Crédit immobilier en ligne, peut mieux faire


credit-immobilier-en-ligne-immo

Le prêt immobilier s'est depuis peu digitalisé, favorisant l'émergence d'offres dématérialisées essentiellement portées par des banques en ligne filiales de grands groupes bancaires. Le tout numérique en matière de crédit immobilier est-il une bonne opération ? Capital a réalisé un comparatif des offres de crédit en ligne avec celles des banques traditionnelles.

 

Des offres en ligne compétitives...

Ne pas avoir à se déplacer, aucuns frais de gestion du dossier ni à l'ouverture du compte, absence d'obligation de domiciliation de revenus, rapidité de réponse et de traitement de la demande, la souscription d'un emprunt en ligne semble une alternative crédible au crédit contracté via les réseaux bancaires traditionnels.

Bien qu'il soit encore marginal, le crédit immobilier en ligne se développe. Initié par ING Direct et Boursorama, il est désormais proposé par Fortuneo (Crédit Mutuel Arkéa), Axa Banque (groupe Paribas), BforBank (Crédit Agricole) et Hello Bank! (BNP Paribas). Le magazine Capital s'interroge sur l'intérêt réel de souscrire un crédit en ligne et observe les limites de ce produit bancaire.

Premier élément visible, les taux d'intérêt. Mis en avant pour attirer le chaland, les taux nominaux affichés par les banques en ligne sont très compétitifs par rapport aux taux du marché et les durées d'emprunt vont jusqu'à 25 ans.

 

...mais limitées en matière de financement

En revanche, les banques en ligne fixent des limites de financement qui exclut de fait certains types d'acquisitions. Le montant minimum emprunté est de 50 000€ chez Axa Banque, de 80 000€ chez Boursorama, Fortuneo et ING Direct, et de 100 000€ chez Fortuneo. Seule HelloBank autorise les prêts à partir de 3 000€. Les financements de parkings et bien souvent les prêts pour travaux sont exclus. Sont également impossibles les crédits pour acheter un terrain, sauf chez Axa Banque et HelloBank. Les banques en ligne n'aiment pas le primo-accédant, puisqu'aucune d'entre elles n'accorde de PTZ. La raison en est la lourdeur administrative qu'impose le montage d'un dossier de PTZ.

 

Les limites concernent aussi le financement sur plan, celui de parts de SCPI et celui des locaux à usage professionnel. Trois banques en ligne accordent des prêts pour financer un investissement en loi Pinel (sauf sur plan). Enfin, toutes, sauf Fortuneo, proposent le rachat de crédit (sauf Fortuneo), mais refusent le rachat de soulte, à savoir le rachat de crédit immobilier lié à un divorce ou à une succession.

 

Le crédit immobilier en ligne ? Un produit bancaire intéressant dont les nombreuses restrictions excluent une grande partie des demandes de financement.

Publié par le