Contrat indemnitaire ou forfaitaire : quel système d'indemnisation est le plus avantageux ?


assurance-emprunteur-indemnisation-forfaitaire-indemnitaire

L'assurance de prêt prend en charge le remboursement total ou partiel du crédit en cas de défaillance de l'assuré. Les garanties décès et PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie) donnent lieu à un remboursement total du capital restant dû. Pour les autres garanties (incapacité et perte d'emploi), la prise en charge peut être indemnitaire ou forfaitaire. La nuance est de taille, la maîtriser peut vous aider à choisir le bon contrat d'assurance de prêt.

Remboursement indemnitaire

Pour les garanties ITT (Incapacité Temporaire Totale de travail), IPP ou IPT (Invalidité Permanente Partielle ou Totale), ou perte d'emploi, le contrat vous indemnise à hauteur de la perte de revenus. L'assureur prend en compte toutes les prestations sociales qui vous sont versées, à savoir les indemnités journalières de la Sécu et de tout autre organisme de prévoyance complémentaire. Si la perte de revenus occasionnée par l'arrêt de travail (maladie/ accident) ou le chômage est couverte par les prestations sociales, vous ne bénéficiez d'aucune prise en charge de la part de votre assureur, en d'autres termes vous devez continuer d'assumer pleinement les mensualités de votre crédit. Ce type de d'indemnisation est prévu dans les contrats bancaires.

Remboursement forfaitaire

L'indemnité forfaitaire ne procède pas du même calcul. La perte de revenus n'entre pas en compte. La prise en charge est fixée à la souscription et représente un pourcentage ou quotité de la mensualité. Si le contrat prévoit une indemnité de 80% du montant de la mensualité du prêt, l'assureur couvrira la mensualité à hauteur de 80%, indépendamment des prestations sociales que vous percevez par ailleurs. Les contrats individuels d'assurance emprunteur proposent ce mode d'indemnisation, plus avantageux que le remboursement indemnitaire.

Voilà un énième argument qui plaide pour les contrats délégués. Le marché de l’assurance de prêt n’est pas cerné d’une cloison étanche qui favoriserait les contrats des bancassureurs. L’emprunteur dispose du libre choix de l’assurance de prêt et les établissements de crédit ont pour obligation de l’informer de ce droit. Les offres alternatives aux contrats groupe des banques peuvent être jusqu'à trois fois moins chères et présentent des garanties parfaitement adaptées à la situation de l'emprunteur. La différence entre les deux modes de remboursement témoigne de la nécessité de comparer les contrats et de se faire accompagner d'un courtier spécialisé comme Magnolia.fr pour trouver l'assurance la plus protectrice au meilleur prix.

Je compare

Publié par le