémentaire santé propose un niveau de remboursement suffisant de vos frais de podologie, afin d'être pris en charge au-delà du tarif conventionnel. 

Si vous ne souffrez pas de diabète, mais consultez régulièrement un pédicure-podologue, dotez-vous d'une mutuelle qui présente un bon niveau de garanties pour ce type de soins. Généralement la prise en charge des soins de podologie est prévue dans le forfait médecines douces. 

Quel remboursement pour les semelles orthopédiques ?

Les semelles orthopédiques ou orthèses plantaires, prescrites sur ordonnance par un médecin, généralement après recommandation du podologue, sont remboursées par l'Assurance Maladie à hauteur de 60% du tarif de convention, selon la pointure :

  • moins de 28 : 12,94€ la semelle, soit 25,88€ la paire
  • entre 28 et 37 : 14,02€ l'unité soit 28,04€ la paire
  • au-dessus de 37 : 14,43€ soit 28,86€ la paire. 

Une semelle orthopédique coûte entre 75€ et 400€ la paire, selon le type et le matériau utilisé. Se doter d'une mutuelle qui rembourse correctement les frais de pédicurie-podologie est nécessaire pour bénéficier d'une prise en charge des semelles orthopédiques supérieure au ticket modérateur. Privilégiez un contrat qui présente une couverture minimum de 200% du tarif de base des frais de podologie.