Assurer votre crédit immobilier après 60 ans


assure credit immobilier senior

Emprunter après 60 ans est possible. L'assurance de prêt reste néanmoins l'obstacle majeur des seniors qui souhaitent financer un projet immobilier.

Comment trouver la bonne assurance emprunteur après 60 ans ?

Crédit immobilier pour les seniors

Les banques sont moins réticentes à prêter aux seniors, d'autant que les taux d'intérêts très faibles encouragent plus que jamais la démarche. L'âge n'est pas le seul critère pris en compte. Senior ou jeune actif, le profil est passé au crible et en l’occurrence, les 55 ans et plus ont des arguments à faire valoir : revenus stables, épargne constituée qui génère un apport personnel, ou présence d'un premier bien immobilier à mettre en garantie qui peut, en cas de vente, constituer cet apport. L'approche de la retraite signifie aussi une baisse des revenus. Cumulé à l'âge, ce constat induit une durée de remboursement plus courte. La principale difficulté reste pourtant l'assurance du prêt : l'accroissement des problèmes de santé avec l'âge implique une réponse adaptée. L'étape du questionnaire de santé est déterminante. Après 60 ans, le coût d'une assurance emprunteur peut excéder 1,25% du capital emprunté, plus du double du taux appliqué pour un actif de 45 ans non fumeur. Les taux d'intérêts actuels étant très faibles, l'assurance peut peser plus de 50% du coût global du crédit.

Contrat bancaire ou contrat externe ?

Tout emprunteur peut choisir librement l'assurance de son crédit immobilier. La banque proposera d'emblée son contrat interne, mutualisé tout en étant segmenté par tranche d'âge. Le problème des contrats bancaires est de fixer à 75 ans, au mieux à 80 ans, l'âge de cessation de la garantie décès. La délégation d'assurance est la solution pour les emprunteurs seniors. Les contrats individuels couvrent jusqu'à 85 voire 90 ans, ce qui permet d'allonger la durée du prêt ou de le couvrir sur l'intégralité de sa durée. Ils offrent une réponse personnalisée à la situation de l'emprunteur, en termes de garantie et de tarifs. Plutôt que chercher à grapiller 0,10% sur le taux d'emprunt auprès du banquier, il est préférable de faire appel à un courtier dont la mission sera de sélectionner le ou les contrats individuels adaptés au juste prix.

Publié par le