Changer d’assurance emprunteur, l’autre façon de réduire le coût de votre crédit immobilier


reduire cout credit

Si vous avez souscrit un crédit immobilier il y a quelques années, voire en 2015, la tentation est grande de profiter des taux actuels. L’économie peut se chiffrer en plusieurs milliers d’euros en réduisant la mensualité, mieux encore en raccourcissant la durée de remboursement. Changer d’assurance emprunteur est la seconde source d’économies.

Renégocier votre prêt immobilier

Il est désormais commun de décrocher un taux inférieur à 2% sur 20 ans. Si vous cumulez les trois conditions suivantes : • un différentiel de taux entre 0,7% et 1% (selon les caractéristiques du prêt) • être dans le premier tiers de remboursement, • un capital restant dû d’au moins 70 000€, renégocier les conditions de votre emprunt peut s’avérer très intéressant. Si la banque la refuse, un établissement concurrent rachètera votre emprunt à un taux inférieur. Pour être pertinente, l’opération doit au minimum couvrir les frais (pénalités de remboursement anticipé, frais de nouvelles garanties, frais de dossier, frais de courtage éventuels). Pensez à réaliser une simulation en ligne pour évaluer le gain possible.

Changer d’assurance

L’assurance de prêt peut peser jusqu’à 30% du coût d’un crédit immobilier, un poids d’autant plus lourd que les taux de crédit reculent. Vous pouvez en changer dans les 2 cas suivants : • dans les 12 mois qui suivent la signature du crédit, vous pouvez résilier le contrat groupe de la banque prêteuse pour le substituer par un contrat individuel à équivalence de garanties (loi Hamon). • vous profitez du rachat de votre prêt par une banque concurrente pour changer d’assurance et trouver un contrat adapté à la nouvelle situation.

Le changement d’assurance emprunteur n’entraîne aucun frais. Si vous restez dans la même banque, celle-ci modifie le contrat de crédit par avenant. En souscrivant une assurance individuelle, vous pouvez espérer des économies substantielles. Un jeune actif non fumeur en bonne santé peut rapidement diviser le coût de l’assurance par deux ou par trois.

Publié par le