Ostéopathe : quel est le meilleur remboursement ?


L'ostéopathie est une thérapie alternative qui vise à traiter essentiellement les douleurs musculo-squelettiques, mais dont le champ d'action très large permet de soulager de multiples déséquilibres. La pratique est encadrée et autorisée en France, mais l'ostéopathie n'étant pas considérée comme une discipline médicale, la Sécurité Sociale ne rembourse pas les séances chez un ostéopathe, sauf à une exception. Pour bénéficier d'une prise en charge, dotez-vous d'une mutuelle qui propose un remboursement des dépenses d'ostéopathie via le forfait médecines douces.

Pour quels maux consulter un ostéopathe ?

Pratique reconnue en France depuis 2002, l'ostéopathie est une technique de soin, exclusivement manuelle et externe, utilisée pour le traitement et la prévention des troubles fonctionnels. Pour les ostéopathes, toutes les parties du corps et ses fonctions sont interdépendantes, un mal ici a une résonance ailleurs via les tissus conjonctifs (fascias) qui relient toute la structure corporelle. Grâce aux manipulations manuelles, l'ostéopathe va chercher à rétablir le bon équilibre du corps.

L'ostéopathie est d'abord connue pour soigner les affections du système musculo-squelettique, dont le mal de dos, ce fameux "mal du siècle" qui toucherait 7 Français sur 10. Plusieurs études ont conclu que l'ostéopathie était plus efficace que les approches classiques (prise d'anti-inflammatoires) pour traiter les lombalgies, que la douleur soit aigüe ou chronique. Cette thérapie alternative permettrait également de soulager d'autres affections comme :

  • les troubles circulatoires des membres inférieurs,
  • les troubles gastriques, hépatiques et intestinaux,
  • les douleurs et dysfonctions gynécologiques,
  • les troubles de l'appareil respiratoire (asthme, sinusite, rhinite, otite, etc.),
  • les migraines et céphalées de tension,
  • les troubles psychologiques (stress, anxiété, insomnie, états dépressifs, etc.).

On peut consulter un ostéopathe à tout âge. Les nourrissons passent souvent entre les mains expertes d'un ostéopathe pour remédier au premier des traumatismes pour le bébé, l'accouchement, qui peut entraîner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs, en particulier quand la structure crânienne a été déformée. La délivrance d'un certificat de non contre-indication est obligatoire en cas de manipulation crânienne ou du rachis cervical chez les nourrissons de moins de 6 mois.

Les ostéopathes non professionnels de santé ne disposent pas du droit de prescription et ne sont pas autorisés à pratiquer des manipulations gynéco-obstétricales, ni des touchers pelviens.

Qui peut exercer en tant qu'ostéopathe ?

La formation des ostéopathes en France est assez hétérogène. L'usage du titre d'ostéopathe est autorisé aux professionnels de santé titulaires d'un diplôme universitaire reconnu par l'Ordre des Médecins (médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers), également aux non-professionnels de santé titulaires d'un diplôme délivré par un établissement agréé par le ministère de la Santé. L’ostéopathie française bénéficie

du niveau de formation le plus élevé au sein de l’Union Européenne. Le décret n°2014-1505 régit cette formation. En France, la majorité des ostéopathes ne sont ni médecins ni kinés.

Tarif et remboursement d'un ostéopathe

Il est préférable de choisir un ostéopathe diplômé, répertorié sur le site de l'Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF), la principale organisation professionnelle du secteur. Vous pourrez y trouver un ostéopathe près de chez vous.

Les honoraires des ostéopathes étant libres, les tarifs sont très variables d'un praticien à l'autre, et du lieu où il exerce : entre 35 et 80€ la séance de 30 ou 45 minutes.

Que rembourse la Sécurité Sociale ?

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les séances chez l'ostéopathe, sauf dans un cas très précis : la séance est effectuée par un médecin conventionné de secteur 1, titulaire du diplôme en ostéopathie. La séance d'ostéopathie est alors remboursée comme une consultation classique, à hauteur de 70% sur la base du tarif de convention de 25€. Cela ne signifie pas que le médecin facture la séance 25€, il peut parfaitement pratiquer un tarif supérieur à titre d'ostéopathe.

Que rembourse la mutuelle ?

Si vous consultez régulièrement un ostéopathe, qu'il soit professionnel de santé ou non, vérifiez que votre mutuelle propose une prise en charge de vos séances. À défaut, changez de formule en comparant les offres grâce à notre comparateur Magnolia.fr.

La plupart des mutuelles proposent un forfait médecines douces qui intègre l'ostéopathie. Vos séances chez l'ostéopathe sont prises en charge via un forfait annuel, plafonné à un nombre de séances par an et à un prix par acte.