Regrouper ses crédits avant un nouveau prêt immobilier


regrouper-ses-credits-avant-un-nouveau-pret-immobilier

Vous êtes déjà endetté par plusieurs crédits contractés quelques années plus tôt et vous envisagez d'emprunter pour financer l'achat d'un logement ou rénover votre habitat. Il est indispensable de diminuer votre taux d'endettement avant de faire votre demande de prêt. Le regroupement ou rachat de crédits va vous permettre d'améliorer votre capacité d'emprunt. Explications.

Le crédit immobilier strictement encadré

Au 1er janvier 2022, les banques devront se plier aux règles d'octroi des crédits immobiliers aux particuliers, imposées tout dernièrement par le Haut Conseil de Stabilité Financière. De simples recommandations ces normes deviennent juridiquement contraignantes. À compter de cette date, les établissements qui s'écarteront de la marge de flexibilité autorisée seront passibles de sanctions. La double limite à respecter concerne le taux d'endettement, qui ne doit pas excéder 35% des revenus nets de l'emprunteur, et la durée d'emprunt, fixée au plus à 25 ans (2 années d'amortissement supplémentaires en cas d'achat en VEFA ou construction de maison neuve).

Avant que les autorités ne fixent un cadre strict à la distribution du crédit, les banques appliquaient leurs propres critères d'octroi. Le seuil de 33% ou 35% d'endettement était communément appliqué. Seuls les emprunteurs avec des revenus élevés et une épargne conséquente pouvaient s'endetter au-delà des 35% sans mettre en péril leur équilibre financier. Hors marge admise (20% des dossiers de primo-accession et achat de la résidence principale), aucune largesse ne sera possible : le taux d'effort ne devra pas excéder 35% quel que soit le profil de l'emprunteur.

Taux d'endettement : 35% tous crédits confondus

Ce plafond des 35% concerne l'ensemble des charges de remboursement (assurance emprunteur incluse), à savoir les crédits en cours et les mensualités à venir. Il peut donc devenir un frein à l'accès au crédit immobilier pour les ménages déjà détenteurs de prêts, même de petits montants. Se lancer dans un projet immobilier peut être compromis si l'endettement est déjà élevé à cause de mensualités en cours. En fonction de la solvabilité de l’emprunteur (niveau de revenus et charges en cours), la banque peut estimer qu’un effort global de 35% n’est pas supportable et exiger que l’endettement soit réduit pour conserver un reste à vivre décent. 

Si vous envisagez de rénover votre logement ou d'en acquérir un nouveau via le crédit bancaire, les charges d'emprunt que vous assumez chaque mois peuvent être un obstacle pour souscrire un nouveau financement. En France, le taux de détention de crédits était de 46,5% en 2020, dont près de 25% de crédits à la consommation. Ces prêts, qui permettent le plus souvent de réaliser des projets d'équipement (auto, achat pour la maison), peuvent bloquer tout nouveau projet en détériorant la capacité d'emprunt.

Le problème se creuse en présence d'un premier crédit immobilier. Votre souhait d'investir pour percevoir des revenus locatifs peut être oblitéré si vous êtes déjà endetté par un prêt sur votre résidence principale. La banque ne va plus appliquer la méthode de calcul différentiel pour calculer votre taux d’effort, ce qui permettait auparavant de déduire les loyers des mensualités d’emprunt.

Le rachat de crédits vous apporte la solution. Dès lors que vous détenez au moins deux crédits, vous pouvez les regrouper en un seul pour dégager une nouvelle capacité d'emprunt.

Le rachat de crédit pour faciliter un nouveau projet

Contrairement aux idées reçues, le rachat de crédits ne s'adresse pas uniquement aux personnes avec un endettement excessif. Tout emprunteur ayant au minimum deux prêts en cours, quelle que soit leur nature (crédits immobilier et à la consommation), peut faire racheter ses dettes pour obtenir une seule ligne de crédit et abaisser la mensualité. En revanche, les personnes surendettées ne peuvent solliciter un rachat de crédits, leur situation relevant d'une commission de surendettement.

En rachetant vos crédits en cours sur une durée pouvant aller jusqu'à 25 ans, limite fixée par le régulateur, vous pouvez réduire votre endettement de 10 à 20 points. Vous pouvez alors financer votre projet immobilier sans outrepasser les 35% d'endettement.

La faisabilité de l'opération peut être simulée en ligne grâce aux comparateurs. L'aide d'un courtier spécialisé est vivement conseillée car le montage est généralement complexe. Cet expert vous permet d'optimiser votre demande et de décrocher la meilleure offre de rachat de crédits. N'hésitez pas à interroger votre banque pour connaître les conditions qu'elle propose. Il faut parfois passer par un organisme spécialisé pour procéder au rachat de crédits.

L'abaissement de la mensualité s'accompagne d'un allongement de la durée de remboursement, gage pour limiter l'endettement aux 35% réglementaires. Cela ne renchérit pas toujours le coût global si les crédits à regrouper ont été souscrit à des taux supérieurs à ceux actuellement pratiqués, ce qui est le cas si le premier emprunt immobilier a plus de dix ans. Le niveau historiquement bas des taux d'emprunt actuels rend l’opération de rachat de crédits tout à fait intéressante pour bon nombre de ménages endettés par plusieurs prêts.

Le rachat de crédits offre une solution pour assainir une situation financière compliquée, également pour concrétiser un projet qui nécessite de mobiliser un nouvel emprunt.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications