Assurance prêt perte emploi


assurance-perte-emploi

La garantie perte d’emploi pour un crédit immobilier

Cette assurance est susceptible de couvrir vos mensualités suite à la perte d’emploi consécutive à un licenciement collectif par exemple. Cette garantie, dans le respect de votre contrat, couvre une partie ou la totalité des mensualités de votre crédit immobilier ou votre crédit à la consommation.
Si vous avez été l’objet d’un licenciement, votre employeur va vous dédommager en payant des indemnités en plus de celles du Pole Emploi. Ces différentes indemnités vous permettront de vous acquitter de vos mensualités. Souscrire à une assurance perte d’emploi n’est pas une obligation. Cependant, il est fort probable que l’établissement prêteur la réclame avant d’accepter votre demande de prêt immobilier. L’assurance prêt perte d’emploi est de plus en plus présente ces dernières années dans le formules d’assurances à cause de la forte montée du taux de chômage. C’est la raison pour laquelle vous ne devez vous étonner de voir votre prêt immobilier suivi d’une assurance chômage ou garantie perte d’emploi.

La garantie perte d’emploi détaillée

L’assurance perte d’emploi est une couverture facultative d’une garantie emprunteur. Elle sert à rembourser le crédit octroyé par la banque à un emprunteur qui a perdu son emploi et de ce fait est au chômage. C’est une assurance optionnelle réservée à une certaine catégorie d’assurés.
L’assurance perte emploi n’est certes pas une obligation mais elle est fortement recommandée. Il arrive très souvent que les banques vont demande de souscrire à la garantie perte emploi avant de vous faire un prêt. Cela s’explique par la situation économique difficile avec son lot d’incertitudes.

Le fonctionnement de l’assurance perte d’emploi

L’assurance perte d’emploi est aussi appelée assurance chômage. C’est une garantie qui vient comme substitut de l’emprunteur pour l’aider à rembourser son prêt en cas de licenciement ou chômage. Elle couvre partiellement ou totalement l’emprunteur selon le contrat d’assurance lors de sa phase d’inactivité. Et veille à ce que l’organisme préteur soit bel et bien remboursé.

La garantie perte d’emploi n’est pas à la portée de tout le monde. Pour y souscrire, il est important de remplir un certain nombre de conditions. L’accès à l’assurance perte d’emploi est possible si l’emprunteur travaille en CDI ( contrat à durée indéterminée). Ce dernier doit aussi être capable de justifier d’une ancienneté de 6 mois à 1 an. De plus, vous devez être sous un régime de garantie chômage comme les ASSEDIC afin de disposer des allocations chômages prévues pour une perte d’emploi. Enfin, votre âge doit être compris entre 55 et 65 ans. Cet âge limite est fonction de l’assureur.

Généralement dans les contrats, l’assurance perte d’emploi s’étend de 1 à 4 ans. Cette durée de prise en charge de l’assurance perte emploi peut être reconduite. Néanmoins, si l’assuré atteint l’âge limite tel que stipulé par le contrat d’assurance ou s’il va à la retraite, la garantie perte d’emploi est terminée.
L’assuré ne perçoit pas automatiquement des indemnités quand il est au chômage, il doit attendre que le délai de carence soit passé. Le délai de carence quand on a souscrit à une garantie de perte emploi est une phase durant laquelle l’assureur n’est pas sensé vous verser de l’argent. Elle s’étend sur 6 à 12 mois à partir de la signature du contrat d’assurance perte emploi.
Le délai de franchise par contre est le temps que l’emprunteur doit attendre avant de percevoir des indemnités. Cette période court sur 3 à 6 mois.
Il existe différentes modalités de remboursement. L’assureur a la possibilité de rembourser votre crédit soit à hauteur de 50% ou 100% des mensualités. Il peut aussi faire un report des échéances de remboursement à la fin de votre crédit.

Le coût de l’assurance perte d’emploi se calcule en se basant sur le montant de votre emprunt ou sur le montant des mensualités du crédit.