Les femmes, grandes décisionnaires dans l'achat immobilier


femme-maison-immobilier

Mesdames, vous êtes le maillon fort quand il s'agit de mener à bien un projet immobilier. Entre s'occuper de la recherche du logement, visiter et choisir, de A à Z, c'est vous qui prenez les décisions. Le site SeLoger.com l'affirme : en matière d'immobilier, c'est madame qui décide ! Pour autant, l'achat immobilier reste une affaire de couple.

Les femmes, premières internautes sur les sites immobiliers

La curiosité serait-elle une qualité toute féminine ? Pas de sexiste dans le propos, mais force est de constater que les sites d'annonces immobilières reçoivent plus de visiteuses que de visiteurs. Selon une étude de Médiamétrie pour SeLoger, 56% des internautes qui cliquent sur ce site immobilier sont des femmes. Chez Immonot, site immobilier notarial, même constat : d'après une étude réalisée en février 2019 auprès de 710 internautes, c'est madame qui étudie les annonces (55,3%). Sur l'ensemble des portails, la répartition des visiteurs est quasiment paritaire avec 51% de femmes contre 49% d'hommes. La recherche de logements reste finalement une affaire d'équipe. 

La femme, plus active et impliquée en immobilier

Une femme qui se projette est une femme qui achète. Si les visites mobilisent le couple, la décision finale appartient bien souvent à madame. Toutes les enquêtes le prouvent : la femme prend les rênes en immobilier, avec ou sans l'aide du conjoint. S'il y a hésitation entre deux biens, c'est elle qui tranche.

Les femmes sont cependant en retrait pour toutes les démarches liées au financement, qu'il s'agisse de faire la tournée des banques, de négocier des conditions d'emprunt ou de solliciter un courtier. Monsieur prend également les commandes pour rembourser le crédit, logique quand on sait que les femmes gagnent en moyenne 25% de moins que les hommes.

L'achat immobilier : à deux, c'est mieux !

En France, 70% des achats immobiliers se font à deux. Cet acte serait plus engageant que le mariage ou le pacs pour 53% des Français selon un sondage réalisé par le courtier Vousfinancer.com en février dernier. L’achat immobilier à deux est un acte lourd de sens, qui implique de se projeter dans l’avenir et de s’engager dans une relation. On observe également qu’il est nettement plus facile d'être deux pour obtenir un financement. Les banques exigent d’un célibataire proportionnellement des revenus plus élevés (30 000€ de revenus minimum contre 45 000€ pour un couple). Il en est de même pour le reste à vivre (700€ pour une personne seule, 800€ pour un couple). L’apport personnel demandé sera le même, soit au minimum 10% du montant à financer, mais la somme plus facile à réunir à deux que seul. A deux, la capacité de remboursement est supérieure (2 salaires généralement), le montant de l'opération généralement plus important, et le risque minimisé, puisque l'assurance de prêt, élément indispensable à l'obtention du crédit immobilier, porte sur deux têtes.

Publié par le