Combien pouvez-vous gagner en renégociant votre assurance de prêt ?


economie-assurance-emprunteur-resiliation

A compter de janvier 2018, tous les emprunteurs pourront changer l’assurance de leur crédit immobilier chaque année s’ils le souhaitent. La substitution annuelle de l’assurance de prêt est un levier formidable pour réduire le coût global de votre emprunt.

Substitution annuelle de l’assurance emprunteur

Depuis la loi n° 2017-203 du 21 février 2017, les nouveaux emprunteurs peuvent changer d’assurance chaque année tout au long de la durée de leur crédit, sous réserve que le contrat alternatif respecte l’équivalence du niveau de garantie. Cette mesure sera offerte à tous les emprunteurs à compter du 1er janvier 2018. La loi Hamon offre déjà la possibilité de substituer l’assurance groupe de la banque prêteuse dans les douze mois qui suivent la signature.

Divisez par deux le coût de votre assurance de prêt

Aucune limite temporelle ne vient désormais empêcher les emprunteurs de réduire le coût de leur assurance, et par extension celui de leur emprunt. Ils devraient enfin être incités de faire jouer leur libre choix et de souscrire l’assurance adaptée à leur situation au juste prix. La réglementation n’a pas permis jusqu’alors de faire décoller le recours à la délégation d’assurance de crédit immobilier à plus de 15%.

L’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 40% du coût global d’un crédit immobilier. En faisant jouer la concurrence, un emprunteur peut réduire de moitié sa cotisation d’assurance. Magnolia a calculé en avril dernier que la délégation d’assurance permet de gagner entre 3,6m2 et 19m2 supplémentaires !

 Respectez l’équivalence du niveau de garantie

Négocier l’assurance de son prêt est un enjeu majeur pour tous les emprunteurs, quel que soit leur profil. Les jeunes actifs, les seniors, les personnes dont la santé s’est améliorée ont tout intérêt à changer de contrat. Les courtiers spécialisés sont des partenaires indispensables pour trouver la couverture adaptée au meilleur tarif. La substitution n’est possible que sous condition d’équivalence du niveau de garantie. Une notion complexe qui requiert l’expertise d’un professionnel pour contrer le refus éventuel de la banque prêteuse.

Publié par le