Douceur des taux de crédit immobilier pour la rentrée


douceux-des-taux-credit-immobilier

L'été 2018 a été caniculaire, mais le coup de chaud n'aura pas touché les taux d'intérêt des crédits immobiliers. La fenêtre est grande ouverte pour financer à crédit un achat immobilier dans les meilleures conditions.



Taux toujours très bas

Selon l'Observatoire Crédit Logement, le taux fixe moyen toutes durées confondues s'est élevé à 1,43% (hors assurance) en août 2018, soit un niveau identique à celui de juillet. Le record de l’automne 2016 semble pourtant hors de portée (1,33%).

Depuis début 2018, les taux glissent en pente douce, ou stagnent certains mois. Sur un an, ils ont perdu en moyenne 10 points de base ; dans le détail, l'érosion est de 16 points de base sur la durée de 15 ans, de 18 points sur 20 ans et de 21 points sur 25 ans. Après une amorce difficile, le marché immobilier s'est quelque peu redressé, grignotant doucement le retard pris sur les objectifs. Le mouvement baissier des taux pourrait reprendre en septembre, dernier temps fort de l'année pour l'immobilier, avant l'incontournable pause hivernale. Actuellement, le taux moyen (hors assurance) est de 1,42% sur 20 ans et de 1,66% sur 25 ans.

S'endetter plus longtemps pour contrer la hausse des prix

Les établissements bancaires vont rester très concurrentiels sur ce dernier tiers de l'année. La politique monétaire de la Banque Centrale Européenne leur est toujours favorable (taux de refinancement 0%), il paraît donc improbable que les taux remontent à court terme dans un contexte de hausse des prix de l'immobilier. Depuis un an, le marché est tenu par le niveau très faible des taux d'intérêt.

Les emprunteurs peuvent s'endetter à moindre coût, mais la belle résistance des taux ne suffit plus pour atténuer l'impact de l'augmentation des prix des logements sur la solvabilité des ménages. On emprunte sur de plus longues durées pour conserver des mètres carrés. Plus de 60% des crédits accordés cette année ont une maturité supérieure ou égale à 20 ans. Dans les prêts à l'accession, la proportion de la production à 25 ans et plus atteint 38%. La durée moyenne des prêts s'établit à 222 mois, soit 9 mois de plus depuis janvier 2017.

Bien choisir son assurance emprunteur pour diminuer le coût du crédit

Le taux, si bas soit-il, ne fait pas le coût du crédit. Se focaliser uniquement sur le taux nominal est une erreur commune aux emprunteurs. Elément constitutif d’une demande de prêt à l'habitat, l'assurance de prêt représente en moyenne un tiers du coût global du crédit. La délégation d'assurance vous permet d'agir sur cette charge qui pèse sur votre budget. En comparant les offres externes à celle de votre banque, vous pouvez réduire de moitié le coût de votre assurance et injecter cette économie dans l'achat de mètres carrés supplémentaires ou pour rénover votre futur logement.

JE CHERCHE LA MEILLEURE ASSURANCE DE PRET

Faites appel aux experts de Magnolia.fr pour souscrire l'assurance qui correspond à vos besoins au prix le plus compétitif.

Publié par le