Immobilier : faut-il le pass sanitaire pour visiter ?


pass-sanitaire-visite-logement

Vous êtes à la recherche d'un logement et vous vous inquiétez des prochaines mesures qui imposent le pass sanitaire pour accéder à de nombreux lieux. Cette obligation va-t-elle perturber les visites immobilières ? Voici comment doivent se dérouler les visites de logement avec l'extension du pass sanitaire. Compte tenu des précautions qui s'imposent, il est plus que jamais important de bien préparer sa visite en amont.

Les règles sanitaires maintenues

Stoppées pendant les confinements de l'année 2020, les visites physiques de logements destinés à la vente et à la location étaient autorisées durant le confinement du printemps dernier sous conditions strictes. Le respect des gestes barrière était la règle pour toutes les visites :

  • pré-sélection des candidats
  • visite virtuelle préalable
  • accord écrit préalable de l'occupant si le bien est occupé
  • port du masque et utilisation de gel hydroalcoolique
  • un seul visiteur pour éviter les interactions entre plusieurs cellules familiales
  • un mètre de distance entre les personnes
  • une jauge de 8m2 de surface par personne ou par unité épidémiologique (famille, couple)
  • 30 minutes par visite avec un intervalle de 15 mn entre chaque visite.

L'entrée en vigueur du pass sanitaire le 9 juin dernier change-t-elle la donne ? 

Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est nécessaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture qui accueillent au moins 50 personnes. Son extension vient d'être votée cette nuit par le Parlement. À compter du 1er août 2021, le pass sanitaire sera obligatoire dans les cafés, les restaurants, les bars, les foires, les salons professionnels, les avions, les trains, les trajets en car de longue distance et les établissements médicaux (sauf urgence), également aux centres commerciaux mais uniquement sur décision préfectorale. Ce dispositif est en place jusqu'au 15 novembre, et pourrait être poursuivi au-delà après un nouveau vote du Parlement.

Les visites de logements ne sont donc pas concernées par cette obligation de pass sanitaire. L'application stricte du protocole sanitaire reste néanmoins une condition qui s'impose à tous. Les consignes détaillées ci-dessus demeurent, que la visite soit organisée par un agent immobilier ou qu'elle se déroule entre particuliers. Et comme vous ne disposez que de 30 minutes pour évaluer au mieux le bien convoité, vous devez plus que jamais accorder un soin particulier à la préparation de votre visite en amont.

Bien préparer votre visite immobilière

En temps normal ou durant cette période épidémique, les visites de logement sont toujours fixées par rendez-vous. Pensez à demander au propriétaire ou à l'agent immobilier des vidéos du logement ou d'assister à une pré-visite virtuelle via Zoom ou toute autre appli d'appels en visio. Ces images vous permettront d'avoir une première idée du bien qui vous intéresse, et de valider ou non votre souhait de venir sur place pour arrêter votre décision, et d’engager une transaction. 

Avant la visite de tout bien immobilier, il est primordial de cerner l'environnement du logement. Un bon emplacement fait la différence. Le repérage permet notamment de détecter d'éventuelles nuisances sonores, de vérifier l'orientation du bien, et la présence ou non des commodités (voies d'accès, transports en commun, espaces verts, commerces, écoles, etc.). L'extérieur compte autant que l'intérieur !

Dématérialisation des documents immobiliers

Préparez la liste de questions à poser au proprio ou à l'agent.  Demandez par ailleurs à recevoir par voie digitale certains documents afin de limiter le nombre de contacts physiques :

  • les diagnostics immobiliers,
  • les avis de taxe foncière, 
  • les copies de PV des assemblées générales de copropriété,
  • le carnet d'entretien,
  • les derniers décomptes de charges,
  • le contrat de location si le logement est loué.

Calculez votre capacité d’emprunt

Si vous avez déjà repéré un ou plusieurs biens, cela suppose que vous avez déjà évalué votre budget immobilier. À moins de payer au comptant, votre achat nécessite de recourir à l'emprunt. N'oubliez pas les règles bancaires d'octroi en place depuis janvier 2021 :

  • Votre taux d'endettement ne doit pas dépasser 35% de vos revenus nets.
  • La durée de remboursement est au plus de 25 ans (27 ans pour un achat dans le neuf si la jouissance du logement est postérieure au déblocage des fonds).

Le niveau de votre apport personnel va peser dans la balance. En vertu de ces consignes et du contexte de crise économique, les banques réclament un apport minimum à hauteur de 10% du montant de l'opération ; tout point supplémentaire sera le bienvenu pour muscler votre dossier de prêt.

Attestation de financement

Une fois que vous connaissez votre capacité d'achat immobilier, il peut être judicieux d'obtenir une attestation de financement délivrée par un courtier en crédit. Ce document n'a aucune valeur juridique, mais atteste de vos capacités à rembourser l'emprunt. Gardez en mémoire que le vendeur reçoit plusieurs propositions : à offre équivalente, l'attestation est un atout de poids dans la négociation, car elle va rassurer le vendeur sur vos intentions et votre profil. Sachant que vous êtes finançable, il vous donnera la priorité.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications