Le neuf coûte moins cher que l'ancien dans ces 6 villes d'Île-de-France


neuf ancien immobilier prix

On a coutume de dire que l'immobilier neuf est plus cher à l'achat que l'ancien à surface équivalente. Dans certaines villes, cette affirmation est contredite. SeLoger révèle que les six communes franciliennes affichent un prix du mètre carré neuf meilleur marché que celui du mètre carré ancien. 

Le neuf plus cher que l'ancien : pourquoi ?

En moyenne, l'immobilier neuf coûte de 15% à 20% plus cher que l'ancien. Un écart de prix qui s'explique par :

  • les coûts de construction (matériaux, main d'œuvre), 
  • la cherté du foncier, 
  • le respect des normes environnementales, 
  • la présence d'une place de parking,
  • la TVA à 20% (sauf achat de la résidence principale et sous conditions de ressources). 

L'acquéreur d'un logement neuf n'ayant pas à engager de travaux de rénovation peut donc supporter le surcoût à l'achat, d'autant que la bonne performance énergétique du bien lui permettra de réaliser des économies d'énergie. Les frais de mutation ont également une incidence sur les prix : dans l’ancien, ils oscillent entre 7% et 8%, tandis que dans le neuf, ils sont réduits (entre 2% et 3% du prix du bien). 

D'après le dernier baromètre LPI-SeLoger, un logement neuf coûte en moyenne 4 799€/m² contre 3 697€/m² pour un logement ancien. Prenons un logement de 50m² : la différence d’investissement est considérable, + 55 100€ si le bien est de construction récente.

Dans certaines villes, ce postulat tombe à l'eau. SeLoger a réalisé une étude des prix de l'immobilier en région parisienne. Il ressort que dans 6 communes situées autour de la capitale les tarifs sont plus compétitifs dans le neuf que dans l'ancien.

Là où le neuf est plus compétitif que l'ancien

L'étude révèle que le delta entre les prix du neuf et de l'ancien atteint 6% dans les communes d'Asnières-sur-Seine et de Romainville. Dans la première, le mètre carré neuf coûte en moyenne 6 157€ contre 6 544€ le mètre carré ancien. À Romainville, le mètre carré ancien (5 222€) coûte 304€ de plus que le mètre carré neuf (4 918€). Avec un budget de 300 000€, vous gagnez 3,50m² en achetant neuf plutôt qu'ancien.

À Asnières, les prix de vente de l'immobilier ancien augmentent de manière continue depuis 2015. Ces deux dernières années, ils ont connu une accélération très forte (+21,2%). Située à 8 minutes de la gare Saint-Lazare, la ville est avant tout résidentielle, avec des maisons dans les quartiers sud et davantage de constructions neuves sur les quais de Seine. L'inflation des prix de l'immobilier est elle aussi remarquable à Romainville : +17,7% depuis 2017.

SeLoger a observé le même phénomène dans 4 autres villes du pourtour parisien, avec des écarts moindres. Le match neuf/ancien se lit simplement avec le tableau ci-dessous :

Ville

Prix au m²

dans le neuf

Prix au m²

dans l’ancien

Écart entre l’ancien et le neuf

Asnières-sur-Seine

6 157 €

6 544 €

+ 6,28%

Romainville

4 918 €

5 222 €

+ 6,18%

Sartrouville

4 068 €

4 226 €

+ 3,88%

Ivry-sur-Seine

5 093 €

5 217 €

+ 2,43%

Bagneux

5 348 €

5 415 €

+ 1,25%

Saint-Ouen

6 246 €

6 321 €

+ 1,20%

 

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications