Immobilier : les délais de vente raccourcissent nettement


delais-de-vente-raccourcissent-nettement

Depuis décembre 2020, les appartements et les maisons se vendent plus rapidement, conséquence d'un nombre de candidats à l'achat plus nombreux que les biens mis sur le marché. Le site SeLoger a réalisé une enquête pour Capital sur le délai de vente moyen des logements. Dans certaines villes comme à Paris, la transaction est finalisée en un mois, et dans la plupart des grandes agglomérations, 60 jours suffisent désormais. 

Baisse du nombre de logements à vendre

Selon le site d'annonces immobilières SeLoger, le nombre de biens à vendre sur cette plateforme a diminué de 10% en 2020. Sur les sites entre particuliers, l'offre s'est davantage repliée. Un phénomène à l'opposé de la demande : les recherches de logements, appartements comme maisons, ont elles progressé de 30% à 70% depuis avril 2020. Cela ne touche pas seulement les “flâneurs”, ceux qui surfent par curiosité. SeLoger indique que le nombre de mise en relation entre acquéreurs et agents immobiliers a bondi de 20%. 

La crise sanitaire et économique a modifié le rapport des Français à leur logement, incitant les plus motivés à passer du statut de locataire à celui de propriétaire, d'autant que le contexte de taux d'emprunt au plancher facilite la démarche. Les propriétaires citadins ont eux aussi apprécié leur logement sous un autre jour avec les affres du confinement et du télétravail : les zones moins densément urbanisées et les campagnes ont désormais leurs faveurs pour acquérir un logement plus spacieux avec un accès extérieur (terrasse, balcon, jardin). D'autres, inquiets par l'ampleur du marasme économique et la dégradation du marché du travail, ont préféré conserver leur logement et reporter sine die un projet de revente. Comme toujours en période de crise, la pierre conforte son statut de valeur refuge. 

Forte diminution du délai moyen de vente

Conséquence de ce déséquilibre offre/demande, les transactions s'accélèrent. En un an, le site SeLoger a observé que le délai moyen de vente dans les villes de plus de 100 000 habitants a régressé de 24% pour les appartements (45 jours) et de 26% pour les maisons (55 jours). Selon l'enquête menée par la plateforme pour Capital, la chute est même plus forte dans certaines villes. Au Havre ou à Limoges, le délai de vente des appartements s'est raccourci de plus de 40%, atteignant respectivement 38 et 56 jours. À Paris, ville hors normes par excellence, la durée moyenne pour vendre son appartement a perdu 10% pour se situer désormais à 33 jours. 

Du côté des maisons, les vendeurs arrivent à négocier en 26 jours à Strasbourg, commune où la vente est deux fois plus rapide que l'an dernier. Partout, sauf à de rares exceptions comme Brest ou Amiens, les maisons trouvent preneurs plus vite voire beaucoup plus vite qu'en 2020. 

Voici, pour les 32 plus grandes villes de France métropolitaine, le nombre de jours nécessaires pour conclure une vente immobilière et l’évolution par rapport à la même période il y a un an :

  Appartements Maisons
Villes de plus de 100 000 habitants Délai moyen de vente en jours Évolution comparée à l’année précédente* Délai moyen de vente en jours Évolution comparée à l’année précédente*
Aix-en-Provence 56 -28,1 % 61 -31,2 %
Amiens 77 23,3 % 74 23,4 %
Angers 32 -11,2 % 46 -10,6 %
Besançon 69 -22,9 % 43 -37,7 %
Bordeaux 52 -30,3 % 55 -22,6 %
Boulogne-Billancourt 27 14,8 % 56 10,2 %
Brest 44 -27,5 % 58 18 %
Clermont-Ferrand 50 -34 % 45 -42 %
Dijon 76 -17,2 % 75 -16 %
Grenoble 60 -19 % 54 -7,8 %
Le Havre 38 -46,1 % 31 -52,6 %
Le Mans 75 -13,2 % 64 -4,6 %
Lille 52 -15,9 % 53 -14,6 %
Limoges 59 -42,3 % 68 -32,7 %
Lyon 40 3,9 % 54 -26,1 %
Marseille 55 -13,7 % 55 -30,7 %
Metz 69 -11 % 46 4,7 %
Montpellier 53 -29,8 % 46 -34,6 %
Nantes 42 -28,6 % 42 -34,4 %
Nice 78 -21,2 % 98 -7,7 %
Nîmes 75 -7,5 % 54 -27,1 %
Orléans 63 -19,2 % 48 -37,5 %
Paris 33 -10,4 % 28 -41,7 %
Perpignan 72 -27 % 80 -16,9 %
Reims 70 -29,8 % 80 -20,8 %
Rennes 46 -25 % 60 -32,7 %
Saint-Étienne 65 -26,8 % 71 8,9 %
Strasbourg 31 -22,5 % 26 -57 %
Toulon 74 -22,4 % 68 -32,6 %
Toulouse 39 -37,8 % 48 -15,8 %
Tours 66 -16,8 % 63 -23,4 %
Villeurbanne 35 6,6 % 52 -10,7 %

*Comparaison entre la période décembre 2020/février 2021 et la période décembre 2019/février 2020

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications