Immobilier : Comment emprunter après 65 ans ?


immobilier-senior-emprunter-apres-65-ans

Avoir un projet immobilier n'est pas réservé aux jeunes actifs. Emprunter quand on est senior n'est plus un obstacle. Les candidats à l'achat qui ont 65 ans et plus sont une clientèle appréciée des banques. Il faut, comme pour tout emprunteur, soigner son profil et son dossier de financement. Un frein demeure cependant, la souscription à l'assurance de prêt, toujours plus compliquée quand on est âgé.

 

Quel est l'âge limite pour emprunter ?

La date limite de remboursement est généralement fixée à 80 ans, mais il n'y a pas de limite d'âge à la souscription d'un crédit immobilier. Si vous avez recours à la convention Aeras (s'Assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé), un dispositif qui ouvre l'accès à l'assurance emprunteur, et donc au crédit, aux personnes qui ne peuvent être couvertes par un contrat aux conditions standard en raison de leur état de santé, alors la date limite de remboursement tombe à 70 ans.

Les avantages d'un profil senior pour emprunter un crédit immobilier

Les personnes en activité n'ont pas l'apanage de l'achat immobilier. À la retraite, il est tout à fait possible de devenir propriétaire ou de changer de logement, et de financer le projet via un crédit bancaire. Les banques ne sont plus réticentes à accorder des prêts aux seniors, qui représentent pour elles une clientèle avec de l'épargne et souvent captive. Les seniors qui souhaitent emprunter sont généralement des clients connus de longue date, auxquels la banque a déjà prêté. La relation de confiance est déjà établie depuis plusieurs années.

On ne va pas se mentir : contracter un crédit immobilier à 65 ans ou plus est nettement plus ardu que pour un couple de trentenaires. La bonne nouvelle est que l'âge n'a aucune incidence sur le taux d'emprunt pratiqué : que vous ayez 35 ou 65 ans, le taux d'intérêt est le même, celui-ci variant en fonction du montant emprunté, de la durée du crédit et de votre profil. Comme pour toute demande de prêt, la solidité du dossier est un préalable à l'obtention du financement.

Les fondamentaux sont là :

  • des revenus récurrents et pérennes (pension de retraite)
  • une épargne constituée, surtout après le départ des enfants (plan d'épargne, assurance vie)
  • peu ou pas d'endettement
  • souvent détention d'un premier bien immobilier qui pourra être mis en garantie ou sera vendu pour servir d'apport à l'achat du nouveau bien

Cependant, il subsiste deux contraintes. Tout d'abord, le niveau de l'apport personnel est plus élevé que pour un jeune emprunteur : au moins 30% du montant de l'opération. Ensuite, l'assurance de prêt qui, pour un senior, est plus difficile à négocier.

Le problème de l'assurance de prêt quand on est senior

Lorsqu'on souhaite emprunter après 65 ans, vous l'avez compris, l'assurance de prêt constitue un obstacle. Son coût est calculé non pas en fonction du taux d'intérêt, mais de vos caractéristiques personnelles :

  • votre âge
  • votre état de santé actuel
  • votre historique de santé

Le risque de développer une pathologie grave ou invalidante s'accroît avec l'âge, raison pour laquelle les assureurs facturent plus cher l'assurance qui va garantir la bonne fin du crédit immobilier. 

En fonction de l'âge et des antécédents de santé, une assurance pour un senior peut coûter plus de 1% du montant emprunté, quand un jeune non-fumeur en bonne santé peut obtenir un taux moyen de 0,12% auprès d'une assurance externe à la banque prêteuse. Et si vous empruntez à deux, le coût de l'assurance est doublé. Il est en effet recommandé d'affecter une quotité de 100% sur chaque tête pour couvrir une éventuelle disparition prématurée de l'un ou l'autre conjoint, ce qui évite à la personne survivante d’avoir à rembourser la dette restante.

Pour mémoire, l'assurance emprunteur proposent des garanties pour couvrir les événements suivants : décès, invalidité et incapacité. En tant que retraité, vous n'avez pas à souscrire les garanties IPT (Invalidité Permanente Totale) et IPP (Invalidité Permanente Partielle), liées à l'exercice d'une activité professionnelle, ni même la garantie ITT (Incapacité Temporaire de Travail) qui intervient en cas d'arrêt de travail.

Senior : comparez pour mieux vous assurer !

La solution pour assurer son prêt immobilier, quel que soit son âge, est de passer par un courtier spécialisé. La démarche permet de diminuer par deux ou par trois le coût de l'assurance par rapport aux offres proposées par la banque prêteuse, et d'être protégé avec des garanties sur-mesure. Quand on a 65 ans ou plus, l'assurance en délégation garantit une protection en décès jusqu'à 85 ou 90 ans, là où les banques couvrent jusqu'à 75 voire 80 ans pour les plus généreuses. Le fait d'être couvert jusqu'au terme de l'emprunt facilitera le montage de votre dossier.

Magnolia.fr vous accompagne dans vos recherches de l'assurance de prêt adaptée à votre projet immobilier, quels que soient votre âge et vos antécédents de santé.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications