Assurance de prêt : le coût


assurance de pret cout

Grâce à l’assurance de prêt, le remboursement des échéances de votre prêt immobilier est couvert en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Sur Magnolia.fr, découvrez l’assurance de prêt : le coût et trouvez le contrat d’assurance immobilier qui correspond à vos besoins !

Le coût d'une assurance de prêt

La prime d’assurance est un certain prix dont le règlement échoit au souscripteur afin qu’il puisse être couvert par l’assurance en cas de sinistre. Dans le cadre d’assurances PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie) ou Décès, le montant de cette prime est déterminé définitivement au moment de la souscription du contrat et il ne peut faire l’objet d’aucune adaptation.

Comment se présente le montant de la prime d’assurance ?

Selon les établissements, cette présentation diffère, ce qui peut rendre compliqué les comparaisons. Le coût de la prime peut en effet être présenté en pourcentage du montant à assurer ou en cumul de primes sur toute la durée du contrat. L’assiette de paiement est elle aussi variable ; cette base sur laquelle est calculé le taux peut correspondre soit au capital emprunté, soit au capital restant dû. Mais il est possible de comparer les différentes assurances en se référant à son incidence sur le Taux Effectif Global (T.E.G.) du prêt, un taux que les banques ont l’obligation de fournir en même temps que l’offre de prêt. Ce taux varie généralement de 0,10 à 0,65% : plus le contrat est onéreux, plus le taux est élevé. Peuvent s’ajouter des surprimes dans le cas de risques particuliers.

Comment calculer le montant de la prime d’assurance ?

Pour les contrats individuels, la prime d’assurance est calculée en prenant en compte différents facteurs : l’âge du souscripteur, son état de santé, les risques particuliers qu’il encoure, par exemple du fait de son travail ou de ses loisirs ainsi que le montant de son prêt. A l’inverse, les contrats de groupe, c'est-à-dire les contrats des banques, présentent un taux identique quel que soit l’âge du souscripteur ; le calcul prenant en compte les âges de tous les assurés peut ainsi désavantager les personnes dont l'âge est inférieur à la moyenne de la population.

Quelles sont les cotisations ?

Il existe deux types de cotisations. D’une part, elles peuvent être calculées sur le capital qu'il reste à devoir ; elles suivent alors la diminution du capital qu'il reste à rembourser suivant le tableau d'amortissement. D’autre part, elles peuvent être calculées sur le capital emprunté, ce qui permet de les lisser.

Publié par le