Déco : connaissez-vous l'upcycling et le lagom, deux tendances déco anti-gaspi, originales et écolos ?


upcycling-lagom-decoration

L'upcycling et le lagom, deux mots qui viennent d'ailleurs, le premier parce que l'anglais est forcément tendance dès qu'on aborde la sphère mode et déco, le second de la Suède, ce pays dont la marque bleu et jaune a conquis la planète déco.  Ces deux concepts sont complémentaires et cachent une philosophie qui voudrait révolutionner nos réflexes consuméristes. 

Upcycler, faire beau et original avec de l'ancien

En français dans le texte, l'upclycling définit un recyclage vers le haut. Il s'agit d'un concept pris très au sérieux par de nombreux designers et architectes pour qui la réutilisation de l'existant est une démarche à la fois esthétique et éthique dans une économie qui se voudrait circulaire, c'est-à-dire sociale, solidaire et participative. C'est une totale révolution de notre boulimie de consommation : on fait durer les objets, on privilégie l'usage sur la possession et on recycle pour donner aux objets une autre vie. L'Afrique est la terre de l'upcycling : là-bas, créer de nouveaux produits à partir de déchets ou de matériaux usagés est tout simplement un raisonnement économique.

Faire du neuf avec du vieux, c'est recycler. L'upcycling vise une ambition plus haute : offrir un nouvel usage à un objet vétuste, usagé ou cassé grâce à une bonne dose d'imagination et de savoir-faire. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Cette maxime est la définition parfaite de l'upcycling, pratique créative qui séduit même les grandes marques comme Hermès. Chez ce célèbre "artisan" d'exception, les "rebus", chutes de cuir, morceaux de porcelaine, soie tâchée, bouts de bois, deviennent des OPNI, objets poétiques non identifiés, vendus sous le label Petit H.

Vous aussi, vous pouvez offrir une renaissance à vos objets. La tendance "palettes" en est l'illustration la plus simple depuis quelques années déjà. Inspirez-vous en surfant sur Pinterest ; le site fourmille d'idées déco sur le thème upcycling. Si bricoler n'est pas une seconde nature, participez à des ateliers pour être guidé et ne pas gaspiller le bout de toile cirée qui deviendra votre nouveau cabas.

Lagom, le concept scandinave du "juste assez"

Le lagom (prononcez lar-gom) est un mot suédois qui n'a aucun équivalent en français, qui désigne une quantité ou une qualité qui est moyenne, modérée, suffisante, et qui s'applique à tous les domaines de la vie quotidienne. Dis comme ça, cela semble aussi enthousiasmant qu'un verre d'eau tiède à l'apéro. Le lagom évoque l'idée de se contenter de l'essentiel et de s'estimer satisfait avec ce que l'on a déjà. Cela va à l'encontre du paradigme de la société de consommation qui frappe certains de fièvre acheteuse et conduit à l'accumulation.

En déco, le lagom nous invite à réparer les appareils défectueux, à choisir des objets pour leur utilité, c'est-à-dire fonctionnels et de préférence respectueux de l'environnement. Les matières naturelles sont privilégiées, de même que les formes simples et minimalistes déclinées à l'infini par les plus grands designers et les marques de déco. Le lagom est l'anti-thèse du tape-à-l'oeil, et s'apparente à s'y méprendre à un concept venu du Japon, le wabi sabi.

Si l'art du "juste assez" vous intéresse, jetez-vous sur l'ouvrage d'Anne Thoumieux (quel patronyme pied-de-nez !), "Le Livre du lagom". Vous y apprendrez que la modération peut être joyeuse et la simplicité parfaitement assumée, et qu'y céder peut surtout aider à améliorer la société.

Publié par le