Un potager dans son appartement pour s'affranchir des pesticides - Magnolia.fr

Un potager dans son appartement pour s'affranchir des pesticides


potager-appartement-contre-pesticides

Envie de produits sains à porter de main ? Installez un mini-potager dans votre intérieur. Si vous ne disposez pas de jardin, il est simple et gratifiant de faire pousser ses propres plantes et légumes chez soi. Voici 10 végétaux bons pour la santé, cultivés sans pesticides, qui repoussent à l'infini.

Un bol, de l'eau et de la lumière

Laitue, céleri-branche, fenouil, chou chinois, poireaux, citronnelle ou encore oignons verts peuvent très bien s'épanouir auprès d'une fenêtre en quelques semaines. Il suffit de placer le coeur de la plante ou sa base dans un bol ou dans un verre avec un fond d'eau, de le laisser à la lumière pour le voir renaître après quelques jours. Changez l'eau tous les 2 jours et en quelques semaines, voilà une salade ou un légume prêt à déguster.

De la terre et du soleil

Les plantes aromatiques et les racines comestibles en pot s'épanouissent en intérieur. Plutôt qu'acheter des graines, gagnez du temps en plantant des tiges de basilic dans un petit bac de terre. En une semaine, les racines se seront développées et au bout de dix jours, vous pourrez récolter quelques feuilles pour aromatiser une sauce tomate ou un salade de tomates-mozzarella.

Il faudra être plus patient avec le gingembre : placez le reste d'une racine en terre dans un environnement humide avec lumière diffuse, et après 8 mois, le rhizome aura germé pour faire apparaître une nouvelle plante.

L'ail demande lui aussi du temps avant d'arriver à maturité. Rien de plus simple que de le faire pousser derrière une fenêtre exposée au soleil : prenez des gousses que vous placez en terre, arrosez régulièrement (une fois par semaine suffit), supprimez la fleur dès qu'une apparaît, coupez les tiges quand elles atteignent 10 cm, et après plusieurs mois, le fait qu'elles se dessèchent et brunissent est le signal qu'une tête d'ail est prête.

 La chasse aux pesticides

Dans une étude publiée en février dernier, Générations Futures a classé les fruits et les légumes les plus contaminés par les pesticides. S'appuyant sur les données des plans de surveillance de la DGCCRF (Direction Générale de la Répression des Fraudes) entre 2012 et 2016, l'association révèle que le céleri-branche est le plus contaminé des légumes : près de 85% des échantillons étudiés sur une période de 5 ans portent des résidus de pesticides. Les herbes fraîches, les endives, les céleris raves et les laitues complètent le Top 5.

Bien sûr, il serait ridicule de prétendre atteindre l'autosuffisance alimentaire (5 fruits et légumes par jour) en s’improvisant jardinier. Mais avec un peu de patience et d'attention, vous pouvez agir de manière marginale en cultivant quelques plantes chez vous. A la satisfaction de rester connecté à la nature, vous ajoutez l'immense plaisir de consommer des produits sains.

Publié par le