Mutuelle : changez de contrat à tout moment !


mutuelle-changer-contrat-a-tout-moment

À compter du 1er décembre, les contrats d'assurance santé sont résiliables à tout moment après une année d'engagement. Une aubaine pour tous les assurés qui bénéficient enfin d'une procédure simplifiée pour changer de formule et faire des économies sur leur couverture complémentaire.

 

Changer de mutuelle quand on veut

La résiliation infra-annuelle est une véritable révolution dans le marché de la complémentaire santé. Réclamée depuis des années par les associations de consommateurs, la mesure avait été introduite dans le domaine des assurances auto, habitation et affinitaires (loi Hamon) début 2015. À compter du mardi 1er décembre, les assurés pourront changer de contrat d'assurance santé complémentaire à tout moment, sans justification ni application de frais ou pénalités. La seule obligation : que le contrat à résilier ait déjà un an révolu.

Jusqu'à présent, les assurés devaient dénoncer leur contrat dans le respect des délais, soit deux ou trois mois avant la date d'anniversaire. À défaut, le contrat était tacitement reconduit pour une année supplémentaire. Désormais, ils n'auront plus à se soucier de la date butoir pour aller voir ailleurs et changer en faveur d’une formule qui soit en meilleure adéquation avec leurs besoins de santé et leur budget. La mise en concurrence des offres se fait rapidement et sans engagement grâce aux comparateurs en ligne comme Magnolia.fr. Plus de 300 contrats sont évalués et ceux correspondant au profil de l'assuré sélectionnés, avec la possibilité de bénéficier des conseils avisés de courtiers spécialisés.

Il reste un domaine d'assurance où la résiliation infra-annuelle remplirait son office salutaire pour le jeu de la concurrence et le portefeuille des consommateurs : l'assurance emprunteur. Adoptée à l'Assemblée Nationale courant octobre 2020, puis retoquée dans la foulée par une commission paritaire mixte, la résiliation à tout moment en assurance crédit devra attendre que le législateur lui donne une nouvelle chance.  

Résiliation à tout moment : mode d'emploi

Selon la loi n°2019-733 relative au droit de résiliation de contrats de complémentaire santé, il suffit d'adresser la lettre de résiliation à l'ancien assureur, soit :

  • par lettre ou sur tout support durable ;
  • par déclaration faite au siège social ou chez le représentant de l'assureur ;
  • par acte extrajudiciaire ;
  • par communication à distance si la souscription du contrat s’est faire en ligne ;
  • par tout autre moyen prévu au contrat.

La résiliation sera effective un mois après la date de réception de la notification. L'assureur devra rembourser le trop-perçu de cotisations dans un délai de 30 jours. Le nouvel organisme assureur peut se charger de ces démarches au nom de l'assuré.

Hausse des tarifs des mutuelles en 2021

La résiliation infra-annuelle des contrats de santé complémentaire intervient dans une période où le pouvoir d'achat des ménages est fragilisé par la crise économique. Nul doute que les assurés vont profiter de cette opportunité pour minimiser la facture annuelle, ce que redoutent les mutuelles et autres organismes assureurs. Ceux-ci doivent absorber les coûts de la mise en œuvre de la réforme 100% Santé, auxquels s’ajoute la taxe exceptionnelle de 2 milliard d'euros.

Cette "taxe Covid" vise à compenser les économies réalisées par les assureurs durant cette crise sanitaire suite à la baisse d'activité particulièrement notable dans les spécialités financées en grande partie par les complémentaires santé, comme le dentaire et l'optique. 

D'après les chiffres mensuels de l'Assurance Maladie, entre janvier et juillet 2020, les remboursements de soins généralistes ont diminué de près de 9%, ceux des soins spécialisés de 12,8% et ceux des soins dentaires de 19,6%, ce qui aurait permis de renflouer les comptes des complémentaires santé de 2,5 à 3 milliards d'euros. Si les complémentaires reconnaissent avoir payé moins de prestations depuis mars dernier, elles jugent cette contribution démesurée, leur mission étant de compléter les remboursements de la Sécurité Sociale, pas de financer son déficit.

Les voilà désormais confrontées à une éventuelle fuite d'adhérents, partis à la concurrence. Une problématique qu'elles anticipent en augmentant leurs tarifs pour 2021. Selon le site spécialisé Good Value for Money, la hausse moyenne pour l'an prochain serait comprise entre 3% et 5% (hors indexation liée à l'âge). 

Aux assureurs de se réinventer et de proposer des contrats plus lisibles afin de retenir leurs clients actuels et d'attirer le chaland. En comparant les offres, il est possible de diminuer en moyenne la cotisation annuelle de 15% à 20%. Les organismes seraient également bien inspirés de faciliter le changement d'assurance en prenant en charge les démarches de résiliation à la place de l'assuré, comme cela se pratique en assurance auto et habitation.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications