Mutuelle : le 100% Santé optique augmenterait le reste à charge


mutuelle-100-sante-optique-augmente-reste-a-charge

La réforme du 100% en optique permet à chaque assuré couvert par une mutuelle responsable de n'avoir plus aucun reste à charge pour l'achat de ses lunettes de correction. Une étude du réseau Carte Blanche montre les effets paradoxaux de cette mesure majeure dans la lutte contre le renoncement à des soins : certains assurés paient désormais plus cher leur équipement d'optique. La raison : avoir préféré le panier à tarifs libres plutôt que le panier 100% Santé.

Réforme 100% Santé en optique

Depuis janvier 2020, la réforme 100% Santé a pris effet dans le domaine de l'optique avec l'arrivée du panier de soins 100% Santé. À compter de cette date, tous les opticiens doivent proposer au moins une offre d'équipement (monture + verres) intégralement prise en charge par la Sécurité Sociale et les organismes de complémentaire santé. En choisissant ses lunettes dans le panier 100% Santé, l'assuré doté d'une mutuelle dite responsable n'a plus aucun reste à charge.

Pour mémoire, cette réforme est totalement opérationnelle depuis janvier 2021 sur les trois postes concernés : l'optique, les prothèses dentaires et les aides auditives. Son double objectif est d'améliorer l'accès à des soins de qualité et de renforcer la prévention.

Ce panier à reste à charge nul propose 17 montures pour adultes, déclinées chacune en deux couleurs, et 10 montures pour enfants également en deux coloris. Le prix de la monture doit être inférieur ou égal à 30€. Quant aux verres, le tarif plafond varie selon la correction, de 65€ à 235€ pour un équipement unifocal, et de 150€ à 340€ pour un équipement à verres progressifs.

L'assuré reste libre de choisir son équipement en dehors du panier 100% Santé. Il s'expose alors à des restes à charge plus ou moins importants, sachant que le remboursement de la monture par la mutuelle est plafonné à 100€ depuis janvier 2020 contre 150€ auparavant.

Chacun a également la possibilité de panacher entre les équipements du panier 100% Santé et celui à tarifs libres : préférer des verres sans reste à charge et une monture hors du panier 100% Santé et inversement.

Restes à charge plus élevés hors du panier 100% Santé optique

Une étude du réseau de soins Carte Blanche Partenaires, dont les services sont accessibles via plus de 45 complémentaires santé, surprend en révélant que la réforme 100% Santé en optique n'a pas fait que des gagnants. Sans remettre en cause le bien fondé de la réforme, le réseau observe que le reste à charge des assurés ayant opté pour un achat d'équipement dans le panier à tarifs libres a augmenté de 8 millions d'euros en optique, passant de 119 millions en 2019 à 127 millions l'an passé, en raison de la baisse du plafond de remboursement de la monture.

Le réseau, qui réunit 3 opticiens sur 5 en France, s'appuie sur les chiffres de consommation en optique des années 2019 et 2020. Début 2020, la part du 100% Santé dans les ventes de lunettes s’élevait à 9% ; sur l'ensemble de l'année, le taux s’est réduit à 7,2%, notamment pour cause de crise sanitaire qui a empêché certains assurés de s'équiper. En affinant les données, on constate surtout que les assurés veulent rester libres de leurs choix. Pour une personne qui doit porter des lunettes, le choix porte bien évidemment sur la monture, les verres étant prescrits par l'ophtalmologiste. Les verres correcteurs sont des dispositifs médicaux, la monture est une coquetterie.

Dans 56% des cas, les assurés ont panaché les deux paniers, verres issus du panier 100% Santé et monture du panier libre, et inversement. Ce phénomène a eu un impact sur les prix pratiqués :

  • le prix moyen des montures du panier 100% Santé atteint désormais le plafond de 30€ (+25%) ;
  • le prix des verres du panier 100% Santé a augmenté de 20%, plus de 72% des verres étant issus de cette catégorie ;
  • le prix moyen des montures comprises entre 30€ et 100€ a augmenté de 6% ;
  • le prix moyen des montures à tarifs libres est resté le même.

Seuls les équipements les plus chers restant à charge, il est logique que la moyenne des prix des équipements avec reste à charge progresse :

  • pour une monture comprise entre 100€ et 150€, le reste à charge augmente de 27% ; 
  • au-delà de 150€, le reste à charge croît de 39% ;
  • pour les personnes ayant opté pour une monture dont le prix est compris entre 30€ et 100€, on observe une légère baisse du reste à charge (-2%).

Les gagnants de la réforme 100% Santé en optique sont les assurés qui ont choisi des montures à moins de 30€ : leur reste à charge diminue de 35%. La réforme permet bien aux personnes avec un pouvoir d'achat limité d'accéder à des équipements d'optique sans reste à charge.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications