Travailler à Paris et vivre en province : ou investir ?


Travailler à Paris et s'installer en région, un rêve pour certains, une obligation pour d'autres en raison des prix élevés des logements dans la capitale. Grâce aux lignes SNCF à grande vitesse, la province s'est rapprochée de Paris, offrant aux navetteurs des conditions d'habitation nettement plus abordables et plus confortables. Où acheter à 1 heure de trajet de la capitale ? 

Fuir la cherté des logements parisiens

Les Notaires du Grand Paris pronostiquent un prix moyen du mètre carré parisien à 10 750€ en août 2020, soit une augmentation de 7,7% sur un an. Ils anticipent une hausse annuelle autour de 7% pour toute la région Île-de-France. En dix ans, les prix ont bondi de 45,4% dans la capitale (indice de prix de l'immobilier résidentiel de Meilleurs Agents), tandis qu'ils se sont contractés de 6,7% en zones rurales. Toutes les raisons de quitter la région francilienne et de partir s'installer ailleurs se trouvent dans ces chiffres.

En réponse à l'envolée des prix immobiliers à Paris et en zone francilienne, de nombreux Parisiens franchissent le pas et décident d'habiter en province.
Selon l'Insee, quelque 200 000 travailleurs parisiens font chaque jour le trajet aller-retour entre Paris et leur lieu de résidence, ceux que l’on nomme les "navetteurs". Mais pour vivre en dehors de la capitale et conserver son emploi à Paris, encore faut-il que le trajet soit le moins pénalisant possible. 

Grâce au réseau TGV et TER, de nombreuses villes, dotées de toutes les commodités pour être suffisamment attractives et offrir un cadre de vie agréable pour toute la famille, sont désormais à environ une heure de Paris, soit grosso modo une distance de 100 kilomètres. Plutôt que se retrouver coincés dans le métro ou le RER, ces navetteurs préfèrent le confort du train ou de la voiture. Vendôme, charmante commune du Val-de-Loire de 17 000 habitants,  est reliée à Paris en 1h20 en moyenne, via 11 trajets par jour depuis la gare Montparnasse.

Vivre dans un logement plus grand et moins cher

L'accessibilité de Paris en train est donc un critère majeur dans la décision de s'installer en province. À condition d'inclure un budget transport non négligeable qui atteint plusieurs centaines d'euros d'abonnement TGV mensuel (entre 450€ et 650€ selon les villes et le profil de l'abonné), des frais qui peuvent vite être compensés par le gain de pouvoir d'achat. La motivation est forte : l'immobilier en région coûte jusqu'à six fois moins cher qu'à Paris ! Le gain en termes de surface habitable varie bien entendu en fonction du marché local. Vivre en province permet d'acheter plus grand, et de s'offrir une maison avec jardin, rêve inaccessible à Paris.

Pour illustrer le décalage entre les prix parisiens et ceux des régions, prenons l’exemple de Poitiers (durée moyenne de trajet en train 1h46, 20 trajets par jour), : le prix moyen d'un appartement est de 1 615€/m2, celui d'une maison à 1 592€/m2 (prix exprimés nets vendeur selon l'indice de Meilleurs Agents au 1er juillet 2020). Avec un budget de 200 000€, on peut acquérir une maison de 125m2 et oublier son minuscule appartement parisien de 20 m2.

Le télétravail : une tendance qui s'affirme

Le contexte inédit qui prévaut en 2020 a modifié le rapport des Français à leur logement. La crise sanitaire due à l'épidémie de Covid-19 a servi de révélateur et mis le focus sur des conditions d'habitation frustrantes pour bon nombre de citadins, a fortiori pour les Parisiens qui résident souvent dans des appartements petits voire exigus en raison de la cherté des biens, à l’achat comme à la location. Le télétravail, généralisé durant le confinement, va sans doute prendre de l'ampleur et révéler tout son intérêt pour les salariés comme pour les employeurs. Les parents ont également subi les contraintes de l’enseignement à distance, une méthode qui pourrait à l’avenir, comme le télétravail, être plus fréquemment utilisée.

Cette organisation du travail à distance peut aujourd'hui faciliter l'installation de certains travailleurs parisiens à plus d'une heure de Paris, dans des grandes villes de l'Ouest comme Caen, Nantes, Rennes, Angers ou même Bordeaux malgré des prix moyens au-delà 4 200€/m2, mais aussi de l'Est (Troyes, Strasbourg, Mulhouse et Nancy), et du Centre (Orléans).

Gain de pouvoir d'achat immobilier à environ une heure de Paris

Où investir en province à une heure de train de Paris ? Le site Meilleurs Agents, leader de l'estimation immobilière, s'est intéressé fin 2019 au gain de pouvoir d'achat immobilier d'un ménage parisien avec un budget de 215 000€, ce qui correspond à un appartement parisien de 22 mètres carrés. Le constat est éloquent : un navetteur peut acquérir un logement jusqu'à 6,6 fois plus grand en province.

Ville

Durée du trajet SNCF le plus court (en minutes)

Pouvoir d’achat immobilier (en m2)

Vendôme

42

146

Reims

46

107

Arras

49

124

Le Mans

53

145

Évreux

58

147

Chartres

56

102

Lille

59

79

Tours

66

88

Amiens

66

106

Rouen

70

100

Vivre en province tout en conservant son poste à Paris permet d'avoir un cadre de vie plus agréable sans augmenter son budget logement, voire en le diminuant, même en prenant en compte les dépenses de transport. Certaines villes sont pourtant victimes de leur attractivité, telles Angers, Rennes et Nantes où les prix des logements ont progressé sur un an respectivement de 11%, 5,6% et 4,9%. Mais ceux qui ont fait le choix de la province ne regrettent rien, surtout pas les accédants à la propriété autrefois locataires parisiens.