Immo : Virgil, la startup qui fournit l'apport personnel à votre place


apport personnel immobilier virgil

Les taux d'emprunt sont au plancher et vous voulez sans tarder en profiter pour réaliser votre rêve : devenir propriétaire de votre logement. Problème : vous ne disposez pas d'apport personnel, cette fameuse mise de départ qui a pour vertu de rassurer le banquier. Avec Virgil, une startup française, il est possible d'accéder à la propriété sans apport.

Apport personnel : sésame pour décrocher un financement

La loi ne définit aucun montant minimal de l'apport personnel, cette somme d'argent généralement constituée par l'épargne que l'emprunteur injecte pour compléter ou diminuer le capital emprunté. Bien souvent, cette mise de départ sert à payer les frais de notaires, soit environ 10% de l'opération. C'est un minimum, les banques préfèrent, et de loin, financer les projets immobiliers qui présentent de solides garanties : plus l'apport est conséquent, meilleures seront les conditions d'emprunt, à solvabilité similaire. Non seulement l'apport personnel facilite l'accès au crédit, mais il est aussi un levier de négociation. Sa présence témoigne de votre équilibre financier et de votre capacité d'épargne, ce qui va renforcer la confiance du prêteur. La nécessité de l'apport peut être contournée pour les investisseurs immobiliers : les intérêts d'emprunt sont défiscalisés et les revenus locatifs viennent compenser les mensualités de remboursement. Mais pour l'achat de la résidence principale, l'apport personnel reste un préalable à l'obtention d'un prêt immobilier.

Au gré de l'évolution des taux d'emprunt, l'exigence des établissements financiers fluctue. En période de taux bas, comme nous l'observons depuis des mois, les banques sont moins exigeantes. À l'inverse, quand les taux d'intérêt sont élevés, certains établissements requièrent 40% d'apport personnel. Fin décembre 2019, l'apport personnel moyen représentait 14% du montant d'une acquisition (près de 26% en 2012). Cette diminution du ratio charges d'emprunt/revenus n'est pas du goût des autorités financières qui réclament des banques un peu plus de rigueur. Des courtiers ont constaté que certains établissements refusent désormais des demandes de crédit sans apport. Ils imposent un minimum de 10%, sans quoi les candidats peuvent faire une croix sur leur demande de financement.

Achetez sans apport personnel grâce à Virgil

Résumons les vertus de l'apport personnel : rassurer votre banquier, décrocher de bonnes conditions d'emprunt et alléger les mensualités de votre prêt. Vous n'avez pas de mise de départ, mais présentez tous les critères de solvabilité ? Virgil (https://www.wearevirgil.com), une fintech française, brise le plafond de verre de l’apport personnel et vous permet d'obtenir le financement pour votre projet immobilier en fournissant à votre place l'apport en capital qui vous manque. En dépit de taux historiquement bas, une grande partie de jeunes primo-accédants résidant dans les villes où les prix des logements se sont envolés ne peuvent accéder à la propriété en raison d'un obstacle majeur : l'absence de capitaux propres. Quand on débute dans la vie active, difficile d'avoir eu le temps de se constituer un matelas de sécurité ou une épargne qu'on peut le cas échéant poser sur la table du banquier. À Paris, il est impossible d’acheter sans apport, une inégalité qui s’ajoute à celle des prix exorbitants. Avec Virgil, vous pouvez acheter votre résidence principale sans être doté d'apport financier.

Concrètement, Virgil propose de verser les 10% de fonds nécessaires en échange de 15% du bien immobilier que vous souhaitez acheter. Il ne s'agit pas d'un prêt, mais d'une avance de capital. Le pourcentage de l'apport peut être supérieur, auquel cas la part touchée par Virgil est calculée selon le même prorata. La démarche est complétée par un accompagnement du futur propriétaire tout au long de son processus d'acquisition, de la visite du logement convoité, histoire de vérifier qu'on n'est pas devant une "mauvaise affaire", à l'obtention du crédit en passant par l'acte notarié. Au bout de 10 ans, si l'heureux propriétaire n'a pas vendu le logement, il peut refinancer la participation de Virgil au prix du marché. Et en cas de revente, Virgil récupère le même pourcentage du montant de la cession, et encaisse une plus-value si le marché a augmenté. La startup vise 100 transactions par mois d'ici fin 2020.

Manquer d’apport personnel n’est plus une fatalité. Virgil facilite l’accès à la propriété aux jeunes actifs en finançant les capitaux minimum requis par la banque.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications