Crédit immo et assurance de prêt : vos mensualités reportées ?


credit immo assurance emprunteur report mensualites

Alors que la France applique depuis hier des mesures de confinement, beaucoup de foyers vont être victimes d'une baisse de leurs revenus et se retrouver incapables d'assumer le remboursement de leurs divers prêts. Selon le magazine Capital, plusieurs banques ont décidé de se montrer souples et d'accorder un report de 6 mois des échéances de remboursement.

Les banques donnent leur accord de principe sur un report de remboursement

Un scénario à l'italienne se confirme. La France impose un confinement quasi total pour endiguer dans les meilleurs délais l'épidémie de Covid-19. Nos voisins transalpins ont également mis en place des mesures en faveur des entreprises et des particuliers détenteurs d'un ou plusieurs crédits, leur permettant de repousser le paiement des mensualités d'emprunt. Les banques françaises ont heureusement décidé de suivre la même voie, en donnant leur accord de principe pour un report d'échéances sur une durée de 6 mois.

Depuis la propagation du coronavirus, l'économie s'est progressivement mise à l'arrêt. Les entreprises qui ne peuvent instaurer le télétravail mettent leurs employés au chômage partiel ou au chômage économique. D'autres ont fermé comme les hôtels et les restaurants, également tous les commerces en dehors des magasins d'alimentation et des pharmacies. Même si le gouvernement a promis que personne ne sera licencié et que chacun bénéficiera d'une indemnité, cette dernière n'excédera pas 70% du salaire brut horaire, soit 84% du salaire net, pour les rémunérations supérieures au Smic. Pour le parent qui se met en arrêt de travail pour garder ses enfants, l'indemnité journalière versée par l'assurance maladie est égale à 50% du salaire journalier de base. Pour les auto-entrepreneurs, la situation est critique, car aucune prise en charge n'est prévue, sauf l'éventualité d'un fonds de solidarité dont on ne connaît pas l'étendue. Des dizaines de milliers de personnes vont subir une baisse de leurs ressources, d'autant plus préjudiciable quand on est endetté auprès des banques.

Les emprunteurs fragilisés pourront bénéficier d'un report de 6 mois

La plupart des contrats de prêt contiennent une clause autorisant la suspension partielle ou totale des mensualités sur une durée limitée bien souvent à deux ou trois mois. Pas suffisant selon les courtiers qui ont œuvré en coulisses pour obtenir des banques une facilité qui permettrait à tous les crédits, même ceux dépourvus de cette clause, de bénéficier d'un report de 6 mois d'échéances. Les grandes enseignes nationales comme BNP Paribas, la Société Générale, la Banque Postale et quelques agences de la Banque Populaire ont donné leur accord de principe ; certaines auraient d'ores et déjà mis en place ce dispositif pour leurs clients frappés de plein fouet par une diminution de leurs revenus.

Pour l'heure, cet accord n'est pas formalisé. Les établissements bancaires souhaiteraient réserver le dispositif aux seuls emprunteurs en difficultés, contre l'avis des courtiers qui réclament une application à tous sur simple demande du client à sa banque. Les professionnels du courtage ont adressé un courrier au ministère de l'Économie et à celui de la Cohésion des Territoires pour soutenir cette mesure, ainsi que l'allongement des conditions suspensives de vente pour éviter de futurs conflits juridiques sur ces questions. Les courtiers recommandent d'ailleurs aux acheteurs d'un bien immobilier de repousser au moins d'un mois et demi les conditions suspensives relatives à l'obtention d'un financement.

Concernant l'assurance emprunteur, la couverture en cas de sinistre demeure active malgré le report  d'échéance de votre crédit immobilier. Autrement dit, s'il vous arrive quoi que ce soit durant cette période de pause, vos garanties s'activeront normalement. 
Lorsque vous serez à nouveau disposé à rembourser vos mensualités, un avenant à votre contrat sera effectué. En revanche, vous allez devoir allonger votre contrat en assurance de prêt et donc payer davantage car vous devez être couvert jusqu'à la FIN du crédit immobilier. Si le report d'échéance est à 6 mois, alors vous devrez payer 6 mois de plus

Publié par Astrid Cousin le

Dernières publications