Assurance emprunteur pour un prêt étudiant

assurance-pret-etudiant

L'été est la période où fleurissent les offres bancaires de prêt étudiant. Les sommes peuvent aller jusqu'à une centaine de milliers d'euros et permettent de financer les études mais aussi les dépenses de la vie courante. Le prêt étudiant est assorti de conditions d'obtention particulières. Nécessite-t-il la souscription à une assurance emprunteur ?

 

Prêt étudiant : un produit d'appel pour les banques

En période estivale, les banques multiplient les offres commerciales sur le crédit étudiant. Une stratégie payante qui leur permet de capter une clientèle jeune, future diplômée et promise à un bel avenir, qui va se lancer dans divers projets une fois les études achevées (création d'entreprise, achat de logement, crédit auto, assurances, placements financiers). Conquérir les étudiants aujourd'hui permet aux banques de se construire une réserve de clients pour les années à venir. 

Les banques qui commercialisent des prêts étudiants appliquent d'ordinaire les meilleures conditions aux élèves de leurs écoles partenaires, généralement de grandes écoles de commerce ou d'ingénieur.

Le prêt étudiant entre dans la catégorie des crédits à la consommation. Distribué par de nombreuses banques, ce type de financement est un prêt personnel qui ne nécessite pas de justifier de l'utilisation des fonds alloués. Il est possible d'emprunter quelques centaines d'euros, mais certains établissements proposent des offres à des montants empruntables allant jusqu'à 120 000€. Le prêt étudiant permet d'éviter de cumuler études et petits boulots, ce qui serait la première cause d'échec selon un syndicat étudiant.

Le prêt étudiant est uniquement réservé aux étudiants de l'enseignement supérieur et leur permet de faire face aux frais liés à leurs études (frais de scolarité), mais également à toutes les autres dépenses annexes (loyer, factures d'énergie, alimentation, transport, achat de matériel, voiture, etc.). 

Il faut être majeur pour souscrire à un prêt étudiant, mais certaines banques le rendent accessible aux jeunes de plus de 16 ans. La limite d'âge est de 30 ans, voire 28 ans dans certains établissements prêteurs. La caution d'un tiers est nécessaire, sauf pour le prêt étudiant garanti par l'État distribué par quelques banques partenaires.

Les caractéristiques du prêt étudiant

La durée du prêt étudiant va de 1 à 10 ans et le taux d'emprunt est généralement inférieur à 1%. Les offres à taux zéro existent mais les montants empruntables excèdent rarement 5 000€. Les fonds peuvent être débloqués en une seule fois ou progressivement au fur et à mesure des besoins pour aider l'étudiant à gérer son budget. 

Les modalités et les conditions sont différentes pour le prêt garanti par l'État : le candidat doit avoir moins de 28 ans, et le montant maximal est de 20 000€ à un taux librement fixé par la banque, sur une durée minimale de 2 ans. Notez que le nombre de crédits accordés par l'État fait l'objet d'une limite annuelle.

Le prêt étudiant est caractérisé par la possibilité de rembourser une fois les études achevées (au plus 5 ans), un énorme avantage par rapport à un prêt classique amortissable alors que les revenus sont inexistants. Le différé de remboursement s'applique également au prêt garanti par l'État ; il peut être partiel ou total :

  • franchise partielle : l'étudiant rembourse les intérêts et l'éventuelle assurance qui couvre le crédit, le capital étant remboursé après la période de franchise, une fois entré dans la vie active.
  • franchise totale : l'étudiant rembourse uniquement l'éventuelle assurance de prêt. Le remboursement du capital et des intérêts intervient à l'issue de la période de franchise, mais cette formule entraîne un surcoût d'intérêts.

L'amortissement classique mensuel du prêt étudiant est bien entendu possible. Constituées des intérêts, d'une partie du capital et des frais annexes, les mensualités ne peuvent excéder un tiers des futurs revenus estimés de l'étudiant. 

Le remboursement anticipé (partiel ou total) est autorisé, sous réserve que cette faculté soit inscrite dans le contrat de prêt, et ce, sans indemnité, lorsque le montant remboursé par anticipation est inférieur à 10 000€ par période de 12 mois, comme le veut la réglementation qui encadre les crédits à la consommation.

Quid de l'assurance de prêt ?

Dans le cadre d'un prêt à la consommation, l'assurance emprunteur est facultative, à l'inverse de l'assurance de crédit immobilier, systématiquement exigée par la banque pour sécuriser l'emprunt et protéger l'emprunteur d'un défaut de paiement lié notamment au décès ou à un problème de santé.

Le prêteur peut toutefois imposer à l'emprunteur la souscription à une assurance de prêt en présence de sommes importantes, comme c'est parfois le cas pour les prêts étudiants. D'ailleurs, rares sont les banques qui accordent des financements aux étudiants sans cette couverture dont le coût est calculé en fonction de l'âge, de l'état de santé et de la situation du candidat. 

Un questionnaire de santé devra être rempli au moment de la souscription. En l'absence de risques spécifiques (malade ou ancien malade, pratique de sport dangereux), le taux d'assurance est faible compte tenu du jeune âge.

L'établissement propose toujours son assurance maison, que l'emprunteur est libre de refuser dès lors qu'il présente une offre alternative à garanties équivalentes. Quel que soit le type de crédit bancaire, la réglementation permet en effet à tout emprunteur de choisir le contrat d'assurance. 

Les formules déléguées auprès de compagnies externes aux groupes bancaires sont plus compétitives et permettent de diviser par deux, voire par quatre, le coût de l'assurance. A la clef, des centaines d'euros d'économies.

Magnolia.fr vous aide dans la recherche d’une assurance emprunteur adaptée à votre projet et à votre situation. Notre comparateur sélectionne les meilleures offres du moment et vous accompagne tout au long du processus de souscription.

Dernières publications