Quelle est la différence entre psychologue et psychiatre ?


Dans la famille "psys", psychologue et psychiatre sont souvent confondus. Ces deux spécialistes de la santé mentale ont pourtant des compétences différentes, raison pour laquelle ils ne sont pas considérés de manière identique par l'Assurance Maladie. Voici tous les éléments qui vous permettront de faire la différence entre un psychiatre et un psychologue.

Le psychiatre : un médecin spécialisé en psychiatrie

Le psychiatre est un médecin qui a fait une spécialisation en psychiatrie. Il a suivi le parcours médical commun à tous les médecins, soit 6 années de formation de médecine générale, complétées par un internat au cours duquel il entame une spécialisation en psychiatre de 4 ans.

Le psychiatre diagnostique, prévient et traite les maladies et troubles mentaux comme la dépression, les troubles anxieux, la schizophrénie, ou les phobies. Son approche est bio-médico-sociale, dans le sens où il associe compréhension de la biologie du cerveau (organe complexe affecté par les fluctuations hormonales et biochimiques), psychologie de l'individu (ensemble des perceptions, des pensées, des émotions et des réactions de la personne) et effets de sa situation sociale (environnement social, familial et professionnel).

En tant que médecin spécialiste, le psychiatre est habilité à :

    • prescrire des médicaments psychotropes (anxiolytiques, antidépresseurs), des examens complémentaires (analyses de sang, scanner cérébral par exemple), des soins et thérapies, également les traitements du quotidien comme peut le faire le médecin traitant ;
  • prescrire des arrêts de travail ;
  • décider d'une hospitalisation

Un psychiatre peut d'ailleurs être désigné par le patient comme son médecin référant.

Qu'est-ce que la psychiatrie ?

Il est difficile en quelques mots de donner un aperçu de la pensée psychiatrique, car il existe de nombreuses approches théoriques et diverses influences socio-culturelles et historiques. Aucun modèle théorique synthétique ne permet de rendre compte de toutes les dimensions d'une personne souffrant d'un ou plusieurs troubles psychiques.

Pour faire simple, on identifie deux grands courants, le courant biologique et le courant psychologique, auxquels s'ajoutent les influences d'écoles (sociétés de psychanalyse) ou de personnes (Freud, Lacan) qui sont déterminantes sur les concepts et les pratiques. C'est au cours du XXème siècle que le principe d'aliénation mentale est remplacé par un courant de classification des troubles psychiques et psychopathologiques. Vont alors se développer diverses théories de la psychiatrie contemporaine dont la psychanalyse, la psychiatrie biologique, les thérapies comportementales et cognitives (TCC), les approches socio-culturalistes.

Combien coûte un psychiatre ?

Le tarif de convention d'un médecin psychiatre pour une consultation en suivi régulier est de 46,70€ depuis le 1er juin 2018, identique quel que soit l'âge du patient. Pour un avis ponctuel, le tarif est de 62,50€. Si le praticien exerce en secteur 1 ou adhère à l'OPTAM, la Sécu rembourse la consultation sur ces mêmes bases au taux de 70%, dès lors que le parcours de soins coordonnés est respecté. Le reste à charge peut être complété par la mutuelle. Si le psychiatre est votre médecin traitant, le tarif conventionné est de 41,70€ en secteur 1 et de 39€ en secteur 2.

Si le psychiatre exerce en secteur 2 (honoraires libres), le taux de remboursement est toujours de 70%, sur une base de 39€ une consultation de suivi régulier.

Les patients entre 16 et 25 ans peuvent consulter leur psychiatre en accès direct spécifique sans être orientés au préalable par leur médecin traitant. Le taux de remboursement est de 70% sur le tarif conventionné, voire de 100% si la personne bénéficie de la CSS (Complémentaire Santé Solidaire).

Le psychologue : un diplômé en psychologie

Le psychologue n'est pas médecin, il est titulaire d'un master en psychologie obtenu après 5 années d'études universitaires. En fonction de sa spécialisation, il peut s'adresser à des publics différents : enfants, adolescents, adultes, salariés, seniors, couples, etc.

Le rôle du psychologue est d'écouter, d'accompagner et d'aider les personnes qui présentent des troubles du comportement et de la personnalité, ponctuels ou chroniques. À travers une écoute attentive, il aide son patient à résoudre ses difficultés relatives à l'esprit et au psychisme. Cette thérapie peut être individuelle ou collective.

Comme le psychiatre, le psychologue peut être adepte de la TCC ou Thérapie Comportementale et Cognitive, une approche thérapeutique qui est sanctionnée par un diplôme complémentaire sur 2 ou 3 années. Les TCC ont été conçues pour traiter l'anxiété, les phobies et les TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs), également les problèmes de sommeil et les troubles alimentaires (anorexie, boulimie). Une TCC dure en moyenne entre 8 et 12 semaines, avec des séances de 30 à 60 minutes en thérapie individuelle.

Combien coûte un psychologue ?

Le psychologue ne peut prescrire aucun médicament, ni examen complémentaire ni arrêt de travail. La consultation chez le psychologue peut être remboursée par l'Assurance Maladie la seule condition cumulative d’être :

  • prescrite par le médecin traitant 
  • et effectuée par un psychologue exerçant dans un centre médico-psychologique (CMP) ou un hôpital.

Les tarifs d'un psychologue sont libres et oscillent entre 40€ et 120€ selon le professionnel, la zone géographique et sa renommée. La mutuelle peut éventuellement proposer une prise en charge partielle des consultations chez un psychologue via le forfait médecines douces ou prévention, si vous avez consulté en CMP ou à l’hôpital. Une consultation en cabinet privé est rarement prise en charge par la mutuelle.

Faut-il consulter un psychiatre ou un psychologue ?

Il est recommandé de consulter un psychiatre en cas de troubles graves pour lesquels le diagnostic médical est essentiel (schizophrénie, maniaco-dépression, psychose, démence du grand âge, trouble envahissant du développement, autisme, etc.). L'intervention du psychiatre est également fondamentale en cas de risque suicidaire et quand la prise en charge nécessite un traitement médicamenteux.

Le choix du professionnel est par ailleurs orienté en fonction de sa spécialisation. Si le psychiatre et le psychologue ont tous les deux une formation en psychanalyse, leur approche pourra être similaire. Il en est de même si l'un et l'autre pratiquent la TCC. Les psychologues étant plus nombreux, vous aurez plus de choix quant aux thérapies pratiquées. Il est conseillé de ne pas consulter le même thérapeute qu'un membre proche de sa famille et de ne pas hésiter à changer de psychologue ou de psychiatre : la question du type de thérapie est moins importante que le lien établi avec le thérapeute.

Psychologue et psychiatre : deux professionnels certifiés  

Notre santé mentale est trop précieuse pour la confier à des charlatans. Seuls le psychiatre et le psychologue présentent une formation garantie par l'État. Au-delà des spécialisations propres à chacun, la différence entre un psychiatre et un psychologue réside également dans leur reconnaissance et leur classement par l'Agence Nationale de Santé.

Le psychiatre est obligatoirement inscrit au RPPS ou Répertoire Partagé des Professionnels de Santé : ce fichier commun aux organismes de santé est élaboré par l'État avec les Ordres et l'Assurance Maladie, et concerne pour l'instant les médecins, les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes et les pharmaciens. Le numéro RPPS est l'identifiant pérenne du psychiatre et doit figurer sur toutes les prescriptions médicales et feuilles de soins, que le médecin soit indépendant ou exerçant en structure.

Le psychologue doit pouvoir indiquer son numéro Adeli, issu du répertoire des autres professions des domaines sanitaire et social qui concerne les auxiliaires médicaux, les professions à usage de titre (ostéopathes, chiropracteurs, psychotérapeuthes), les assistants du service social, et les psychologues.

L'inscription au fichier RPPS ou Adeli permet au psychiatre ou au psychologue d'obtenir une Carte de Professionnel de Santé (CPS) qui atteste de son identité et de ses qualifications professionnelles.