Les pratiques déloyales du Crédit Agricole Ile de France


pretiques credit agricole

Une entourloupe de plus à la Loi Hamon

Le 1er avril dernier ( et non il ne s’agissait pas d’une mauvaise blague ! ) AEC ( Assurance Emprunteur Citoyen, association indépendante dont l’objet principal est de réduire le coût du logement pour le rendre accessible au plus grand nombre, et notamment les primo accédants, en exigeant une concurrence ouverte sur toutes les composantes du prix d'achat d'un bien immobilier. http://emprunteurcitoyen.org/qui-sommes-nous ) a publié sur son site les remontées de nouveaux clients abusés par le Crédit Agricole Ile de France.

Sachant qu’il est possible de changer d'assurance à tout moment pendant la première année du crédit depuis la loi Hamon de juillet 2014, les emprunteurs signaient leurs crédits puis cherchaient une assurance de prêt aux conditions équivalentes mais plus économique.

Or le Crédit Agricole Ile de France adressait, tout simplement un courrier de « contre proposition d’assurance » aux emprunteurs en quête d’une délégation d’assurance et désireux de faire jouer la libre concurrence avec un rabais de cotisation indiqué qui pouvait être comme par enchantement de 40% à 65% par rapport à celle prélevée depuis quelques mois à peine ! ( http://emprunteurcitoyen.org )

En bref, soit il y a eu une regrettable erreur de la part de cet établissement financier, soit ils ont pris leurs clients pour des pigeons en se plaçant ainsi Hors-la-Loi Hamon sur de multiples aspects. La seconde hypothèse semble plus que probable dans ce cas.

Une fois de plus, les banques dissuadent les emprunteurs par tous les moyens possibles, de choisir librement et sans contrainte l’assurance de prêt qui leur convient le mieux.

La lutte du pot de terre face au pot de fer continue.

Publié par le