Immo locatif : les villes moyennes ont la cote !


immobilier-locatif-villes-moyennes-ont-la-cote

La crise sanitaire et économique a modifié le rapport des Français à leur logement. Grâce au télétravail, acheteurs comme locataires s'éloignent des grandes villes, pour préférer les communes moins densément peuplées et profiter d'un environnement plus proche de la nature. C'est la revanche des villes moyennes où l'investissement locatif semble un bon plan avec des rentabilités autour de 5%, voire bien plus.

Un attrait pour les villes moyennes

2021 devrait être une bonne année pour l'immobilier locatif, selon la plateforme immobilière RealAdvisor. Dans une étude publiée courant avril, le plus grand moteur de recherche immobilier en France s'est intéressé à l'investissement locatif à proximité des grandes villes hors Paris. L'enquête révèle que les villes moyennes conjuguent rentabilité locative et qualité de vie.

Dans un contexte marqué par une crise sanitaire et économique historique, les Français tirent les leçons des contraintes imposées par les confinements successifs. Le désir d'un habitat plus spacieux, avec accès extérieur, et moins cher, se précise de mois en mois, notamment pour les locataires qui, si leurs conditions de travail le leur permettent, quittent les grandes agglomérations pour s'installer au vert, dans des communes de taille moyenne où les facilités urbaines existent tout en offrant un cadre de vie plus agréable et un coût au quotidien moins élevé.

Quelles sont les villes moyennes les plus rentables ?

Vous avez un projet d'investissement locatif ? Privilégiez les villes de taille moyenne situées en périphérie des grandes agglomérations. Selon RealAdvisor, la rentabilité locative tourne autour de 2% à 3% dans les grandes villes françaises, alors qu'elle se situe au minimum autour de 5% dans les villes moyennes.

L'enquête établit un comparatif des rentabilités locatives des villes périphériques aux grands métropoles sur la base de 3 indicateurs :

  1. le prix d'achat médian au m2 au 4ème trimestre 2020 et son évolution entre le 1er et le 4ème trimestre 2020 ;
  2. le prix du loyer médian au m2 au 4ème trimestre 2020 et son évolution entre le 1er et le 4ème trimestre 2020 ;
  3. la rentabilité locative au 4ème trimestre 2020.

Prenons l'exemple des communes situées en périphérie de Bordeaux. La rentabilité locative oscille entre 4% (Villenave-d'Ornon) et 5,7% (Pessac), avec une évolution spectaculaire du loyer médian sur un an pour cette même commune (+19%). Autre exemple plus évocateur de l'attrait des villes environnantes avec la métropole lilloise : la rentabilité locative va de 5,8% (Villeneuve-d'Ascq) à 9,2% (Roubaix).

31% des citadins souhaitent quitter leur ville

L'attractivité des villes moyennes a été mise en lumière par un sondage réalisé en novembre 2020 pour La Fabrique de la Cité, un think tank dédié à la prospective et aux innovations urbaines. Alors que la région parisienne fait figure de repoussoir pour 74% des sondés, la campagne a les faveurs d'une majorité : 56% des Français aimeraient y vivre. La maison reste l'habitat préféré (84%), et 45% souhaiteraient s'installer dans une maison avec jardin s'ils le pouvaient.

Quitter sa ville pour améliorer son cadre de vie, 21% des Français l'envisagent et même 31% des habitants des grandes villes. Bénéficiant d'une image positive auprès du grand public, les villes moyennes cristallisent les envies, alliant les avantages des grandes agglomérations (commerces, services publics, innovation, offres de loisirs) et les atouts des petites communes (proximité de la nature, tranquillité, sécurité, qualité de vie). Pour 82% des Français, on trouve tout ce qu'il faut dans une ville moyenne.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications