Crédit immo : peut-on vraiment emprunter à moins de 1 % ?


taeg coût crédit immo assurance emprunteur

Les Français peuvent aujourd'hui emprunter à moins de 1% sur 15 ans, du jamais vu selon l'Observatoire Crédit Logement qui présente chaque mois les chiffres des prêts immobiliers accordés par les grands groupes bancaires. S'endetter aujourd'hui pour financer l'achat d'un logement ne coûte presque rien. La délégation d'assurance emprunteur est un levier pour réduire ce coût plus encore.

Emprunter coûte 4,5 fois moins cher qu'en 2001

Selon le dernier baromètre de l'Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen toutes durées confondues s'est établi à 1,25% en juin 2019 (hors assurance), et enfonce un nouveau record à la baisse après celui du mois de mai (1,29%), remisant aux oubliettes les chiffres historiques de l'automne 2016 (1,33%). Dans le détail, les taux ressortent à :

  • 0,99% sur 15 ans
  • 1,17% sur 20 ans
  • 1,39% sur 25 ans.

Le seuil de 1% tombe pour la première fois (1,02% sur 15 ans en mai 2019). Autre donnée pour motiver tous ceux qui portent un projet immobilier : en quatre ans, les taux ont été divisés par deux !

Conséquence logique de ce niveau bas des taux, les durées d'emprunt s'allongent. Pénalisés par la hausse des prix de l'immobilier et par la dégradation des soutiens publics à l'accession, les ménages modestes voient leur solvabilité améliorée grâce aux taux très faibles, et peuvent ainsi s'endetter sur de longues durées à moindre coût. La durée moyenne compte désormais 228 mois, soit 19 ans, ce qui constitue là aussi un nouveau record. C'est 30 mois de plus qu'au début 2014.

Signe que les conditions d'emprunt se sont assouplies, le taux moyen de l'apport personnel n'a jamais été si peu élevé : de 18,8% en 2014, il atteint actuellement 14,2% après être descendu à 16,4% en 2018.

Déléguez l'assurance pour réduire le coût de votre prêt immobilier

Le taux ne fait pas tout ! Les emprunteurs sont nombreux à faire cette erreur : se focaliser sur le taux nominal et oublier les autres frais relatifs au crédit immobilier. Le seul paramètre pour comparer les offres de prêt est le TAEG, taux annuel effectif global, qui exprime le coût d'un crédit sous forme d'un indicateur normalisé et obligatoirement communiqué, exprimé en pourcentage annuel de la somme empruntée. Il inclut tous les frais occasionnés par la souscription d'un prêt à l'exclusion des frais de notaire :

  • les intérêts bancaires (taux nominal)
  • les frais de dossier (commission de courtier ou frais bancaires)
  • les primes d'assurance emprunteur
  • les garanties (hypothèque, caution ou privilège du porteur de deniers)
  • les autres frais imposés par le prêteur (frais de tenue de compte par exemple).

Le TAEG est donc la traduction du coût réel de votre prêt immobilier et en période de taux bas, l'assurance peut coûter autant voire plus cher que les intérêts. Pour minimiser le poids de l'assurance dans le coût global d'un crédit, il est recommandé de déléguer le contrat à un assureur externe à la banque prêteuse. La réglementation vous autorise à choisir librement l'assurance qui vient en garantie de votre crédit immobilier. Comparez les offres en ligne et faites-vous accompagner d'un courtier spécialisé comme Magnolia.fr pour décrocher le contrat le plus compétitif et le mieux adapté à votre situation.

En déléguant, vous pouvez réduire de moitié le coût de l'assurance. Quel que soit votre profil, jeune actif, fumeur ou non fumeur, senior, ou personne avec antécédents de santé, les experts de Magnolia.fr vous conseillent et sélectionnent pour vous les meilleures garanties au meilleur prix. Grâce à leur intermédiation, la banque ne pourra refuser le contrat alternatif, celui qui présentera un niveau de garanties au moins équivalent à celui du contrat qu'elle propose…à un tarif plus avantageux.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications