Crédit immobilier : changez d'assurance de prêt pour alléger vos mensualités


rembourser-mensualites-credit-immobiler-assurance-emprunteur-changer.jpeg

Les banques françaises, comme étrangères, pourraient subir des pertes colossales face aux difficultés de remboursement des crédits accordés aux particuliers. Si vous détenez un emprunt immobilier, et que vous peinez à assumer la dette, il existe un levier d'économie immédiate : renégociez votre assurance de prêt.

Les banques mondiales à l'épreuve des risques de défaut de paiement

La crise économique mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19 pourrait lourdement toucher les banques, entraînant des pertes en deux ans jusqu'à 2 100 milliards de dollars sur les seuls crédits. Ce chiffre effarant est quasiment celui de la dette publique française. Selon l'agence S&P Global Ratings, l'année 2020 devrait comptabiliser 1 300 milliards de $ de pertes, soit plus du double du niveau de 2019. Les 800 milliards de $ escomptés pour l'année 2021 représentent une augmentation des pertes de 30% par rapport à 2019. L'agence estime que l'essentiel des pertes sera imputable à la zone Asie-Pacifique, sans occulter que l'Amérique du Nord et l'Europe de l'Ouest devraient enregistrer la hausse la plus significative.

Les politiques publiques de soutien apporteront une réponse différenciée selon les États. S&P met en garde les établissements financiers contre la tentation de masquer leurs pertes de crédit, comme cela avait été constaté durant la crise financière de 2008-2009. Un "manque de transparence dans la communication de ces pertes" pour défaut de paiement aurait pour effet une défiance des investisseurs, retardant ainsi la reprise dans certains pays.

La France : deuxième stock européen de créances douteuses

Fin 2019, selon les données de l'Autorité bancaire européenne, les banques françaises cumulaient 124 milliards d'euros de prêts non performants, soit le deuxième volume en zone euro après les 140 milliards des établissements italiens. C'est le double des banques espagnoles et quatre fois plus que les allemandes. Les établissements français détenaient 22% des encours de prêts au recouvrement impossible, c'est-à-dire des crédits dont les mensualités n'ont pu être honorées par l'emprunteur durant plus de 90 jours. Ajoutons que le taux de créances douteuses en France s'est toujours trouvé sous la moyenne européenne (2,8% contre 3,1%). Un tiers de ces prêts non performants concerne les emprunts immobiliers des particuliers et le solde des crédits à la consommation.

S'agissant du crédit à l'habitat, le taux d'encours douteux dans les banques françaises reste très faible, à 1,3% au 31 décembre 2018, en légère baisse par rapport à 2017. Mais l'appétit des Français pour le crédit immobilier en 2019, en grande partie nourri par le niveau plancher des taux d'intérêts, a mis les établissements sous la pression du régulateur. Fin décembre, le Haut Conseil de Stabilité Financière édictait des règles strictes d'octroi, et fomentait la menace d'une augmentation des fonds propres pour couvrir les risques. La dualité entre relance et sécurité en cette période de crise sanitaire n'a pas fait bouger les lignes : les crédits immobiliers sont toujours accordés sous condition du double plafonnement du taux d'endettement à 33% et de la durée de remboursement à 25 ans.

Fin mars 2020, la Banque de France comptabilisait 1 024 milliards d'euros de créances immobilières des particuliers, dont 258 milliards d'€ engrangés pour la seule année 2019.  Les risques liés au financement de l'immobilier résidentiel se sont évidemment accrus avec la crise économique consécutive à l'épidémie de Covid-19. Compte tenu du niveau élevé de l'endettement des ménages français (98,1% du revenu disponible brut en décembre 2019), le danger de défaut de paiement se fait plus prégnant dans un contexte marqué par une recrudescence du chômage.

Le changement d'assurance pour diminuer sa mensualité de prêt immobilier

Si vous figurez parmi ces nombreux Français qui sont confrontés à des difficultés de remboursement de leur prêt immobilier, vous disposez d'une solution rapide pour réduire votre mensualité : la substitution d'assurance emprunteur.

Le report, tout comme la modulation des mensualités, vont allonger la durée de remboursement et augmenter mathématiquement le coût de votre crédit. Le changement d'assurance non seulement ne vous coûte rien, mais il vous permet de diminuer votre dette mensuelle sans toucher à la durée du prêt

La réglementation vous offre l'opportunité de changer de contrat d'assurance en cours de prêt sans frais ni pénalité. Deux cas de figures se présentent :

  • votre prêt a moins d'un an : vous bénéficiez de la loi Hamon qui vous autorise à substituer le contrat souscrit lors de la demande de financement par une assurance alternative, à tout moment au plus tard 15 jours avant la date d'anniversaire de l'offre de prêt.
  • votre prêt a plus d'un an : au-delà de la première échéance, les dispositions de l'amendement Bourquin s'appliquent. Vous devez respecter un délai de préavis de 2 mois avant la date d'anniversaire de l'offre de prêt pour effectuer votre demande de changement d'assurance emprunteur.

Grâce à la délégation d'assurance, vous allégez vos mensualités d'emprunt immédiatement de manière substantielle, mais avec un impact fort sur la durée de l'emprunt. Prenons un exemple.

Un couple de cadres nés dans les années 1980, non fumeurs et sans risque de santé, a emprunté en juin 2016 250 000 € sur 20 ans au taux nominal de 1,25% avec un taux d'assurance sur le capital emprunté de 0,38% sur chaque tête. Chaque co-emprunteur paie une mensualité d'assurance de 79,16 €, soit un total de 158,33 € par mois. En sollicitant les services d'un courtier spécialisé comme Magnolia.fr, ce couple peut être couvert à garanties équivalentes au taux de 0,09% sur chaque tête, et économiser ainsi près de 100 € par mois, soit un gain total sur la durée d'emprunt de plus de 15 000 €.

La délégation d'assurance emprunteur vous offre un premier souffle pour alléger immédiatement votre budget mensuel. En renégociant sans tarder l’assurance, vous bénéficiez d’un contrat sur-mesure, plus compétitif que le contrat groupe de votre banque. Les experts de Magnolia.fr vous accompagnent dans toutes vos démarches de résiliation/substitution pour vous permettre d’être couvert à moindre coût.

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications