Choisir la bonne mutuelle à la retraite

choisir mutuelle santé

Bientôt à la retraite ? La question de la couverture médicale va se poser. Vaut-il mieux conserver le contrat complémentaire de votre entreprise, si vous êtes salarié, ou changer de formule ? La décision vous appartient, mais voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Mutuelle et départ à la retraite

Les salariés du privé qui partent à la retraite ont la possibilité de rester couverts par l'assurance santé collective souscrite obligatoirement au sein de leur entreprise. Cette possibilité s'accompagne d'une condition : vous devez faire votre demande dans les 6 mois qui suivent la fin du contrat en tant que salarié.

Cela vous évite de changer de contrat et de ne pas subir de délai de carence, inévitable lors de la souscription à une nouvelle assurance, mais ce passage de contrat collectif à contrat individuel a des répercussions financières :

  • votre cotisation est intégralement à votre charge, puisque l'employeur ne contribue plus à hauteur de 50% minimum ;
  • l'assureur a le droit d'augmenter le tarif de 25% la deuxième année, de 50% la troisième et de pratiquer des tarifs libres au-delà.

À terme, vous payez votre assurance santé complémentaire deux à trois fois plus cher pour un niveau de protection équivalent. Vous êtes financièrement perdant, d'autant plus que vos ayants droit ne peuvent plus en bénéficier et que la couverture doit rester identique : les garanties souscrites dans le cadre du contrat collectif ne peuvent pas évoluer, quels que soient vos besoins de santé.

Si vous êtes fonctionnaire, vous pouvez conserver le bénéfice de la mutuelle référencée, mais là encore, il est judicieux de vérifier les garanties existantes à l'aune de vos exigences en matière de santé.

Les indépendants et les travailleurs non salariés sont couverts par une mutuelle Madelin, un contrat individuel spécifique qui permet de déduire les cotisations du revenu imposable dans la limite des plafonds. Les garanties permettent de couvrir les ayants droit. Vous pouvez conserver votre mutuelle Madelin et demander le cas échéant l'adaptation de la couverture à l'organisme assureur. La déductibilité des cotisations s’éteint à la cession de votre activité professionnelle.

Optez pour une mutuelle spéciale senior

Les futurs ex-salariés ont tout intérêt à opter pour une nouvelle mutuelle pour les raisons financières évoquées plus haut, également pour être protégé au plus près de leurs besoins. Même si vous êtes actuellement en bonne santé, vous n'échapperez pas à l'outrage du temps et devrez à plus ou moins courte échéance consulter plus régulièrement les médecins et/ou vous équiper, si la vue et l'audition viennent à défaillir.

Les mutuelles seniors sont conçues pour répondre aux besoins spécifiques des assurés qui avancent en âge. On est considéré comme senior par les assureurs dès 50 ou 55 ans, âge à partir duquel statistiquement les besoins de services et d'actes médicaux s'accroissent. Pensez à changer de mutuelle avant d'être à la retraite pour éviter une rupture de couverture et bénéficier des garanties adéquates le moment venu.

La réglementation vous autorise à résilier votre complémentaire santé à tout moment et sans frais dès lors que vous avez une année d'engagement. Même en présence d’un changement de statut, en l'occurrence de travailleur à retraité, vous devez procéder à la résiliation du contrat en cours. 

Notre comparateur Magnolia.fr vous accompagne dans le choix de la mutuelle adaptée à vos besoins au meilleur prix. Notre outil passe en revue près de 300 contrats individuels et sélectionne les formules qui correspondent à vos exigences en termes de garanties et de budget.

Choisissez votre mutuelle senior

Comparez tranquillement les offres en vérifiant les points suivants :

  • les taux de remboursement
  • les plafonnements par poste
  • les délais de carence
  • les franchises
  • les médecines douces
  • les prestations annexes et d’assistance (tiers payant, aide à domicile en cas d’immobilisation prolongée, etc.).

À garanties équivalentes, l'écart de tarif peut atteindre 40%. Certains postes méritent d'être renforcés comme la garantie hospitalisation et la garantie médecine de ville (consultations, pharmacie, analyses, imagerie médicale), ce qui va permettre de minimiser les restes à charge.

Les conditions générales stipulées au contrat sont parfois difficiles à saisir, malgré un effort de lisibilité de la part des organismes. N’hésitez pas à demander les conseils de nos experts pour mieux appréhender les prestations et l’étendue des garanties, et éviter ainsi toute déconvenue lors de vos futures demandes de remboursement. 

Quant à l'optique, au dentaire et à l'audiologie, la réforme 100% Santé supprime les restes à charge si vous consommez dans le panier de base. Tous les contrats complémentaires dits responsables sont obligatoirement assujettis à cette réforme : vos lunettes de vue, vos prothèses dentaires et vos aides auditives sont intégralement remboursées après intervention de l'Assurance maladie et de votre mutuelle. Hors panier 100% Santé, vous serez indemnisé selon le niveau de garantie souscrit et les plafonds réglementaires (100€ par monture tous les deux ans, par exemple).

Choisir la bonne mutuelle senior nécessite un arbitrage entre les besoins essentiels et le tarif qu'on est prêt à payer. Une mutuelle senior coûte cher en raison des prestations que doivent verser les organismes à cette clientèle aux besoins accrus. La mise en concurrence des offres grâce à un comparateur indépendant comme Magnolia.fr vous permet d'optimiser la couverture en payant le juste prix.

Dernières publications