Simulateur Prêt Immobilier


Simulation de prêt immobilier : obtenez le meilleur taux pour votre projet

Magnolia vous propose de faire une simulation de prêt immobilier pour obtenir les meilleurs taux. Comparez en ligne et obtenez les meilleurs taux négociés du marché pour votre Projet Immobilier.

 


 

Le prêt immobilier est un financement par emprunt qui va servir à couvrir tout ou partie d'un achat immobilier, ou d'une opération de construction, ou des travaux sur un bien immobilier déjà existant. Le prêt immobilier est accordé à l'emprunteur par une banque ou un organisme de crédit spécialisé.

L'utilisation de ce crédit immobilier est le plus souvent vouée à l'acquisition d'une résidence principale ou d'une résidence secondaire, ou à un investissement locatif. Un prêt immobilier peut être souscrit également pour l'achat d'un immeuble de rapport dans sa totalité ou encore d'immobilier d'entreprise.

Il existe différents types de prêt immobilier et il est primordial d'opter pour le prêt le mieux adapté à votre situation. Avant de souscrire à un crédit immobilier, il est important de faire des simulations de prêt immobilier afin de savoir à quel montant vous pouvez prétendre. Cela vous aidera dans vos démarches auprès de la banque et vous serez plus à l'aise pour faire jouer la concurrence. Avoir recours à un comparateur est toujours un bon point de départ avant de se lancer dans une demande de crédit.

Pourquoi faire une simulation sur le prêt immobilier ?

Avoir recours au prêt immobilier pour acquérir un bien est une démarche très courante, sans laquelle de nombreux foyers français seraient dans l'incapacité d'acheter leur résidence principale. En effet, le crédit immobilier permet de profiter des ressources financières nécessaires pour l'achat du bien. Mais il est vivement conseillé de bien s'y prendre et de choisir le bon type de crédit immobilier, afin de ne pas se retrouver, par exemple, en situation de surendettement. De fait, effectuer au préalable une simulation en ligne de prêt immobilier est tout à fait indiqué.

Les simulateurs de prêt immobilier offrent la possibilité à tout futur emprunteur de se projeter dans l'avenir et ainsi d'explorer toutes les hypothèses possibles et toutes les options qui se présentent à lui. C'est là l'un des principaux avantages de l'utilisation d'un simulateur en ligne, mais il y en a beaucoup d'autres.

Le recours à un simulateur pour votre prêt immobilier vous permet également de trouver les meilleurs taux d'intérêt appliqués sur le marché. Le simulateur vous fournit un éventail assez exhaustif des offres qui s'adaptent le mieux à vos besoins et à votre profil. En consultant cet éventail, vous aurez une idée plus précise du type de crédit pour lequel opter.

En utilisant un simulateur en ligne, vous avez également la possibilité de prendre connaissance des différents frais requis pour l'obtention du crédit immobilier. Il est à noter qu'un prêt immobilier s'accompagne toujours de frais divers, qui peuvent changer d'un organisme bancaire à l'autre. Parmi ces frais, on retrouve en général les honoraires de notaire, les frais de dossier, etc.

L'utilisation du simulateur en ligne vous permet aussi de savoir si votre taux d'endettement est en accord avec les conditions exigées par votre banque ou l'organisme de crédit auprès duquel vous souhaitez faire votre demande de prêt. En effet, certains particuliers entament des démarches d'acquisition d'un bien en étant en situation de surendettement. Il est alors nécessaire de savoir quelles options s'offrent à vous.

Ensuite, le simulateur vous livre un aperçu des mensualités que vous aurez à payer. De cette manière, vous aurez la possibilité de calculer à l'avance les charges à venir et le reste à vivre.
En outre, le simulateur va vous renseigner sur les éventuelles aides financières dont vous pourriez bénéficier en fonction de votre situation, comme par exemple l'éco prêt à taux zéro ou le prêt à taux zéro.

A quoi sert une simulation sur le prêt immobilier ?

Le simulateur de prêt immobilier est un outil efficace et gratuit qui vous aide à bénéficier d'une comparaison optimale des différentes offres de crédit immobilier disponibles sur le marché. En effet, le simulateur va vous présenter toutes les offres proposées par les banques, mais également par tous les autres organismes de prêt spécialisés. Un simulateur vous permet ainsi de faire en quelques minutes ce que vous feriez en plusieurs jours sans son aide.

Car avant de comparer toutes les offres disponibles, il faut avant tout faire une simulation de votre propre prêt immobilier en réalisant des calculs qui vous permettront d'avoir une idée la plus précise possible du montant de vos remboursements mensuels, ainsi que du montant du coût total du prêt. Afin que ces calculs soient aussi exacts que possible, ils vont devoir prendre en compte différentes données, dont les taux d'intérêt et les frais appliqués à la somme que vous souhaitez emprunter (cette dernière étant évaluée en fonction de l'apport que vous pouvez envisager).

En insérant toutes ces données, le plus précisément possible, le simulateur va pouvoir vous fournir un résultat sur le prêt immobilier que vous pouvez envisager. Cela vous permettra notamment de savoir si vous pourrez rembourser ce prêt ou non. Cette première étape de simulation est donc primordiale avant de se lancer dans l'étape suivante qui va être de comparer les offres. Le simulateur vous ayant fourni une idée assez précise du prêt auquel vous pouvez prétendre, vous savez désormais vers quel type de prêt vous tourner. Le simulateur se veut une aide précieuse car les calculs à réaliser pour simuler un prêt sont non seulement fastidieux, mais pas toujours évidents à maîtriser. C'est pourquoi l'utilisation d'un simulateur de prêt immobilier est recommandé.

De plus, le simulateur offre l'opportunité d'accéder en quelques clics à un récapitulatif des différentes offres qui s'adaptent le mieux à votre profil et à votre projet. Grâce aux devis qui vous sont fournis, vous disposez de tous les éléments dont vous avez besoin pour prendre votre décision. Il s'agit, entre autres choses, du taux effectif nominal, des primes de l'assurance, du coût total du crédit, et enfin des conditions particulières telles que la garantie, les pénalités appliquées en cas de remboursement suspendu ou anticipé, etc.

La simulation de prêt immobilier sert donc à avoir une idée la plus précise qui soit du type de crédit immobilier auquel vous pouvez prétendre en fonction de vos revenus, capacités de remboursement, etc. Il s'agit d'une première étape essentielle qui vous aidera à amorcer le démarchage des banques dans les meilleures conditions.

Comment fonctionne notre simulateur d'emprunt en ligne ?

Afin de vous apporter une satisfaction optimale et de vous aider de la manière la plus efficace et la plus concrète qui soit, notre simulateur a été conçu pour être avant tout facile d'utilisation. Par exemple, si vous souhaitez calculer votre capacité d'emprunt, il vous suffit de renseigner le montant des mensualités que vous pensez pouvoir honorer sur le long terme, ainsi que la durée totale du crédit et le taux qui vous conviendraient le mieux. Une fois que vous avez donné ces renseignements, notre simulateur fait les calculs et vous livre ses résultats.

Si vous souhaitez avoir une estimation du montant des mensualités à rembourser qui vous seront demandées par la banque ou l'organisme de crédit, il faudra alors entrer le montant total du prêt que vous souhaitez obtenir, la durée qui vous convient le mieux et l'ensemble de vos revenus. A noter qu'en fonction des résultats que vous souhaitez obtenir, notre simulateur vous informe précisément sur les données que vous devez fournir afin qu'il puisse faire ses calculs.
De plus, grâce à notre simulateur, vous pouvez demander une offre de crédit sur mesure.

En effet, il n'est pas rare qu'un projet immobilier exige un plan de financement personnalisé. Le cas échéant, vous pouvez sans problème avoir recours à notre simulateur en ligne de prêt immobilier. Vous aurez alors à décrire votre projet en indiquant notamment le type de bien immobilier (ancien, neuf...), ainsi que son état. Vous aurez également à renseigner l'usage que vous envisagez pour ce bien (résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif...) et vous devrez renseigner votre situation actuelle (propriétaire ou locataire).

Des renseignements sur l'état d'avancement de votre projet vous seront également demandés. Enfin, il vous faudra fournir des informations quant au budget total tout en précisant le montant total d'acquisition, le montant estimé des travaux, le montant de votre apport personnel, ainsi que le montant des frais notariaux. Une fois tous ces renseignements collectés, notre simulateur de prêt immobilier en ligne réalisera une étude approfondie des données saisies et vous proposera les offres de crédit qui correspondent à votre profil.

A noter que notre simulateur vous propose de découvrir les options qui sont à votre portée en matière de prêt, comme la valeur de l'emprunt, le taux d'intérêt, le délai de remboursement ou encore le montant des mensualités. Quelle que soit votre recherche, notre simulateur vous fournit un résultat des plus précis.

Comment est calculé le taux d'intérêt d'un prêt immobilier ?

Le taux d'intérêt d'un prêt immobilier permet de calculer le coût d'un prêt immobilier que propose une banque ou un organisme de prêt spécialisé. Il faut avant tout savoir que le taux d'intérêt d'un emprunt immobilier est librement fixé par la banque ou l'organisme de crédit. Il n'y a pas de montant collectif fixé, c'est en fonction de l'organisme prêteur. Ce taux d'intérêt constitue la rémunération de la somme qui a été demandée par un prêteur, que l'on appelle également "loyer de l'argent". Il existe deux types de taux d'intérêt proposés par les banques, que sont le prêt à taux variable et le prêt à taux fixe. La banque ne peut pas imposer un type de taux, c'est l'emprunteur qui doit prendre sa décision en toute connaissance de cause.

Le taux d'intérêt appliqué au prêt immobilier demandé par l'emprunteur est déterminé en fonction du taux d'intérêt auquel l'organisme bancaire va pouvoir emprunter cette somme sur les marchés financiers (il s'agit du coût de refinancement). Le taux d'intérêt se détermine également en fonction des coûts fixes de la banque comme le personnel, le recrutement, le matériel informatique, les impayés, etc. Enfin, les derniers éléments pris en compte pour déterminer le taux d'intérêt d'un prêt immobilier sont la durée du prêt et la gestion des risques encourus. Les taux d'intérêt fixés par les organismes bancaires peuvent ainsi varier en fonction de ces différents paramètres.
Le taux d'intérêt est le montant que vous devez payer chaque année sur le montant du capital non remboursé. La plus grande partie du coût du prêt étant représentée par les intérêts, il est important de connaître le taux.

Le calcul du taux d'intérêt sur un prêt immobilier amortissable (dans le cas d'un prêt à taux fixe) se calcule de la façon suivante :

  • Intérêts du premier mois = taux x capital emprunté.
  • Intérêts du deuxième mois = capital restant dû x taux.

Si, par exemple, un emprunteur obtient un prêt immobilier de 300 000 € au TAEG de 1,75 % sur une période de 20 ans, il devra verser des mensualités fixes de 1483 €.

  • Le 1er mois, le taux d’intérêt de 1,75 % s’applique sur le montant du prêt, soit 300 000 €. Le calcul est le suivant : (300 000 € x 1,75 %) / 12 = 437,50 €.
  • Le second mois, le taux de 1,75 % s’applique sur le capital restant à rembourser. Le calcul du montant des intérêts est donc le suivant : (298 954,50 € x 1,75 %) / 12 = 435,98 €. Et ainsi de suite au cours des mois qui suivront.

Quels documents sont nécessaires pour une simulation d'emprunt ?

Une simulation d'emprunt immobilier vous permet d'avoir une idée la plus précise qui soit du montant du crédit que vous pourrez demander à votre banque. De fait, pour que le simulateur en ligne vous fournisse un résultat précis, vous allez devoir vous appuyer sur tous les documents que l'organisme bancaire vous demandera. Pour que la simulation ressemble le plus précisément possible à la situation réelle qui suivra, vous devez fournir le maximum de renseignements. En effet, avant de se prononcer sur un accord d'emprunt immobilier, un organisme bancaire étudie tous les paramètres et exige pour cela de nombreux documents.
Pour votre simulation de crédit immobilier, vous devrez donc avoir avec vous
- Vos deux derniers avis d'imposition.
- Vos trois derniers bulletins de salaire.
- Vos trois derniers relevés de compte en banque.
Plus vous fournirez de renseignements, plus la réponse que vous obtiendrez sera adaptée à vos besoins et votre profil. A noter que pour une simulation du montant de l'emprunt auquel vous pouvez prétendre et/ou pour le calcul des mensualités de votre prêt immobilier, vous devrez également fournir le montant total du prêt souhaité, la durée de prêt souhaité, ainsi que le taux.
Alors que certains simulateurs ne demandent que ces trois derniers renseignements, il est préférable de choisir une simulation dans le cadre de laquelle vos revenus vous seront demandés. Ce type de simulation sera beaucoup plus juste quant au montant du crédit qu'une banque sera prête à vous accorder. Il est primordial, pour bénéficier d'une simulation de crédit adaptée, que votre situation soit prise en compte.

Certes, vous pouvez tout à fait faire une simulation d'emprunt immobilier en renseignant simplement le montant que vous souhaitez et la durée du crédit, mais vous pourriez alors faire face à de mauvaises surprises une fois devant votre conseiller bancaire. On n'a pas toujours une bonne appréhension de ce qu'il nous est possible d'emprunter en fonction de nos revenus.
En renseignant le montant de vos revenus sur notre simulateur en ligne, celui-ci peut faire un calcul exact de ce que la banque vous proposera. Vous serez ainsi préparé et vous aurez plus de cartes en main pour éventuellement négocier ou faire marcher la concurrence.

Une bonne simulation d'emprunt immobilier doit reposer sur des informations réelles et précises. Plus vous fournirez de renseignements, plus votre simulation concordera avec les propositions d'offres de crédit qui vous seront faites. De plus, vous pourrez commencer à évaluer les mensualités que vous aurez à verser.

Comment calculer et inclure les frais de notaire ?

Dans toute transaction immobilière, et donc dans le cas de l'acquisition d'un bien immobilier, il y a des frais de notaire à régler qui doivent être pris en compte. Ces frais, qui sont à payer par l'acheteur au moment où il achète le bien, représentent en général 2 à 3 % du prix de l'achat du bien immobilier dans le neuf et environ 7 à 8 % pour un achat dans l'ancien. Ces frais sont bien entendu à verser au notaire qui va enregistrer l'acte de vente, mais ils ne représentent pas uniquement sa rémunération. Les frais notariaux que verse l'emprunteur regroupent également les droits de mutation, la contribution de sécurité immobilière, les frais divers ainsi que les émoluments du notaire.
Pour faire le calcul des frais de notaire, il est nécessaire de prendre en compte le type de bien (logement neuf, logement ancien, terrain) concerné, le département et le type de prêt immobilier (emprunt classique, renégociation, emprunt conventionné…).

Pour calculer les frais de notaire, le plus simple est d'avoir recours à un simulateur car le calcul n'est pas évident. En effet, pour un bon calcul estimatif, il faut que le barème intègre la hausse des droits d’enregistrement au 1er janvier 2018 sur le département où se situe le bien immobilier et la baisse des émoluments du notaire suite à la loi Macron.

Pour votre simulation, il vous faudra donc fournir trois types de renseignements, que sont le type du bien immobilier (ancien, neuf ou terrain à bâtir), le département dans lequel se trouve le bien que vous souhaitez acquérir et la valeur de ce bien. Avec ces renseignements, notre simulateur fera un calcul exhaustif des frais de notaire qui vous seront réclamés.

Ces frais comprendront les émoluments proportionnels du notaire (soit sa rémunération), les frais de formalités, copies et débours (ces frais dépendent des formalités engagées par le notaire : purge du délai de rétractation, interrogation du cadastre, renseignements hypothécaires, etc.), les frais de publication (il s'agit de l’ancien salaire du conservateur des hypothèques désormais appelé contribution de sécurité immobilière) et les droits d'enregistrement (lesquels dépendent du département dans lequel se trouve le bien immobilier que vous souhaitez acquérir).

Pour régler ses frais, un emprunteur a la possibilité de les inclure dans son prêt immobilier. A savoir que pour un emprunteur sans apport, cela va nécessiter qu'il demande un montant plus important que le prix de la maison ou de l’appartement. Il faut tabler sur un montant à 110 % et donc déposer une demande du montant du bien majoré de 10 %. Bien sûr, un emprunteur a tout à fait le droit, s'il le souhaite, de payer les frais de notaire avec ses économies.

Combien puis-je emprunter pour un prêt immobilier ?

Il est très difficile de pouvoir répondre de manière précise à cette question. Chaque dossier de demande de prêt immobilier est un cas particulier. Il existe cependant quelques éléments que vous pouvez prendre en compte afin d'avoir une estimation du montant du crédit immobilier auquel vous pouvez prétendre.

Il faut tout d'abord que vous parveniez à évaluer vos mensualités maximales de remboursement du prêt. Pour cela, prenez les revenus de votre ménage sur les deux dernières années et faites une estimation de vos mensualités, à une hauteur maximale de 33 % de vos revenus.

Ensuite, il faut prendre en compte la stabilité et le niveau de vos revenus. Il s'agit d'un élément clé pour savoir si un organisme bancaire acceptera de vous accorder un prêt immobilier sur la base d'un taux d'endettement de 33 %. Si vos revenus varient d'un mois à l'autre (ou d'une année à l'autre) et que vous n'avez aucune certitude sur la manière dont ils évolueront, la banque jouera la prudence et vous proposera un taux d'endettement de l'ordre de 25 %, peut-être même 20 %. Dans le cas contraire, c'est-à-dire si vos revenus évoluent à la hausse, la banque pourra vous proposer un taux d'endettement supérieur à 33 %.

Une fois que vous pensez avoir réalisé une bonne estimation de vos mensualités de remboursement de prêt, vous pouvez utiliser notre simulateur en ligne pour avoir une estimation du montant du prêt auquel elles correspondent. Il vous sera alors possible de porter la durée du prêt à 20, 25 ou 30 ans.
Ensuite, penchez-vous sur votre apport personnel, c'est un élément clé pour bien évaluer votre qualité de crédit, votre capacité d'épargne et aussi bien sûr votre capacité à contribuer pour au moins 10 % au coût total de votre projet d'achat immobilier. Le plus souvent, les organismes bancaires acceptent d'intégrer les frais d'agence dans le prêt qu'ils accordent. En revanche, il vous faudra payer les frais de garantie.

Enfin, vous devez savoir qu'il existe différents types de prêts, dont les prêts aidés. En fonction de votre niveau de revenus et de leur stabilité, de nombreux prêts et aides existent, lesquels vont contribuer largement à réduire le coût total de votre projet d'achat immobilier. Il existe notamment le prêt 1 % employeur, le prêt épargne logement, le prêt à taux zéro ou encore le prêt accession sociale, etc. Tous ces prêts sont néanmoins soumis à des conditions strictes auxquelles vous devez répondre.

Pour avoir une idée du montant que vous pouvez emprunter, utilisez notre simulateur. Il vous fournira une réponse la plus précise possible en fonction des données que vous aurez renseignées.

Quel type de prêt choisir pour une estimation de prêt immobilier ?

Il existe différents types de prêt que vous pouvez choisir pour votre simulation. Taux fixe, taux variable, in fine, les solutions sont nombreuses. Voici quelques éléments pour vous aider à choisir.

L'un des prêts que vous pouvez choisir pour votre simulation est l'épargne logement. Il s'agit d'un prêt plébiscité par de nombreux acheteurs. Cette solution prévoyante repose sur une épargne réalisée au fil des années et exclusivement destinée à l'achat d'un bien immobilier. Avec l'épargne logement, le taux du prêt est en général très faible. Mais compte tenu du faible niveau des taux actuels, les PEL ne sont pas toujours concurrentiels avec les prêts libres du marché.

Le prêt à taux fixe est le type de prêt le plus souvent souscrit. Il s'agit d'un prêt très simple étant donné que tout est fixé à l'avance, aussi bien le taux que la durée de remboursement et le montant des échéances. Avec ce type de prêt, vous savez exactement dans quoi vous vous engagez, et vous pouvez évaluer sereinement les différentes offres des banques grâce au TEG qui comprend tous les frais annexes. Seul bémol, les taux pour ce type de prêt sont plus élevés que ceux des prêts à taux variable.

Le prêt à taux variable repose sur le principe d'une augmentation et d'une baisse du taux du prêt en cours d'emprunt en même temps que les taux du marché. Ces variations se font de manière différente selon le type de contrat auquel vous souscrivez. Les prêts à échéances fixes répercutent l'évolution du taux sur la durée de remboursement du prêt immobilier, qui s'allonge ou se réduit au fil des ans, à chaque fois que le taux est révisé. Par exemple, si le taux de référence est en augmentation, le nombre d'échéances va augmenter de manière proportionnelle. Et inversement. En résumé, le coût total global du prêt immobilier baisse ou augmente, mais les mensualités ne bougent pas.

Les prêts à taux variable capés reposent quant à eux sur le principe d'un plafonnement du taux à prêt révisé. Cette formule peut s'avérer pertinente si le taux plafond n'est pas beaucoup plus élevé que le taux fixe en vigueur au moment où vous souscrivez l'emprunt.

Enfin, il existe également des prêts à taux variable qui ne sont soumis à aucun plafonnement. Ce sont eux qui présentent les taux les moins élevés. Ce type de prêt immobilier est cependant à privilégier si vous pensez emprunter sur une période courte (5 à 6 ans). Il est également plus avantageux d'opter pour un contrat qui autorise le remboursement anticipé sans appliquer de pénalités. Les contrats donnant la possibilité de transformer votre prêt à taux variable en prêt à taux fixe sont également intéressants.
Le prêt in fine est un prêt de type amortissable dans le cadre duquel l'emprunteur procède à un remboursement mensuel d'une somme qui ne bouge pas. Cette somme se compose d'une part de capital et d'une part d'intérêt. La part d'intérêt étant amenée à diminuer au cours des années. Le prêt in fine est essentiellement pour les investissements locatifs.

Le prêt à choisir pour votre simulation d'emprunt immobilier est ainsi à définir en fonction de ce que vous souhaitez faire de votre bien en premier lieu (y vivre ou le louer). Il faut ensuite que vous déterminiez si vous préférez un prêt à taux fixe ou variable, en fonction des caractéristiques de chacun et de ce qui vous semble le plus avantageux.

Comment calculer le taux de son assurance emprunteur ?

Bien qu'il n'y ait aucune obligation légale pour un emprunteur de souscrire à une assurance prêt, celle-ci est en général indispensable dans le cadre d'un emprunt immobilier. Il n'existe aucune banque qui accorde un crédit immobilier sans cette garantie. En effet, pour la banque, il s'agit d'une protection. En cas d'incapacité de remboursement du crédit par l'emprunteur (en cas de décès, d'invalidité, etc.), l'assureur prend le relais. A savoir que l'assurance de prêt protège également la famille de l'emprunteur.

Le taux de l'assurance de prêt se calcule en appliquant un pourcentage sur le montant emprunté ou sur le montant restant dû. Ce taux peut varier du simple au double en fonction de l'âge de l'emprunteur et de son état de santé. Si le taux se base sur le capital emprunté, son montant sera constant. Par contre, s'il se base sur le capital restant dû, son montant baissera de mois en mois, puisqu'il sera défini en fonction de ce que l'emprunteur aura déjà remboursé.

Le calcul du taux de l'assurance de prêt se fait en fonction du type du prêt, avec cotisations fixes ou dégressives. Dans le cas d'un prêt à cotisations fixes, il faut multiplier le montant du capital de départ par le taux d’assurance, puis par le nombre d’années d’emprunt.

Par exemple, pour un emprunt de 200 000 € sur 15 ans avec une assurance de prêt à 0,4 %, le coût total sera de 12 000 €.

Dans le cas d'un prêt avec cotisations dégressives, le calcul du taux est plus compliqué car il se fait en fonction du capital restant dû. Le taux ne peut alors se calculer qu'avec un tableau d'amortissement de l'emprunt immobilier.

Il est parfois difficile de s'y retrouver dans la jungle des crédits immobiliers. Pourtant, bien comprendre est essentiel pour faire le bon choix et opter pour le prêt immobilier qui répond à vos besoins et s'avère le plus avantageux pour vous. C'est pourquoi l'utilisation d'un simulateur se veut la solution idéale pour bien démarrer tout projet d'acquisition d'un bien immobilier.