Blanchiment dentaire : quels prix en 2021 ?


Pour un sourire étincelant, rien ne vaut le blanchiment dentaire. Il existe plusieurs techniques pour rendre les dents plus blanches en toute sécurité. Du kit blanchiment à faire soi-même aux soins réalisés par un professionnel, voici toutes les méthodes de blanchiment dentaire et leurs tarifs.

 

Qu'est-ce qu'un blanchiment dentaire ?

C'est une opération qui consiste à appliquer du péroxyde d'hydrogène (eau oxygénée) pour dépigmenter l'émail et la dentine afin que les dents retrouvent leur teinte originale.

Des dents blanches et parfaitement alignées, telle est l'équation pour un sourire lumineux et séduisant. L'alignement des dents est du domaine de l'orthodontie. Le blanchiment est lui aussi un acte médical si l’on veut obtenir des résultats probants en toute sécurité.

Avec l'âge et les habitudes de vie (consommation de café, thé, tabagisme), les dents peuvent jaunir, se tacher ou se colorer légèrement. L'hérédité joue également un rôle dans la couleur de la dentition, ainsi que la prise de médicaments. La tétracycline, un antibiotique largement prescrit aux femmes enceintes dans les années 70 et 80, a eu des conséquences sur les dents de lait des enfants. Malgré des détartrages réguliers, les dents restent jaunies.

La solution : le blanchiment dentaire. Il peut être réalisé de 2 façon : soit chez un dentiste pour un résultat durable, soit fait à la maison à l'aide d'un kit acheté dans le commerce.

Blanchiment dentaire réalisé par un dentiste

Il semble logique de consulter son dentiste pour obtenir un blanchiment des dents. Il procédera à un bilan bucco-dentaire pour écarter toute éventuelle contre-indication (hypersensibilité, dents obturées à l'amalgame, dents usées ou cariées) avant d’envisager le blanchiment. Un détartrage préalable est souvent nécessaire.

Blanchiment dentaire au cabinet

Le dentiste applique, à l'aide d'une gouttière sur-mesure en silicone, un gel de peroxyde d'hydrogène qui va pénétrer la couche d'émail jusqu'à la dentine pour blanchir uniquement là où les dents en ont besoin. Le temps de pose varie de 20 à 90 minutes selon l'état de la dent et la couleur recherchée (jusqu'à 8 teintes plus claires). Le dentiste peut activer le processus de blanchiment en exposant les dents à une lampe à lumière froide (haute énergie ou laser). Cette utilisation est réservée aux colorations fortement gênantes ou pathologiques. Pour des raisons esthétiques, le risque n'est pas justifié.

Le blanchiment dentaire est indolore, et une séance peut suffire. Pour des dents fortement jaunies, deux ou trois séances sont possibles à deux semaines d'intervalle.

Le blanchiment dentaire entraîne une sensibilité qui disparaît au bout de 24 heures. Durant ce laps de temps, il est recommandé de ne pas ingérer d'aliments et de boissons qui ont tendance à colorer les dents comme le café, le thé, le vin rouge, les épices (curry), les betteraves, les sodas, ou encore les fruits pigmentés comme les mûres et les grenades.

Les résultats d'un blanchiment dentaire sont durables (en moyenne 4 ans) mais pas définitifs. Les dents se refoncent inévitablement au fil du temps en fonction des habitudes de consommation.

Blanchiment dentaire chez soi

Le dentiste conçoit des gouttières que vous portez ensuite chez vous avec un gel plus faiblement dosé. Le temps de pose oscille entre 15 minutes et une heure par jour, toujours en journée, jamais la nuit. Il est possible de combiner les deux techniques : une première séance au cabinet, puis un traitement ambulatoire.

Prix et remboursement d'un blanchiment dentaire

Se payer un sourire hollywoodien n'est pas à la portée de tous. Il faut compter entre 400€ et 1 200€ en fonction du nombre de séances et du nombre de dents blanchies. Le tarif moyen constaté en France est de 800€. La Sécurité Sociale ne rembourse pas un centime, le blanchiment, même réalisé par un dentiste, étant considéré comme un acte esthétique, hors nomenclature.

Certaines mutuelles peuvent proposer un forfait de remboursement au sein de la garantie dentaire pour les actes dentaires non remboursés par la Sécu. Contactez votre assureur ou votre mutuelle pour en savoir plus avant d'engager la dépense.

Depuis le 1er juillet 2013, les produits dont la concentration en peroxyde d'hydrogène ne dépasse pas 0,1% sont en vente libre, et peuvent être utilisés par les esthéticiennes ou dans les bars à sourire. Les produits dont la concentration est comprise entre 0,1% et 6% sont exclusivement réservés aux chirurgiens-dentistes. Le peroxyde d'hydrogène concentré à plus de 6% est interdit.

Blanchiment dentaire : les techniques en vente libre

De nombreuses marques grand public d'hygiène bucco-dentaire proposent des kits de blanchiment prêts à l'emploi pour un prix beaucoup plus abordable que le traitement chez le dentiste (entre 15€ et 60€) et pour un résultat tout relatif. Ils se présentent sous forme de bandelettes transparentes autocollantes, de stylos pour appliquer le gel ou de gouttières jetables, à utiliser 15 ou 30 minutes une ou deux fois par jour, durant 14 jours.

Les gouttières étant de taille standard, elles peuvent altérer la gencive et endommager la pulpe de la dent si elles ne sont pas adaptées à la forme de la mâchoire. Les kits de blanchiment dentaire contiennent un gel de peroxyde d'hydrogène dosé à moins de 0,1%. Certains n'en contiennent pas et utilisent le charbon actif associé à des produits qui réduisent la plaque dentaire et rafraîchissent l'haleine. On les trouve dans les magasins spécialisés et les pharmacies.

Plus simples et moins chers, les dentifrices blanchissants : ils ont un pouvoir abrasif supérieur aux dentifrices classiques grâce à la présence de composants tels que le bicarbonate de sodium, l'oxyde d'aluminium ou l'acide silicique. Ils contribuent également à la dissolution des taches et peuvent être associés à des bains de bouche blanchissants qui contiennent des composants anti-tartre comme le chlorure de zinc. Il est recommandé d'alterner avec un dentifrice fluoré pour protéger et renforcer l'émail des dents. Les dentifrices blancheur permettent au mieux de gagner une ou une demie teinte dans la couleur de l'émail.

Attention aux bars à sourire !

Vous avez peut-être entendu parler des bars à sourire, des boutiques ayant pignon sur rue qui proposent un blanchiment dentaire associant gel et exposition à une lumière froide. Conformément à la législation, ces entreprises n'ont pas le droit d'utiliser du peroxyde d'hydrogène concentré à plus de 0,1%. La séance coûte entre 80€ et 150€, et le résultat est peu durable. Ces établissements préconisent un blanchiment tous les 6 mois, une fréquence qui endommage les dents.

À diverses reprises, le conseil de l'Ordre des chirurgiens-dentistes a alerté les autorités de santé sur ces bars à sourire qui ne respectent pas la réglementation européenne, utilisant des produits plus puissants que ceux autorisés pour garantir de gagner de 2 à 7 teintes en 20 minutes, ce qui est impossible avec un gel dosé au plus à 0,1%. En outre, le personnel n'a aucune formation médicale et n'a pas légalement le droit d'examiner les dents du client, un simple questionnaire oral suffit à appliquer la lampe LED. L’autre problème de ce genre d'établissements est de réduire encore plus le contrôle et la prévention dentaires. Avoir les dents blanches ne signifie pas qu'elles sont saines, ni que les gencives sont en bonne santé.